Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 20:36

Les autres Voies voient les Cainites comme quelque chose à part de l’humanité, ils sont soit des chasseurs féroces soit s’ordonnent princes du monde. Les disciples de la Voie de l’Humanité se voient comme nullement différents d’esprit ou d’âme que leurs semblables. En vérité, ils ont un grand et terrible fardeau à porter sur eux, mais ils escaladent les vestiges de leur nature humaine. Dans les ténèbres de leur âme, ils attisent les braises mourantes de leur humanité en flamme qui pourra illuminer leur chemin. Laissant les autres devenir des monstres ou des anges; les Prodigues se considèrent comme des humains et resteront ainsi.

Contrairement à ceux qui suivent la Voie du paradis, les Prodigues ne recherchent pas Dieu pour leur salut. Ils le trouvent dans les actes simples de compassion humaine, dans l’acte même de vivre, même si pourtant ils ne sont plus une part de monde vivant. Leur raison et leur conscience sont leurs guides à travers le dédale sombre de leur existence. Ils ne deviendront pas des bêtes, ni en traitant leurs semblables comme des proies, ni à chercher à se placer eux-même au-dessus de l’Humanité. Pour un Prodigue, l’humanité n’est pas seulement un accident de naissance ou de circonstances physiques. Ce n’est pas le cœur battant qui rend humain, mais un cœur ressentant. Quand le cœur est endurci contre toute bienveillance, ou tordu et noirci par la vilenie, celui-ci est alors vraiment mort, qu’il soit celui d’un Cainite ou d’un mortel.

La Bête représente tout ce que les Prodigues combattent : la faim sans cesse, une profonde cruauté, l’égoïsme et une folie inhumaine. Pour eux, c’est la Bête qui encourage les Cainites à devenir des monstres, et seuls ceux dont le comportement qui est uniquement humain peuvent rejeter la Bête et ses désirs. Mais afin de survivre, les Prodigues doivent quelques fois assouvir ces sombres désirs. Ils doivent se nourrir, et ils doivent se protéger contre ceux qui voudraient les détruire. Ces aiguillons obligent un Prodigue à se battre à jamais contre la Bête, en commettant de petits péché pour en éviter des plus grands et en recherchant la pénitence et la rédemption pour leurs actions lorsqu’ils le peuvent.

La Voie de l’Humanité incarne la plus part des idéaux du clan Brujah, en particulier la possibilité que Cain et les mortels vivaient ensemble en paix, avec le respect pour la dignité et la liberté humaine. La majorité des Brujahs suivent cette Voie, accompagnés de membres de nombreux autres clans. La Voie de l’Humanité est celle où beaucoup de vampires y viennent par instinct. Après tout, ils étaient humains jadis, et l’Etreinte conduit souvent à une compréhension de la préciosité (et de la fragilité) de l’Humanité. Certains vacillent et cherchent une autre Voie, alors que les autres continuent à protéger la lumière de leur humanité contre l’obscurité de la Bête.

Les Prodigues se trouvent la plus part du temps parmi ou près les gens du commun plutôt que la noblesse. Parmi eux, ils apprennent comment être humain par-dessus tout, en testant continuellement la force de leurs convictions contre les désirs de la Bête. De tous les Cainites, les Prodigues semblent les plus normaux aux mortels, et ils sont les moins susceptibles d’attiser des sentiments soit d’admiration soit de défiance en eux.

 

Sobriquet : Prodigues

 

Ethiques de l’Humanité :

- Un homme est jugé par ses paroles, ses actes et son cœur, pas d’un accident de naissance ou de circonstances. 

- La capacité à raisonner sépare l’homme de la Bête.

- Fais aux autres ce que tu voudrais qu’ils te fassent.

- Tous les hommes sont des frères.

- La liberté est acquise avec dignité et justice.

