Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 18:39

Namaru

Surnom : Diables (Devils)

Tourment de départ : 4

Savoirs : Savoir des Célestes, Savoir des Flammes, Savoir de la Brillance

Description / Histoire :

 

La première et la plus parfaite des créations de Dieu, les Hérauts portaient l’étendard du Seigneur, amenant ainsi Sa lumière pour illuminer toute la Création. Ces grandioses anges furent les dirigeants et les princes des Êtres Célestes, brillants exemples de tout ce qui était glorieux et droit aux yeux de Dieu. Tout d’abord, la tâche de la Première Maison était de transmettre la volonté du Paradis aux Maisons des Anges, les instruisant de l’évolution de leur rôle dans la création du cosmos. Les Diables portaient cette énorme responsabilité avec fierté, se laissant voir par leurs pairs que lorsqu’il était nécessaire, mais la liberté d’altérer le cours du cosmos à sa discrétion devenait grisante au point où cela contribua à leur déclin.

Quand le Grand Dessein culmina finalement à la naissance de l’humanité, les Êtres Célestes furent surpris de l’ordre que leur commandait le Créateur, qui exigeait d’eux de rester invisible et de laisser à l’espèce humaine la tâche de découvrir son potentiel sans aide. Cette insatisfaction trouva voix dans le plus grand d’entre eux, Lucifer l’Étoile du Matin. À la fin, près de la moitié des hérauts avaient choisi le camp de l’Étoile du Matin, un plus grand pourcentage d’abandon qu’aucune autre Maison Céleste. Alors maudits en tant que Diables, ces rebelles devinrent les généraux, chefs et héros de la rébellion. Armés avec un effrayant pouvoir de commandement et d’inspiration, les Diables étaient disposés à mener l’humanité vers un nouvel age, et d’encourager les humains à renoncer au Créateur. Mais la guerre faisant rage, les Diables devinrent distants des humains qu’ils avaient aimés. D’héros et de protecteurs, les Diables devinrent démagogues et dictateurs, manipulant leurs pions humains avec des discours mielleux et des mensonges empoisonnés.

Remplis de fierté et de défi, les Diables refusaient de croire en la possibilité d’une erreur de leur part, et ceci jusqu’à ce que les Forces de Dieu les dominent, et les démons furent emprisonnés dans les ténèbres des Abysses. Avec la disparition de Lucifer, les autres démons se tournèrent vers leurs anciens commandants avec colère. Pour se défendre, et pour masquer leur doute, les Diables utilisèrent leurs pouvoirs de charisme et de déception pour liguer les autres démons les uns contre les autres. Mais maintenant que les barrières autour de l’Enfer sont brisées, plusieurs Diables ont  rampé en dehors vers le monde des hommes. Pour les Diables qui restent très liés à l’Enfer, il est maintenant temps pour l’humanité de se faire remémorer les anciennes gloires et de courber à nouveau l’échine devant le genre démoniaque. Tandis que les Diables qui cherchent la rédemption ont alors une nouvelle opportunité, sauver l’humanité d’un mal qui la menace de destruction, forger une nouvelle utopie pour  les mortels et les êtres célestes ainsi que, peut être, prouver que la croisade de Lucifer était finalement juste.

 

Asharu

Surnom : Fléaux (Scourge)

Tourment de départ : 3

Savoirs : Savoir des Vents, Savoir de l’Éveil, Savoir du Firmament

Description / Histoire :

 

Avant l’Age de la Haine, les Anges Gardiens avaient un rôle enviable au Paradis. S’ayant fait confiés la possession du Souffle de la Vie sacré, leurs fonctions les amenaient à avoir de proches contacts avec l’humanité. En plus, ils étaient chargés de la protection de tous les êtres vivants qui se mouvaient sur la terre. Alors que les autres anges se sentaient coupable lorsqu’ils observaient les Hommes de loin, les Anges du Vent étaient entièrement dans leur droit quand ils observaient passionnément les humains qu’ils considéraient secrètement comme leurs propres enfants, autant que ceux de Dieu lui-même. Mais lorsqu’ils ressentaient avec enthousiasme le plaisir de la présence de l’humanité, ils ressentaient également la douleur de la frustration de l’humanité. Leur proximité était autant un tourment qu’une exaltation, et la tension entre les deux extrêmes allaient éventuellement conduire plusieurs au point de rupture. Lorsque la rébellion débuta, Lucifer trouva plusieurs suivants impatients dans le Firmament. En effet, en dehors de sa propre Maison de l’Étoile du Matin, la Maison du Vent Levant produisait les plus hauts positionnés des anges de la Chute.

