Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 13:57

De leurs ennemis les sages apprennent bien des choses.

- Aristophane

 

La religion Séthite est une institution très complexe. Il ne s'agit pas - comme beaucoup de non-adeptes croient - les vestiges de croyances primitives disparu depuis des siècles, mais bien d'un Foi vivante et omniprésente. Un Disciple de Seth ne se prosterne pas devant de vieilles statues moisies, pas plus qu'ils ne pensent que Seth va les sortir de leur situation. Pour eux Seth est un Dieu, mais aussi un vampire et comme pour les autres Dieu, une statue n'est en rien une présence de leur Dieu. Mais tout ce qui est fait devant une Statue est faites devant le Dieu. Le Sacré et le Profane sont pour eux distinct et doivent le rester. L'enceinte du temple n'est pas un lieu ou l'ont doit parler Politique ni Religion sur un sol non consacré. Les Séthites ne sont pas prosélytes et ne parlent pas de leur Foi avec des Profanes. Par conséquent, apprendre quelque chose sur la religion sans pour autant devenir un disciple de Set est presque impossible. La religion Sethite implique beaucoup de formalités et de rituels et de nombreuses taches quotidiennes tel que des offrandes aux Dieux, ratisser le sable du Temple. La plupart des Séthites ont de plus un sanctuaire dans leur refuge ou ils y adorent leurs divinités. Il est d'importance vitale dans la compréhension des croyances Sethite qu'ils sont polythéistes, adorant de nombreux dieux et croyant en encore bien plus.

 

http://img141.imageshack.us/img141/524/sethhorusfinal.jpg

Les Cultes

La plupart des Disciples de Seth ont celons leur ancienneté un ou plusieurs cultes et différentes divinités sur lequel ils s'appuient. Ces cultes ne sont généralement pas de nature politique a quelques exceptions près et ils ne s'opposent pas aux objectifs et actions du Culte principal à Seth. Les plus importants Disciples de Seth ont leur propre Sanctuaire, souvent dans leur refuge ou ils peuvent amener d'autres à vénérer leur Divinité. Cela entraîne la présence permanente d'un Prêtre de l'un des Cultes. En Egypte il n'est pas rare qu'un Disciple de Seth ai deux voir trois prêtre et que l'influence du Pharaon soit sur un bien plus grand nombre de secte.

 

http://images.doctissimo.fr/1/collections/avatars/photo/1327031132/42726848c9/collections-seth-1-img.jpgLe Sombre Dieu

Le Dieu suprême est bien sûr Seth lui même. Il est connu sous plusieurs noms, différents épithètes et titres, et ils sont adorés sous de nombreuses formes, dont la plus commune est celle d'un homme grand, puissant avec la tête d'une étrange bête à poils rouges, généralement appelé Typhon. Il est parfois représenté par un fourmilier, ce qui n'est pas du goût d'un grand nombre de Disciple. Pour les puristes Seth est un Dieu à corps humain et à tête de chacal et généralement armé. Quand il a visage humain c'est en général un homme aux cheveux rouges. Chaque Disciple de Seth aura sa vision et sa version de Seth et que peu seront d'accord sur le choix de l'autre et il en va souvent de même sur les origines et Seth.

 

Sa légende

Selon la croyance égyptienne, après Osiris fut tué par Seth et il est ainsi devenu Dieu des Enfers, Ra a soutenu Seth pour devenir le nouveau Roi des vivants, le préfère a son rival Horus bien trop jeune. Mais Horus avec le soutiens de sa Mère, Isis réussit a se faire couronner à la place de Seth. On dit même qu'Isis aurait séduit Seth et l'aurait manipulé pour qu'il ne cherche pas ce pouvoir car pour elle il aurait était bien plus utile à la défense de la barque Solaire. Seth aurait finalement préféré Apophis qui lui permettait de rejoindre Anat et Astarté avec qui il entretenait une relation amoureuse. Certaines histoires racontent que Seth a était émasculé dans sa bataille avec Horus, d'autres que Isis l'a rendu stérile lors de leurs échanges passionnés retirant à Seth sa possibilité d'engendrer. La seule qu'il engrossa fut Taouret qui refusa d'accoucher de l'enfant et le garde éternellement. Les Disciples de Seth racontent que c'est cela qui rendis aigri le Grand Seth. Faute de pouvoir donner la vie il prit le partie de donner la mort, de détruire et de corrompre toutes vies et il se retourna contre Ra et Isis qui ont orchestrés tout cela et il comprit qu'il a toujours était un jouet dans la main de ces manipulateurs. Lui qui devait garder la barque des morts, fini par s'associer à Apophis et il abandonna sa tache. Ra l'a hai pour cela et il l'envoya dans les plus profondes ténèbres lui interdisant toutes lumières. Si Seth a était souvent représenté comme un oppresseur, un esclavagiste et que les statues de lui le représente souvent comme un Dieu animal nuisible, tel que le crocodile ou l'hippopotame. Il a emprunté un grand nombre de nom de Dieux étrangers, tel que Baal, bien que les Séthites se référent rarement à lui sous ce nom, pour éviter de malheureux amalgames quand la lignée des Baalis est apparus. Mais on parle de liens et de connections entre les Séthites et les Baalis, bien plus qu'ils ne voudraient l'avouer et en faire référence serait des plus dangereux pour des personnes extérieurs au clan.

