Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 15:03

PARESSE ET PERSEVERANCE

 

Paris n'a pas été bâti en un jour et n'est même pas encore terminé.

 - Chaval


Aussi étrange que cela puisse paraître cette ligue est la plus puissante et la plus représentative de ce a quoi ressemble Paris, la nuit. L’autre étrangeté est que la lignée du roi appartient au clan Ventrue, le Sang des Lys coule dans les veines de ces patriarches mais cela reste connu que des seuls Ventrues, Invictus inclus qui ont honte de voir un si noble lignage s’être perdu dans la fange que représente le mouvement Carthien. La faiblesse de leur lignée a forcé ces Ventrues à garder la tête dans les hautes sphères du pouvoir et dans les salons mortels les plus populaires. On pourrait croire que c’est leur faiblesse qui a fait du mouvement Carthien ce qu’il est aujourd’hui. Si en majorité ces membres le rejoignent facilement pour son esprit de « rébellion » mais en réalité et surtout car c’est ainsi que cela doit être si l’ont a pas envie de se battre et pourtant figurer dans les « VIP » de la Capitale souvent les seuls a avoir une position importante, ainsi est l’égalité au sein du Mouvement. L’autre force du mouvement est que si ces branches se situent dans les hautes sphères de vie de la famille ses racines elles s’enfoncent profondément dans la fange de cette même société. Une autre réalité est que le temps érode tout, les motivations comme l’esprit unitaire que devait avoir le Mouvement d’après révolution. Nuit après nuit l’ouvrage s’use, finit par ses craqueler et il en faudra beaucoup pour qu’il ne se brise pas dans les prochaines nuits. Le contraste anciens/ nouveaux nés y fait beaucoup et si les plus anciens voient leurs « jeunes » comme trop turbulent ou en crise « d’adolescence » ce n’est finalement que l’un des fléaux de ce siècle. Au final le Mouvement Carthien ressemble plus a un salon philosophique qu’a une bande d’enragé comme beaucoup les voient dans d’autres cités.

 

DANS LA RUE... XIII

Dans la rue le Mouvement Carthien est loin d’être aussi poussiéreux qu’à la cour, dans la rue ils sont très nombreux a avoir rejoins le mouvement Carthien. Les plus jeunes membres accusent leurs dirigeants de n’être rien de plus qu’un Invictus de vieux révolutionnaires à la retraite. Pour beaucoup le Mouvement Carthien ne se trouve que dans la rue et quand il y a des grandes assemblées ils trouvent étrange que des « envoyés » du Prince y soit présent voir animent eux-mêmes certains sujets de débats. Le Mouvement dans la rue est plus connu comme étant les Jacobins. Connue mais personne n’en fait officiellement partit mais beaucoup se reconnaissent dans la philosophie des Jacobins. Le Mouvement puise son inspiration dans la révolution et ses idéologies de l’époque où le Mouvement a prit le pouvoir. Les plus jeunes membres accusent leurs dirigeants de n’être rien de plus qu’un Invictus de vieux révolutionnaires à la retraite. La présence de l’Alliance Jacobine qui fut longtemps en île de France le bras armé et les plus turbulents Carthiens dans d’autres régions et d’autres pays les Jacobins sont un groupuscule d’anarchiste pour ne pas dire de dangereux iconoclastes. En ces nuits la résurgence de l’Alliance Jacobine n’est pas de bon présage que ce soit pour les Carthiens comme pour toutes autres ligues, car les Jacobins ne jurent que par la politique d’une saine destruction pour mieux reconstruire. Quand ils frappent, ils laissent très souvent le chiffre romain « XIII » pour rappeler qu’ils sont là, dans la rue et qu’ils peuvent être monsieur tous le monde. Le Trône du Roy n’à jamais autant était en danger et son seul rempart contre cette montée en nombre voir en puissance et la haine de l’Alliance Jacobine envers la Lancea Sanctum et le Cercle de la Sorcière dans une moindre mesure.

 

Elzévir, le Parain et Arbitre du Mouvement Carthien

Membre charismatique est qui centralise le mouvement dans la rue, il est connu comme étant le « parrain », il aide et soutiens ce qui en ont besoin et il semble avoir une grande influence à la cour comme dans la rue. Il ne sombre pas dans l’idéologie des Jacobins qu’il voit comme les tyrans qui ont massacré son peuple et qui l’ont poussé à quitter l’Afrique.

Quelques renseignements : la personnalité d’Hélène pourrait se résumer à un seul trait de caractère : rendre coup pour coup. Son esprit fort contraste avec son apparence chétive et plus d’un à Paris s’est laissé prendre au piège. Mais l’habit ne fait pas le moine et les détracteurs ont rapidement pu se rendre compte qu’Hélène cachait bien son jeu au dépend des autres. Sa langue est habile lorsqu’il s’agit de renvoyer dans la figure les moqueries qu’on lui adresse. C’est justement lors d’une réception du Prince, alors qu’Hélène se chargeait de remettre Calabris à sa place, que Béatrix la remarqua. Une place de Harpie s’étant depuis peu libérée, elle nomma Hélène sur le champs à ce poste et cette dernière accepta cette responsabilité avec reconnaissance.

Image : une jeune femme de 26 ans, rousse aux cheveux court ébouriffés et aux yeux vert. Elle est plutôt jolie mais sans plus. Sa démarche est fière et alerte.

Partager cet article

Repost 0
Published by MaeL - dans MDT² - Paris
commenter cet article

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Maelkavian
  • Maelkavian
  • : Mes aides de jeux et créations.
  • Contact

Recherche