Dans la guerre, les Fléaux étaient des guerriers engagés. Leur condamnation par le Paradis ne brisât pas leur volonté; loin de là, le poids de la punition qui tomba sur l’humanité fut assez pour endurcir l’opposition à Dieu et au Siège Sacré. N’égalant pas les Fondamentaux et les Anges de la Nature en combat dans le monde physique, la rapidité des Fléaux et leur pouvoir de dissimulation firent d’eux d’excellents messagers, éclaireurs et espions. Maintenant, suite à leur libération de l’Enfer, les Fléaux sont largement respectés. Leurs courageux exploits lors de la guerre leurs ont fournis une louable réputation de loyauté. Puisque chaque faction veut de loyaux protecteurs, spécialement ceux qui peuvent guérir de la main droite et blesser avec la gauche, les Asharu sont pour ainsi dire convoités.

 

Annunaki

Surnom : Malfaisants (Malefactor)

Tourment de départ : 3

Savoirs : Savoir de la Terre, Savoir de la Forge, Savoir des Passages

Description / Histoire :

 

Le troisième jour, Dieu a séparé les mers de la terre, et Il a donné l’intendance de la terre à un groupe spécifique d’anges. Nommés les Artificiers, ces Êtres Célestes ont gouvernés, et aimés, la terre et tout ce qu’elle contenait. Ils avaient une affinité avec le sol, les gemmes et la pierre; avec le feu qui coule sous la surface de la terre, et plus spécifiquement avec le métal. Aux Artificiers fut également donnée la responsabilité d’aider l’humanité à utiliser la terre, cultiver les champs, déterrer le métal et forger les outils dont ils auraient besoin pour façonner leur monde. Les anges prirent cette tâche avec joie, impatient de partager leur amour pour la terre dans leur nouvelle charge. Mais l’humanité n’était pas prête à faire face à une telle responsabilité. Ils tentèrent d’utiliser les outils miraculeux des anges, mais ils étaient incapables de faire le travail correctement. L’humanité devint pleine d’amertume envers leurs enseignants cachés et commencèrent à avoir peur d’eux et de leur perfection. Alors les Artificiers devinrent confus et déroutés, incapable d’avoir des relations avec les humains comme ils en avaient avec leurs éléments de prédilections : la terre et le feu.

Quand éclata la guerre entre les anges rebelles et les forces du Paradis, nombreux des Artificiers allèrent du côté de Lucifer. Ils se sentaient rejetés par les humains qu’ils avaient essayé d’aimer, et en colère contre le Créateur, qui avait lié leurs mains en leurs interdisant d’aider l’humanité directement. De plus, ils se lièrent avec les rebelles parce qu’ils croyaient que seuls leurs semblables les comprenaient, les aimaient, alors que les humains les avaient simplement refusé de le faire. Quand les rebelles ont perdus le guerre et furent emprisonnés en Enfer, les Malfaisant eurent de la difficulté à faire face à leur sort, séparé de la terre et du feu qui étaient leur raison d’être. Cette terrible solitude rendit la majorité des Malfaisants froid et renfermé, incapable d’interagir même avec leurs compagnons démons. Ils devinrent rusés et sérieux, préférant la patience et la planification aux débordements émotifs de la colère et de la précipitation.