Repost 0
Published by MaeL - dans Vampire
commenter cet article
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 12:53

 

Les Enfants d'Apophis

 

http://www.imotdnes.com/userfiles/Apep_1.jpgNombre de Séthites voient dans les Apepnu une terrible erreur faites par leur Dieu. Les Apepnu sont des Momies Bannies. Il est dit que Seth s'était approprié ce qu'il pensait être le Grand Rite de Résurrection des Immortels Momies. Il a était trompé et a en réalité créer sept abominations, corrompues et immortelles ne vivant que pour propager la souffrance qu'elle ressent à chaque instant. Seth créa ainsi de véritables Fléaux dont personnes n'a le remède. Elles sont pratiquement indestructible et terriblement puissante. Ces sept Apepnu sont dans le meilleur des cas des alliés instables. Quand ils sont détruit, il se retrouve dans le ventre du grand serpent Apophis et quand ils sont régénérés ils sont renvoyés sur terre. Les Séthites pour éviter que leur « Ba » et leur « Khat » soit régénérés ils les enferment dans une crypte spéciale dans le Temple de Seth en Ouganda. Cette crypte est lié à un puissant sortilège maintenant leur « Ba » enchaîne. Il est quotidiennement effectué dans ce temple, mais aussi dans de nombreux autres Temples dans le monde pour renforcer son pouvoir. En de très rares occasions, en temps de crise les Disciples de Seth peuvent décider de relâcher ces Momies Bannies. Dans ce cas, un Sorcier accomplit le rite pour appeler le Grand Serviteur et il guide la momie à revenir au monde et la lie à l'obligation d'accomplir la tache indiquée. Une fois cette tâche faite, il redevient un ennemi et il est traqué et renvoyé dans sa crypte. Certains pensent que la libération des Apepnu n’équivaut à aucun danger. Même si les Typhonistes eux pensent qu'il faudrait les laisser en liberté. La récupération des Apepnu est très difficile et demande une véritable armada. Actuellement, seuls cinq des sept sont contenues, Amam le Dévoreur et Saatet-ta Celle qui amène les Ténèbres sur Terre étant portés disparus. Saatet-Ta - Maîtresse de la tromperie et l'illusion – A disparu depuis les années soixante-dix et Amam semble l’avoir aidé dans sa disparition suivant les Ordres d'Apophis. A charge celui qui les a libéré de les réintégrer au temple. Dans le cas où l'une des Sept échappe cependant une chasse est lancée et elle est confié à un Sa-per, l'équivalent des Alastor de la Camarilla. Ils sont choisit par le Tjaty, le responsable du Temple de Seth. Ils ne sont jamais plus de deux ou trois et sont unis par l'assurance qu'aucun Enfant d'Apophis ne devrait être libéré.

 

Amam le Dévoreur
Amam était un prêtre corrompu, adepte des sacrifices. Physiquement très puissant, mais mentalement dégénéré, se comportant comme un bête. Il ressemble à Sobek et tente d'avaler toutes ces victimes.


Hau-Hra Celui qui à le Visage dans le dos
Anciennement scribe, il est devenue la stratège des Apepnu. Il est également très rapide et furtif. Son visage est sur l'arrière de son crane. Il a un fort appétit pour le viol et aime capturer des ennemis en vie et utiliser son étrange anatomie pour les pires sévices.


Hemhemti le Rugissant

Hemhemti fut un être énorme, marchand. Il appréciait la cuisine et manger des animaux sacrés, comme les crocodiles de Sobek ou des chats de Bast. Il mangeait fréquemment ses propres esclaves. L'appétit Hemhemti est combiné a d'horribles gastro, ce qui lui vaut ce nom. Ces rugissement ne viennent pas de sa bouche, ce qui serait à la source des nausées au combat.

