Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 15:32

ORGUEIL ET TEMPERENCE


Paris c'est Babylone la ville de toutes les tentations.

 - Christine Angot


Tout était si simple quand il n’y avait que deux pouvoirs, l’un s’occuper du corps et la l’église des âmes. Son influence était incontestable et la présence d’un dignitaire de la Lancea Sanctum faisait trembler le moindre pécheur. Mais aujourd’hui sa présence ne semble être qu’une mascarade, comme un chien affamé que l’ont nourrit au minimum pour qu’il n’ai pas toutes ses forces au risque de vouloir arracher des gorges s’il venait a retirer sa muselière. L’une des preuves de cette attitude est que les quelques domaines attribués au plus respectés de la Lancea sont des lieux ou il est en général interdit de chasser. Cette position affaibli grandement leurs rangs n’attirant que les plus fervents et surtout ceux qui savent taire leurs prétentions politiques et surtout ceux qui n’en ont pas, ou plus. Certains pensent que c’est le seul moyen pour les bénis d’attiser la confiance des autres ligues au cas où il devrait y avoir un ou des changements.

Dans l’ombre de l’église officielle, la Lancea a subit le même revers par les révolutionnaires qui ont rejetés l’église pour créer la leur. Les membres de la famille assimilant la Lancea Sanctum au pouvoir absolu que détenait l’Invictus a du faire face aux mêmes contestations et aux mêmes destructions, parfois auréolées de parodies de jugements qui ne trompaient personne. Monseigneur Francolin évêque de l’époque a refusé de suivre cette rébellion refusant de croire a une réelle révolution au sein des damnés. S’il a prêché sur le retour d’un roi sur le trône de France comme pour guider la famille, il n’a pas su ou n’a pas voulut prendre la place vacante ce qui lui a valut le discrédit au sein des bénis. Un roi est pourtant bien remonté sur le trône suivi quelques années plus tard par un retour en force de la monarchie auprès des mortels. Sa plus grande plaie, son propre infant ayant rejoins depuis a peine une vingtaine d’année a complotés et fait accusé son propre sire de traîtrise auprès du Roi et de sa cours ce qui lui a valut une exécution sans aucun procès. Reconnu comme nouvel évêque ce n’est qu’avec les années qu’il fut vraiment reconnu par les bénis comme étant leur berger au sein de leur Requiem aidé par la destruction des plus « libéraux » de la Lancea. Monseigneur Ratisbonne, connu sous le sobriquet du « Mortifié » ou tout simplement « Ratisbonne ». Si sa foi n’était qu’héréditaire, il du accepter les lubies du Mouvement Carthien en échange du respecte de sa ligue et de la pratiques de ces rites par les plus hautes instances.

Alors que la monarchie revenait en grande pompe chez les mortels, Ratisbonne s’approcha puis aida l’Invictus toujours à Versailles au risque de sa non vie. Ce n’était pas sans comptés que l’avancée de la monarchie n’était pas inspiré par Versailles mais bien par la cour du Roy. Cette erreur capitale lui a coûté à lui comme a ses fidèles, mais c’est eux qui durent sacrifiés leur existence pour le bien de la ligue. Chaque année le 27 mai est un jour d’inactivité des bénis en l’honneur de leurs martyres. Si l’Invictus n’est pas vraiment aussi puissante qu’à l’époque, les Carthiens selon lui ont bâtit un château de cartes qui est sur le point de s’écrouler. En ces nuits le principal rôle des bénis est de prier pour des nuits plus justes, la ferveur de ces prières a poussé cet ermite de Ratisbonne a rejoindre une communauté de Nosfératu au moyen orient, il en est revenu quelques mois plus tard transformé et sa ferveur en est dorénavant palpable…

Partager cet article

Repost 0
Published by MaeL - dans MDT² - Paris
commenter cet article

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Maelkavian
  • Maelkavian
  • : Mes aides de jeux et créations.
  • Contact

Recherche