Maintenant libéré de l’Enfer, les Malfaisant se retrouvent dans un monde transformé. L’humanité a finalement adopté l’utilisation des outils et devint une race de fabricants, mais en faisant cela, ils ont ravagé la terre et l’ont laissé blessé et ignoré. Les Malfaisants qui sont encore au service de l’Enfer accepte cette douleur et observe afin de trouver des opportunités de créer des ravages parmi l’humanité. Pour les Déchus, le monde et une plaie ouverte, et le besoin de simplement s’agenouiller et pleurer est parfois oppressant. Mais puisque le monde doit être guéris, les Malfaisants doivent faire des plans et se mettre au travail, comme ils l’ont déjà fait il y a des millénaires.

 

Neberu

Surnom : Daemons (Fiends)

Tourment de départ : 3

Savoirs : Savoir de la Lumière, Savoir des Motifs, Savoir des Portails

Description / Histoire :

 

Au commencement, Dieu modela la grande machine du Paradis pour réguler le cosmos. Chaque orbite d’étoile et de planète est posée à l’intérieur du rayon d’un rouage, une roue volante liée à d’autres équipements semblables dans un énorme, interdépendant mécanisme. Le Paradis était porté dans un tracé intriqué d’orbites, d’ellipses, de périodes et de constantes, un vaste schéma qui défiait toute compréhension. Les Voyants captaient ces grandes orbites et circuits. Ils savaient quand et où toutes choses devaient être, dans un jour ou dans un millénaire. Ils régulaient les moyens par lesquels les cieux affectaient la Terre, dirigeaient la houle des marées par le cycle lunaire et faisaient tourner la Terre pour causer les changements de saisons. De tous les anges, ils étaient ceux qui étaient les plus distants face à l’humanité. Ils aimaient leurs frères et sœurs d’argile, mais leur tâche était de résider bien loin au-dessus de l’Eden et ils interagissaient avec les mortels au travers les mystères tissés dans la voûte étoilée.

            Quand la rébellion vint, un facteur central divisa les Voyants. Parmi eux se trouvait un certain Ahrimal, qui, le premier, vit un danger potentiel contre l’humanité se pointant à l’horizon. À l’époque, Ahrimal et ses compagnons croyaient que ce désastre arriverait si les anges n’intervenaient pas auprès des Hommes. En fait, la Chute elle-même voit ses racines dans la catastrophe qu’Ahrimal anticipa, et il n’y a pas un seul Daemon à ce jour qui n’est pas hanté par l’erreur collective de sa Maison.

            Lors de la Guerre, Lucifer prisa les Daemons comme conseillers et stratèges, leurs habilités à discerner le futur leur apporta même quelques victoires rapides. La guerre fut toutefois coûteuse pour les Daemons qui n’avaient pas anticipé son ampleur destructrice. Un autre signe de leur erreur, ils n’avaient pas considéré que le grand dessein pouvait être modifié par leurs actions. Finalement, Dieu projeta les rebelles condamnés dans les Abysses, plongeant les Daemons dans un Enfer qui leur était propre. Auparavant, ils étaient des créatures de l’ordre et leur existence était réglementée mais les Abysses ne pouvaient être codifiés, cartographiés ou étudiés. Sans la grande machine du Paradis, ils devinrent fous. Quand les murs de l’Abysse se fissurèrent, les Daemons sentirent à nouveau la grande machine et virent les fissures qui menaient à la liberté. Lorsqu’ils émergèrent, ils trouvèrent les cieux abandonnés et sans direction, alors que la grande machine se déplaçait avec une rigidité de rouille. Les Daemons ont retrouvé leur raison de vivre, mais elle est cassée et usée, possiblement irréparable. Mais la même chose peut être dite pour eux.

