Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 20:07

Situation

Le départ massif des japonais a beaucoup affaibli les Yakuza, les plus fidèles et respectueux ont bien sur répondu à l’appel. Il reste pourtant des Yakuzas, des gens d’honneur à Los Angeles. Mais certains ont choisi de rester dans « leur » pays, le pays qui les a vu naître et non ce pays légendaire aux concepts rigoureux.

 

Le Père, l’Oyabun est un très vieil homme, simple, qui fait sa gymnastique tous les matins au lever du soleil dans un grand parc du centre ville. Son premier Lieutenant, le Wakagashira, le seconde depuis près de cinquante ans et le vieil homme ne devrait plus vivre que quelques années. Quand les japonais ont été rappelés, il a senti que le Père allait s’en aller dans son pays. Quand il a osé lui poser la question le vieil homme lui a souri et est partit méditer sans un mot. Tant d’année a espérer la mort, l’abdication mais le vieil homme n’échoue jamais, un maître de mah-jong ne prend jamais de risques inconsidérés.

 

Mais il y a un temps pour tout le Wakagashira se doit de trouver des soldats, des « petits frères » capable de remplacer les soldats qu’ils ont perdus. L’Oyabun lui a dit de faire ce qu’il pense juste, mais que la partie est bientôt finie pour les Yakuza. L’eau n’est plus claire et n’est plus fraîche lui a-t-il confié. A l’évidence il parle de 2061, quand devant le conseil et l’Oyabun il s’est mis à hurler, à se rouler à terre et qu’une queue de rat géante s’est développée. L’impureté et la honte l’ont frappé, mais il a manqué de courage pour se suicider comme d’autres l’avaient fait quelques années auparavant. Il était un « second » bien détestable, ne valant pas plus qu’un étranger.

 

Un fixer lui a laisser entendre que l’un des parrains de la ville à prévu un gros coup avec des shadowrunners. Le meurtre de l’Oyabun. Le rapprochement avec la Mafia lui laisse présager que ces « ritals » vont laver son honneur. Mais pour cela il ne faut pas qu’ils échouent… Il sait que le vieil homme paye très cher une assurance vie à DocWagon. Il doit s’arranger pour qu’ils n’interviennent pas ou qu’ils soient très retardés. Il pense à recruter de jeunes japonais (de préférence) et leur faire miroiter la possibilité de rejoindre la famille si ils réussissent une mission… Arrêter DocWagon. Leur inculquant les vertus de la servilité, du silence, il voit en eux de parfaits boucs émissaires.

Partager cet article

Repost 0
Published by MaeL - dans Shadowrun
commenter cet article

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Maelkavian
  • Maelkavian
  • : Mes aides de jeux et créations.
  • Contact

Recherche