Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 19:24

Une petite chapelle troglodyte où se retrouvent les croyants qui se retrouvent ici une fois tout les quatre ans pour un pèlerinage. La vieille battisse semble incruster dans la montagne et le peu de lumière la rend presque inconnue de beaucoup de non croyants. Son accès est escarpé mais le lieu est providentiel quand des nazis patrouillent dans la région à la recherche de résistants. Nous sommes en effet en 1943 à quatre heures de marche de Lons le saunier.

 

En s’enfonçant dans la caverne un étroit passage mène à des escaliers taillé à même la pierre tout comme la chapelle que l’ont voit en arrivant en haut des marches. La lumière est faible, les seules sources de luminosités sont des cierges disposés ça et là. Dans la chapelle huit personnes dont un religieux, un prêtre bedonnant et rougeaud. La chapelle est empli d’une brume et d’un odeur de Myrte du à l’encens qui brûle à côté de l’autel.

 

L’homme de foi qui rejoignait Besançon a sentis du réconfort et a su trouver l’accès à la chapelle ; l’image à son entrée lui a rappelé la persécution des Catholiques qui se dissimulaient pour prier. A la vu du lieu il est bien dans une chapelle Catholique, la vierge est en place et le christ en bois sombre crucifié. Il s’approche de l’un des bancs et s’asseoit, les croyants se retournent et lui sourient le religieux ayant vu la robe de prêtre sourit et se signe et d’un signe de tête le remercie de sa présence.

 

Le religieux se retourne et prend une bible épaisse à la couverture de cuir très usée, il l’ouvre et se place derrière son autel ce qui semble satisfaire le nouvel arrivant.

 

« Comme je le disais, nous autres catholiques présentons Satan comme le chef des anges rebelles à Dieu. Il a était vaincu comme vous ne l’ignorez pas… Votre Catéchèse n’est pas loin ! »

 

Les personnes présentent sourit puis rient

 

« Très bien ! Les anges fidèles conduits par l'archange Michel, les ont été chassés du Ciel et condamnés à l'Enfer. Un grand nombre de représentation montre Saint Michel abattant le dragon qu’est Satan »

 

Il indique un tableau ou un Dragon mord le bras de Saint Michel qui lui-même à sa lance qui traverse le corps de l’Adversaire qui a prit la forme d’un dragon.

 

« Mais vous l’aurez compris Dieu ne les a pas banni à tout jamais ! Non ! Dieu les a placés dans un Enfer, un lieu qui semble empli de force que Dieu à lui-même créer ! Si Dieu avait voulut anéantir le Mal absolu ne croyez vous pas qu’il aurait d’un simple mot effacé de la création ces rebelles ? Non… Il nous test ! Il fais de la terre un purgatoire un lieu de souffrance de haine et de racisme ! Voyez votre vie aujourd’hui ! Quelle religion pratique l’oppresseur ? L’occupant ? Certains se disent même Soldat de dieu ! Non je vous le dis ! Satan est loin d’avoir était terrassé, loin de ne plus avoir de forces ! Quel mal avait il fait ? Il a aimé l’homme ? Une créature plus proche de lui que de Dieu ? Il a aider Adam et Eve à se libérer de cette prison… de ce laboratoire divin mettant Dieu dans une colère divine ! Une colère dont il n’est toujours pas sortit ? D’une punition sur nos ancêtres qu’il n’a toujours pas levé ? »

 

Le dernier arrivé sent un certain malaise… un sermon qui frôle le blasphème… qui mettrais en branle les moins solide dans leur foi… Mais il ne dis rien écoute mais fini par s’assoire il ressent une pression tel sur son âme qu’il doit y mettre toute sa volonté.

 

« Si vous êtes là ! Dans cette chapelle ! N’est ce pas pour comprendre ? Comprendre ce que voulait Dieu et ce que les hommes lui ont fait dire dans le second testament ? Bien sur Saint Jean à dans ses écrits était perspicace ou tout simplement plus proche de l’adversaire… de la bête qu’on le pense… Ou tout simplement fou à lier et c’est dans folie qu’il a perçu les choses à venir ! »

 

Bien sur Jésus a indiqué comment repousser le malin, il a repoussé ses démons dit-on… Mais croyez vous qu’accepter d’être sacrifié pour tous les hommes est un acte de Chrétiens ? Oeil contre œil et dent contre dent ? Non il a conversé avec ses démons et comme son père lui a apprit il a essayé de comprendre sans juger ! Peu lui a importé que l’on donnait au démons, que ce soit le Séducteur, le Tentateur, le Menteur, le Malfaisant, le Mauvais, le Malin, l'Accusateur, l'Adversaire, l'Ennemi, le Prince de ce Monde... et bien d’autres en n’oubliant pas la « Bête » de l'Apocalypse de Saint Jean que j’ai cité précédemment et que vous ne manquerez pas de relire cette nuit !

