Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 02:21

 

Je suis l'émissaire de ma justice, et travail à redistribuer de façon sélective la propriété d'autrui.

- Zohan néonate Ravnos.

 

http://fc05.deviantart.net/fs15/f/2007/046/9/b/Vampire__s_Wrath_by_Serkenil.jpgFaiblesse : Les Ravnos s’adonnent depuis si longtemps à leurs vices qu’ils en sont dépendants. Chaque Ravnos a une faiblesse pour une certaine forme de tromperie, de mystification ou de mauvais coup, que ce soit le jeu, le mensonge, le vol, le chantage ou même le meurtre maquillé. Lorsque la possibilité s’en présente, le Ravnos doit faire un jet de Maîtrise de Soi (Difficulté 6) ou succomber à ses pulsions. Le joueur doit décider durant le procédé de création quel type de vice attire le personnage. Certains vices communs incluent, de parier ; tricher, voler, mais aussi la violence etc... Les joueurs et les Maîtres de Jeux peuvent se sentir libre d’en créer de nouveaux.

 

La faiblesse des Ravnos fait leur réputation ce qui est du à leur Bête qui semble plus évoluée et rusée que celle des autres Caïnites. Certains pensent qu'il y a un lien au fait que les Ravnos seraient originaire d'Inde et très proches des Kuie-jin dont les bêtes sont bien plus intelligentes. Dés l'étreinte et dés que le sang Ravnos réanime le nouveau-né, il entend cette petite voix qui lui dit « Vas-y fait le, Vas-y sers toi, Vas-y dis lui... ». Ce défaut de clan fait qu'il est souvent préférable d'éviter un Ravnos et si certains jouissent de leur réputation d'autres sont rejetés à cause de cette Bête et surtout de cette réputation. On ne va jamais vers un Ravnos à moins ben sur que l'on ai besoin de ces particularités ou de choses que l'on ne peut demander à personne d'autres. Ils sont au bans de la société c'est de plus moins risqué. Mais dans 90% des cas, les Ravnos sont des voleurs et cela suffit à les définir alors qu'en réalité le vol est loin d’être leur faiblesse principale.

 

Ce vices c'est comme une frénésie, il est prenant et envahissant, il est difficile de lui résister, mais à la différence de la frénésie, il est plus discret et silencieux. Comme une soif de sang. La bête n'est pas la pour amuser ou distraire son publique, elle est destructrice et force le Ravnos a marcher leur le bord du précipice entraînant souvent la mort des moins rusés. Les origines de cette faiblesse clanique sont pour les uns mystiques, religieux karmique alors que pour d'autres ce serait lié à leur fondateur de clan qui rependrait cette faiblesse pour soulager la sienne qui le dévore.

 

Tous les Ravnos ne souffrent pas du même vice, ce vice est souvent une exacerbation d'un vice qui touchait déjà avant l'étreinte, une chose qui effraye, qu'il méprisait un péché dit capital. Ainsi un homme qui a retiré des vies peut voir cette instinct de tuer se décupler rajoutant sans cesses des difficultés supplémentaires pour en faire un véritable art. Un policier qui a lutté contre la drogue toute sa vie, peut vouloir les essayer, les tester et découvrir tout les effets de ces drogues. Parfois la vice touche le vampire alors qu'il n'y était pas particulièrement sensible.

 

http://fc00.deviantart.net/fs28/f/2008/159/a/2/7_Deadly_Sins__Greed_by_TchaikovskyCF.jpg

 

A chacun ses vices

 

J'ai l'orgueil des vices qu'on me prête ; je suis moins fier des vices que j'ai !

- Jean Cocteau

 

Si l'on prête le vol comme faiblesse au Ravnos, c'est peut être à l'avantage des membres du clan. Et même cette notion de vol, a tellement de possibilités, que ce soit l'usurpation, le vol de propriétés intellectuelles, le vol de vie ou d'identité. Le principal est de regarder sa vie, son « background » pour y trouver des indices sur un vice que sa bête pourrait incarner. Le Ravnos n'est pas son vice, il peut avoir un code d'honneur, un but prestigieux il est juste sans cesse tiré vers le bas par sa bête. Cette faiblesse est surtout une faiblesse a gérer en roleplay, mais le conteur peut aussi le titiller et rappeler qu'au fond de lui il y a cette bête qui a faim, qui a soif ou qui désire impérieusement quelque chose sur un test de Maîtrise de soi diff.6 pour y résister.