 

Initiation : La majorité des Disciples de la Voie de l’Humanité y sont venus d’eux-mêmes après avoir combattu contre les réalités de la nature cainite. Ils affirment leur croyance dans leur propre humanité et s’y accrochent, habituellement après une expérience déchirante de leur propre capacité dans un comportement monstrueux et le pouvoir de la Bête, qui servit d’instant de vérité. Un neonate qui tue férocement pour satisfaire sa faim, un novice qui cherche vengeance pour un regard mesquin; ces Cainites regardent le sang sur leurs mains et rejettent les monstres qu’ils sont devenus. Les autres viennent à la Voie graduellement et ont appris ses préceptes par leur sire ou par un autre maître.

 

Organisation : La Voie de l’Humanité clame que tous les hommes sont des frères et que chacun devra être juger selon ses paroles et ses actes. Par conséquent, les adhérents de la Voie accordent à leurs grands maîtres et philosophes le respect qui leur est du, et ils content des récits de parangons des vertus humaines qui cherchent (et quelques fois trouvent) le secret du Golconda ; mais ils ne forment une hiérarchie reconnue en général. A la place, les Prodigues s’associent entre eux à travers un réseau de guildes largement égalitaires et d’ordres fraternels. Certains professeurs et philosophes influant de la Voie rassemblent des étudiants autour d’eux pour former des écoles dans la tradition grecque, mais de tels groupes sont habituellement petits, dédiés à l’étude, aux débats et à l’ancienne maxime «connais toi toi-même ». Pendant que les théâtres se rassemblent pour débattre, les autres sectes de la Voie de l’Humanité ont un rôle plus actif. Certains offrent de l’aide aux nouvellement Etreints, pendant qu’ils chassent ceux ayant perdu leur Humanité. D’autres suivent les idéaux Brujah d’une société dans laquelle les Cainites et les mortels vivent ensemble en paix, et ils font tout ce qu’ils peuvent pour que cela arrive. Il y a même des récits d’hospitaliers et de médecins vampires qui soignent les mortels blessés ou malades, proclamant leur humanité par leur pitié.

 

Aura : Normalité. L’humanité que les Prodigues portent dans leur cœur les garde de paraître si étranges et effrayants aux mortels. Le modificateur de l’aura affecte les essaies pour gagner la sympathie et paraître normal.

 

Vertus de la Voie: Conscience, Self-control.

 

Chemins : Chemin du Souffle : Agis comme un homme ; respire, travaille, amuses-toi et vis. Chemin de la Communauté: Seul tu es damné; en compagnie tu peux être sauvé. Sers les besoins des autres. Chemin de Vigueur: S’arrêter c’est flétrir et mourir. Bouge et tu vivras.

 

Trucs de Roleplay : Bien que tu sois changé, transformé dans le corps par l’Etreinte, tu es encore humain. Ton esprit et ton âme sont tiens, et tu ne céderas pas à la Bête. Tu peux encore raisonner, et –plus important - tu peux encore ressentir et suivre les directives de ta conscience et tu connais le remord lorsque tu vacilles. Aussi longtemps que ces choses sont vraies, tu ne seras jamais le monstre que les autres disent que tu es.

 

Hiérarchie des Péchés contre l’Humanité :

 

Score

Minimum des Mauvaises Actions

Rationnel

10

Pensées égoïstes.

La pensée est aussi bonne que l’acte.

9

Actes égoïstes mineurs.

La compassion nous sépare de la bête.

8

Blesser une autre personne (de façon délibérée ou non).

Suis la règle d’or.

7

Vol et cambriolage.

Respecte la propriété des autres.

6

Violation accidentelle de l’autre (càd, se nourrir sur un calice mourrant de faim).

L’ignorance n’excuse pas la cruauté.

5

Destruction voulue.

L’homme crée, la bête détruit.

4

Violation passionnée de l’autre (càd, tuer en frénésie).

Ceux qui agissent comme des bêtes deviennent des bêtes.

3

Violation planifiée de l’autre (càd, meurtre).

Si tu cèdes à la Bête, tu deviens son esclave.

2

Violation désinvolte de l’autre (càd, meurtre voulu, se nourrir passé la satiation).

Les autres sont dignes de ton respect.

1

Les plus haineux et démentiels actes.

Es-tu un homme ou une bête ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by MaeL - dans Vampire
commenter cet article

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Maelkavian
  • Maelkavian
  • : Mes aides de jeux et créations.
  • Contact

Recherche