 

Est-ce Dieu ou Jésus qui ont dis que le démon entraîne l'homme dans le péché ? Non ! Cela s’est décidé entre gens de foi lors du concile de Latran IV en mille deux cent quinze! Plus de Mille ans après la naissance du Christ, l’écriture des bibles et encore bien plus du Premier testament ! Le pape Paul VI é défini le démon comme un «être purement spirituel » Plus ou mois spirituel que Dieu ? Je lui pose la question ! Il est dit aussi qu’il est l'orgueil qui incite l'homme à se vouloir semblable à Dieu, sa pire ruse consistant à faire croire qu'il n'existe pas.

 

Dieu nous fait il croire qu’il existe lui ? Oui vous êtes des moutons et moi je suis un berger, le Berger mais mon but n’est pas d’avoir l’ascendant sur vous, mais bien de vous apprendre à analyser est à penser par vous-même.

 

Les gens disent tous « Amen » à la fin du sermon et ils empruntent un petit passage qui semble mener à des geôles. La seule femme présente, une brune très maigre dépose un baiser sur la joue du prêtre.

 

« Merci Père Grégoire » et ils lui sourit « Appelez moi Philipe de Cassis ma sœur ! »

 

Le Père s’approche du religieux dernièrement arrivé.

 

 - Veuillez me suivre je vais tout vous expliquer mon Père.

 - Je ne crois pas… Je n’ai entendu que blasphème… je pense que vous…

 - J’ai besoin de me confesser… vous n’avez pas le droit de refuser que Dieu me donne son pardon… si ?

 - Je ne… vous êtes sincère ?

 - On ne peux plus sincère… que Dieu me foudroie sur place si je mens…

 - Je suis le Frère Aaron du monastère de Saint Denis…

 

Le Frère Aaron et Frère Grégoire rejoignent une pièce de réunion derrière l’autel. Leurs échanges concerneront la théologie vous ne pourrez en savoir plus car le moine se doit de garer el silence sur leur discussions.

 

Selon les règles tout le monde se lève pour chaque prière et celle des matines on fait prendre conscience aux deux religieux que leur discussion fut longue et que demain la journée n’en sera que plus difficile.

 

Dans la journée tout le monde est partit dans les montagnes à la recherche de nourriture, d’argent et surtout d’information sur la situation politique de ces derniers jours. Le moine y a retrouvé la vie en communauté et en a fait autant qu’il pouvait pour passer une nuit de plus et essayer de comprendre…

 

En début de soirée le frère Aaron est présent, une autre personne est présente, un jeune homme malingre, des cheveux blond un peu crasseux des yeux bleu… Un Nazi ? Puis il a commencé à parler et s’il avait un léger accent venu d’on ne sait ou il parle plutôt bien le français et semble ne pas apprécier les allemands… Comment autant de monde ne peuvent ils pas soutenir le Gouvernement… Dieu et vouloir appeler les allemands envahisseurs alors qu’ils sont là pour soutenir la France… Ils ont le courage de leurs mots…

 

Le jeune homme est au côté de Père Aaron et il pose sa main sur la sienne et lui sourit, sa main est chaude sèche mais agréable le Père Aaron ressent une agitation malsaine et toujours malvenue de son bas ventre. Il retire sa main mais ne peu plus dissimulé qu’il en a apprécier le contact… le Père Aaron s’est retiré de la vie pour éviter ce genre de tentation…

 

 - Frère Aaron je présume ?

 - … Oui en effet… enfin oui c’est moi !

 - Je ne vous connaissais pas et je suis très curieux !

 - C’est un vilain défaut et un péché de surcroît

Le Frère Aaron pose un mur entre l’éphèbe pas si beau que cela mais sa raideur n’en dément pas…

 - Je le confesse mon Frère… j’ai péché mais Dieu ne pardonne t’il pas de petit péché ?

 - Je n’ai pas saisis votre nom…

 - Appelez moi Pee-wee mon frère !

Aaron regarde Pee-wee est recule un peu plus pour mieux appréhender son interlocuteur et mettre un peu plus de distance.

 - Vous êtes anglais ?

 - Anglais, américains… Je suis tombé de Babylone comme nous tous, je suis un voyageur, un aventurier prêchant la bonne parole ! Enfin j’aide les gens qui en ont besoin surtout en fait !

 - Alors vous agissez pour avoir votre entrée au paradis… Je prierais pour vous !

 - Je fais ça pour l’homme mon frère ! Paradis ou Enfer je saurais trouver des gens que j’ai aidé et cela suffit pour mon âme !

Le frère lui sourit mais s’asseoit et baisse la tête

 - Je me dois de me recueillir excusez moi…

 

Pee-Wee va se placer au côté de l’Autel

 

« Je vais remplacer ce soir pour le sermons notre amis qui a aujourd’hui préféré venir avec une femme du village, il nous rejoindra un peu plus tard.