 

Anarchie. Le Ravnos ne supportent pas les règles, les obligations, les titres pompeux et poussiéreux. La hiérarchie l'insupporte et il a bien du mal a s'y soumettre longtemps, provoquant délibérément l'ordre.

 

Assassinat. L'art de tuer, de retirer la vie, pour faire justice, pour s'y opposer ou pour l'art et la perfection. Ce goût du sang, peut être lié a un besoin de protéger un groupe, une bande ou tout simplement défendre ceux de sang. Ce goût du sang, parfois se retourne contre lui, le poussant a se mettre en danger, le poussant toujours plus loin. L'Amok est aussi un terrible assassin ou la frénésie ne s'arrêtera que quand le Ravnos sera stoppé, pieuté ou mis en torpeur. Ce besoin de tuer peut aussi être émotionnel. Il attise la confiance, le respect pour trahir au moment le plus opportun.

 

Avarice.Le syndrome du dragon qui est d'amasser toujours plus de choses, d'argent et de biens matériel et souvent cela passe par le vol ou l'arnaque.

 

Colère. Soupe au lait, dominant la bête ne se laisse pas effrayer ou écraser et elle prend les devant. L'attaque étant souvent la meilleur des défenses. Difficile de différencier ces Ravnos a des Brujah parfois même. Les bouddhistes assimilent ce vice a l'un des grand poison de l'âme avec la convoitise et l'ignorance. Cette colère peut le pousser a nuire a une Némésis et ne s'arrêter qu'au moment ou sa Némésis, ou lui sera sur le carreau.

 

Envie. Les autres ont des vies tellement plus passionnante, on ne les catalogue pas par leur sang, leur famille, leur origine et il est souvent confortable d'emprunter leur vie. D'autres fois ces de devoir prendre ce qui a de l’intérêt pour d'autres.

 

Goinfrerie. Le vampire ressent un besoin immodéré du sang, au point de transpirer et de vomir du sang, de se nourrir chez les autres, de braconner et pourquoi pas d'épuiser les troupeaux de vampires peu vigilants.

 

Luxure. Le vampire a une libido exaltée, bien que techniquement il ne puisse que partager le plaisir du sang. Cette luxure peut le pousser à enlever l'amour ou le coup de cœur d'un autre et en abuser, poussant même la victime à la mort dans ce jeu morbide. Cette luxure peut être appréciée dans l'observation de moments intimes ou privé ou le plaisir est souvent la peur de se faire voir ou attraper.

 

Orgueil. Il est supérieur aux autres en beaucoup de chose, il est plus intelligent et il jouera a s'essayer a nuire dans un duel d'intelligence de tromperie et de stratégie, parfois c'est assez vrai, d'autres fois le Ravnos passe plus de temps a courir qu'a soulager sa bête. Certains Ravnos ont besoin de se faire admirer, révérer créant des cultes d’admirateurs, bien plus apte a reconnaître cet immense personnage. Il est possible que ce genre de délire ne soit pas de l'avis du prince du coin. Un autre Ravnos peut avoir besoin de montrer du doigt le défaut d'un prince, d'un personnage important, tentant de l'humilier ou de le tourner à la dérision et pourquoi pas de descendre en flamme son statut... ou son refuge.

 

Paresse. La bête freine le vampire dans tout, le ralentissant et le Ravnos doit se reposer sur d'autres pour effectuer ce qu'il a a faire. Qu'il s'approprie l’œuvre ou l'action ou qu'il se serve des autres.

Partager cet article

Repost 0
Published by MaeL - dans Vampire
commenter cet article

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Maelkavian
  • Maelkavian
  • : Mes aides de jeux et créations.
  • Contact

Recherche