 

Lammasu

Surnom : Corrupteurs (Defilers)

Tourment de départ : 3

Savoirs : Savoir du Désir, Savoir des Tempêtes, Savoir de la Transfiguration

Description / Histoire :

 

Avant qu’il n’y ait de la terre, les grands océans englobaient le monde. Les anges qui s’étaient faits donner le contrôle sur ce vaste et puissant royaume étaient nommés les Néréides, et ils étaient parmi les plus belles créations de Dieu. Ils étaient les inspirateurs et muses, et leurs pouvoirs étaient intimement liés avec les passions qui menaient à l’art et aux quêtes d’inspiration et de vérité. Les Néréides étaient supposés inspirer l’humanité, les approcher avec mystère et les pousser à s’aventurer dans le monde pour découvrir ces multiples merveilles cachées. Ils étaient l’esprit du désir personnifiés, toujours attirants, mais toujours hors de portée. Leurs pouvoirs leur donnaient la plus fine connaissance des désirs humains, mais le plan de Dieu s’assurait que les vastes golfes de la mer seraient toujours entre eux. Ce ne fut pas très long avant qu’ils se lamentent de leurs tâches pour le Paradis et de l’amour qu’ils portaient pour l’humanité. Avec le recul, nombreux Corrupteurs croient que si Lucifer n’avait pas levé la bannière de la révolte, cela aurait été une question de temps avant qu’un Néréide fasse la même chose.

La Chute galvanisa les Corrupteurs, utilisant leurs pouvoirs pour inspirer les mortels et les anges rebelles dans le conflit contre le Paradis. Ils devinrent le symbole vivant de ce conflit, reflétant les meilleures qualités de la résistance et poussant les autres à faire de même. Plus important, ils gardaient vivant le moral des rebelles, même lors des journées les plus sombres de la guerre, soignant les blessures spirituelles que ni les Fléaux ou les Dévoreurs pouvaient affecter. La dévotion de ces Déchus inspirait les plus héroïques exploits de la guerre, devenant les fondements pour des épopées romantiques qui restent encore dans l’âme collective de l’humanité. La perte de cette guerre fut donc un terrible coup pour les Corrupteurs, qui n’avaient jamais été ébranlés dans leur conviction que cette rébellion était juste.

Maintenant que les portes des Abysses ont été brisées et que les Corrupteur sont libres de nouveaux, ils sont capables de travailler leurs artifices dans une civilisation qui prise l’apparence au-dessus de tout. Ils peuvent mener hommes et femmes à agir jusqu’à l’obsession, la jalousie, et le désir qui peut ruiner leurs familles, détruire des carrières et fait s’écrouler des gouvernements entiers. Ils encouragent également la compréhension de l’humanité de la philosophie, de la camaraderie et des arts, et apportent une vision de la beauté parmi la morne réalité du monde moderne. Ils sont crées comme des mystères vivants, dangereux et intrigants, ce qui signifie qu’ils inspirent des actes de courage et de force qui aliment la croissance de l’âme humaine.

 

Rabisu

Surnom : Dévoreurs (Devourers)

Tourment de départ : 4

Savoirs : Savoir de la Bête, Savoir de la Chair, Savoir de la Nature

Description / Histoire :

 

La Maison de la Nature s’était faite offrir le contrôle sur toutes les choses vivantes qui rampaient, couraient ou volaient au travers le monde. Alors que la végétation couvrait peu à peu le globe, les Anges de la Nature tissaient les innombrables parcelles de vie en une complexe tapisserie de beauté,  de majesté et de pouvoir. Les Anges de la Nature accomplissaient leur tâche avec une fierté solennelle et un fort sens de l’honneur personnel, gouvernant leur royaume avec justice et compassion. La naissance de l’humanité fut une source égale d’émerveillement et de consternation pour les Anges de la Nature. Malgré le fait que Dieu montra clairement que l’espèce humaine serait maîtresse des régions sauvages et de chaque créature qui y vivait, ils furent complètement inaptes à le faire. Ceci ce présenta aux anges avec un paradoxe : leur rôle était de protéger et de préserver la nature mais la plus grande menace pour l’ordre naturel était l’ignorance de l’humanité, avec laquelle il leur était interdit d’interférer.