 

Bien… Déjà commencez par poser vos bibles nous n’en auront pas besoin, je ne suis pas ordonné car si selon beaucoup je travail pour Dieu j’ai d’autres impératifs « professionnels ». Les questions que je veux que vous vous posiez sont celle-là… Si Dieu vous a donner tant de défaut croyez vous que c’est un cadeau divin ? S’il veut que vous  souffriez c’est pour mériter votre place au paradis ? Un paradis qu’il réserve à ces préférés ? Un mère comme un père ne se doivent t’il pas d’aimer leurs enfants de manière égales ? Non… et puis ce paradis… Ou cet enfer ne croyez vous pas que ce sont des notions pour faire peur ou une simple carotte pour que certains élu puissent diriger une masse comme des moutons ! Non Dieu dont les voix sont impénétrables vous a laissé des chances… Et ce soir je suis l’une de celle-là !

 

Je vais vous parler d’un Art qui mérite d’être connu celui du mouton qui veut devenir berger, celui qui veut vraiment aider son prochain… Car le sacrifice est bien ce dont je parle ! Votre voisin meurt de faim combien de temps aller vous prier pour qu’il ai à manger ? Jusqu’à sa mort ? Un autre voisin que vous croisez à l’église vous a bafouer allez vous sincèrement tendre l’autre joue ? Et s’il tue l’un des votre ? N’allez vous pas crier vengeance ? Il ne faut plus être aveugle ! Vous avez tous le moyen de vous en sortir, de faire le bien d’aider les autres de lutter contre des inégalités et faire comme ce Christ dont tout le monde parle ! Par un sacrifice mais aussi faire des heureux… Vous semblez tous d’accord… et Frère Aaron aussi… mais si j’avais mis les mots vous auriez eu peur ! Car Dieu veux que chacun porte sa croix ! Dieu ne sait pas ce qu’il veut !

 

Moi je vous parle d’une transaction, d’un sacrifice final pour rendre ce monde plus beau comme l’a fait Satan l’adversaire… bien que je le haïsse tout comme vous il a fait ce qu’il penser le mieux pour l’homme ! Si quelqu’un ce soir peut vous aider et bien c’est moi ! C’est vous ! C’est nous, tous unis ! Oui Frère Aaron vous avez compris de quoi je parle… Je parle de l’infernalisme… Le moyen et je dirais même l’Art du sacrifice en échange de coups de pouces…

 

Frère Aaron se lève renversant le banc et regarde vers la sortie…

 

Mon frère… Frère Aaron… ou devrais-je dire Thierry Chaloupe condamnée de pédérastie en Bretagne… Vous osez vous indigner ? Vous osez porter la robe et vous signer à chaque mot que je place et qui ne vous plait pas ? Je ne condamne pas votre vie moi, mais l’église à brûler des pédérastes et vous ne serez pas le premier à vous dissimuler auprès de l’église pour dissimuler votre péché… Je vous aurais condamné et je ne serais pas le seul si vous aviez agis à l’encontre de la vie…

 

Le frère regarde Pee-wee

 

 - Vous êtes un serpent ! Le diable ! Vous usez de votre sorcellerie infâme pour tromper !

 - Un serpent… le Diable non bien qu’a long terme les choses peuvent se discuter… Mis approchez vous… Jetez moi la pierre vous qui n’avez jamais péché ! J’accepterais ma sentence si je me trouve avec un homme qui a la foi en un Dieu qui ne l’a pas aidé…

 

Le Frère Aaron s’approche crispe les poings mais au dernier moment s’écroule en larme… Il hurle de rage et se relève les larmes coulant de ces yeux…

 

 - Vous ébranlez ma foi tous… J’ai péché oui… J’ai aimais d’autres hommes simplement aimés pour la plupart… Que dieu m’aide tout de suite ou plus jamais…

 - Maintenant je vous laisse partir…

 

Un homme entre en hurlant il porte son fils dans ses bras l’enfant est couvert de sang, il semble mort.

 - Ou es le Père ? On m’a dis qu’il saurais aider mon fils… il est passé sous une voiture et le médecin a dis qu’il aller mourir dans les jours à venir !

 

Frère Aaron s’approche et sent la détresse du Père et prend l’enfant dans ses bras

 - Vous êtes le Père ? Mon fils n’a pas était baptisé… Il ira en enfer s’il meurt…

 - L’enfer ?

Il regarde Pee-wee et prend l’enfant qu’il dépose sur l’Autel.

 - Ma vie contre celle de cet enfant… Je veux partir avec au moins cette satisfaction…

 - On ne fait pas tout payer mon Frère… Apporte le dans l’une des cellules je vais m’occuper de lui… va me chercher de quoi le panser !

Le Frère regarde celui qui lui a ouvert les yeux… Un démon, peux être mais s’il avait raison ? A peine heure après l’enfant pouvait s’assoire et manger une soupe. L’ancien frère Aaron épuisé a beaucoup de choses à dire et à faire… Le don de guérir lui permettra peux être de racheter son âme…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Maelkavian
  • Maelkavian
  • : Mes aides de jeux et créations.
  • Contact

Recherche