            Malgré leur réputation impétueuse de bêtes instinctives, les Anges de la Nature furent les moins enthousiastes des Anges à considérer la défiance de la volonté du Paradis. À la fin, ceux qui se joignirent aux rangs des Déchus crurent qu’ils n’avaient aucune autre voie pour mener à bien leur mandat. Une fois engagés, ils n’avaient pas plus braves ni dévoués que les Dévoreurs, qui  garnissaient les rangs des légions rebelles et combattaient leurs anciens camarades sans pitié au travers le Paradis. Les Dévoreurs étaient craints et respectés des deux camps, et ils ne perdirent jamais leur croyance dans la victoire finale, même lors de la véritable fin. D’abord, les Dévoreurs acceptèrent l’exil stoïquement, puis leur séparation du monde des vivants atteint son but. Pire, la disparition de Lucifer fut un coup terrible pour l’esprit de la Maison en entier, laissant croire à plusieurs en une traîtrise.  Laissant croître leur colère et leur douleur, ils s’en remirent de plus en plus à leur nature sauvage, échangeant la raison et la culpabilité pour le pur instinct.

            Lorsqu’ils s’échappèrent des Abysses, les Dévoreurs furent ébranlés de découvrir comment le monde avait changé. Les humains pour qui ils s’étaient battus et avaient souffert avaient oublié tout ce qu’ils leur avaient enseigné après la Chute, violant le monde de ses ressources qui s’épuisent et amenant des espèces entières vers l’extinction. Cette réalisation fut le dernier coup pour de nombreux Dévoreurs, qui se laissèrent aller complètement à cette envie monstrueuse de faire souffrir l’humanité pour ses crimes contre la Nature. Pour les autres, la douleur de la terre qui se meurt fut assez pour les ébranler de leur fugue et les pousser à restaurer la terre et à ramener les hommes du bord de l’annihilation.

 

Halaku

Surnom : Faucheurs (Slayers)

Tourment de départ : 4

Savoirs : Savoir de la Mort, Savoir des Royaumes, Savoir des Esprits

Description / Histoire :

 

Les derniers parmi les Êtres Célestes, les Anges de la Mort se firent donner la tâche mélancolique de défaire toutes les merveilles que leurs semblables créèrent, mettant fin aux vies et effaçant de grands travaux pour que d’autres puissent  suivre à leur place. Ils avaient un rôle solennel parmi les plusieurs gloires du cosmos, mais les Faucheurs étaient tout de même contents de leur ouvrage comme tout les anges, jusqu’à la naissance de l’humanité.  Comme les autres Êtres Célestes, les Faucheurs aimaient l’humanité et dédiaient leur existence à rendre l’Eden plein de vie et dynamique, mais l’humanité dans son ignorance regardait la mort des animaux et des plantes avec peur et tristesse. Leur réaction stupéfia et peina les Faucheurs, eux qui désiraient apaiser les peurs de l’humanité mais ceci était interdit par le commandement de Dieu. Quand Lucifer leva la bannière de la rébellion, nombreux Faucheurs le rejoignirent dans la Chute sans aucune autre raison que le désespéré désir d’être aimé au lieu d’être craint.

            Et vint la terrible contre-attaque du Paradis. La pénalité pour la désobéissance de l’humanité fut la malédiction de la mortalité. Alors les Faucheurs étaient forcés de mettre fin à la vie des gens qu’ils aimaient, et la douleur qu’ils ressentaient ne fit que les éloignés encore plus de l’humanité. Bien que nombreux servirent comme guerriers et champions dans la Guerre de la Haine, les Faucheurs se trouvèrent majoritairement aux frontières du conflit, dépensant toute leur énergie à faciliter les morts des humains au lieu de contribuer encore plus à leur destruction. Maintenant, dans le sillage de leur mystérieuse libération, les Faucheurs se retrouvèrent dans un monde qui souffre grandement en absence de moyens de gouverner les façons de vieillir et de mourir. La situation critique du monde et de l’humanité convainquit plusieurs Faucheurs que le seul recours restant est d’entrer dans une nuit finale et d’apporter au monde une mort miséricordieuse. Quelques uns, cependant, voient les dommages qui ont été causés et croient que pour restaurer l’équilibre, les Faucheurs doivent finalement amener la paix et la compréhension que l’humanité implore depuis toujours.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Maelkavian
  • Maelkavian
  • : Mes aides de jeux et créations.
  • Contact

Recherche