Kharebutu Le Quadruple Démon
Kharebutu était un brigand et un pilleur de tombeau. Il s'est appelé lui-même le Quadruple Démon Quadruple pour tenter de surpasser Tutu, dont il est très jaloux. Il n'a pas de pouvoirs spéciaux, mais le chiffre quatre est toujours lié à ces plans.

Qetu Celle qui agit pour le Mal
Qetu était une simple prostituée, qui influençait les hommes a sa volonté. Mais sa jalousie et son ambition l'a poussé vers Apep. Qetu peut paraître belle en portant une peau magique. Quand elle l'enlève, elle l'utilise comme une arme semi-vivantes, mais elle préfère utiliser ses charmes.

Saatet-Ta, Celle qui amène les Ténèbres sur Terre
Saatet-Ta est généralement considérée comme le moins dangereuse des Apepnu. Elle choisit des titres élaborés pour se faire des plus redoutable, mais échoue généralement à impressionner. Elle utilise l'Occultation pour paraître belle et plus puissante qu'elle ne l'est réellement. Ses yeux brillent presque tout le temps, ce qu'elle a bien du mal a dissimulé, même avec l'Occultation, mais cela lui permet de voir dans l'obscurité. Ont dit qu'elle a trahi Seth et qu'elle fut un vampire d'Osiris.

Tutu, Le Deux Fois Maléfique

Tutu était un pilleur de tombeau comme Kharebutu. Connu et craint, ses ambitions sans limites. Tutu peut séparer sa tête de son corps et se battre simultanément avec les deux. Ce qui est pire, c'est qu'il peut utiliser ses pouvoirs avec son corps et avec sa tête.

 

Note : De puissants antagonistes pour tout les jeux du Monde de Ténèbres. Adaptable a bien d'autres aussi.

Repost 0
Published by MaeL - dans Antagonistes
commenter cet article
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 08:08

“Nous sommes les abeilles de l’invisible. Nous butinons éperdument le miel du visible pour l’accumuler dans la grande ruche d’or de l’invisible.” R.M. RILKE

L'origine de ce terme revient au plus lointain de mes souvenirs à un atout, ou du moins un handicap qui était disponible dans la liste non exaustive des Atouts et Handicaps de mes parties dans le Monde des Ténèbres. Je pense que c'est tiré de changelin, mais je n'en ai plus souvenir.

Sous ce nom simple, c'est l'un des outils principaux du Conteur, ou du Maitre de Jeux pour établir ces intrigues, son scénari. Le concept est simple, les joueurs sont Prophètes de leurs propres tourments. Autour de la table, systématiquement hors-jeux bien entendu, ils se parlent des différentes possibilités, les différents dangers et de bien d'autres choses...

La Voie du Barde

Repost 0
Published by MaeL
commenter cet article
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 19:49
Nous grandissons tous grâce aux contes de fées. Les bonnes fées bénissent les héros pour qu'ils puissent ainsi passer tous les obstacles, et les malédictions des méchantes finissent toujours par être levées. Et enfin, les protagonistes peuvent vivre heureux et avoir beaucoup d'enfants.

Mais dans leur forme originale, ces histoires étaient racontées aux enfants pour les mettre en garde. Ne pas s'éloigner trop loin de la maison. Ne pas s'aventurer seul dans les bois. Ne pas parcourir les routes la nuit.

Sois sage, surveille tes manières, ou le Bon Peuple viendra t'enlever.

Changelin : les Egarés traite de ces histoires-là. Les Autres viennent réellement enlever des gens, pour en faire leurs
esclaves dans un monde féérique qui tient autant du cauchemar que du rêve. Certains de ces captifs tentent de s'échapper.

Transformés, traumatisés, rares sont ceux qui arrivent à rentrer chez eux. Tout ça, pour découvrir que ce monde n'est plus vraiment fait pour eux ... à moins qu'ils aient définitivement perdu la raison. Les Autres, les Fées Véritables, sont des êtres à la puissance sans commune mesure, dotés d'une logique cruelle. Atteintes de solipsisme au dernier degré, elles ne reculent devant rien pour s’amuser. Les humains sont pour elles des jouets, qu’elles peuvent aider ou faire souffrir suivant leur humeur.

Les Autres n’ont aucune consistance : leur matière onirique change au gré de leurs idées. Un ogre peut devenir sirène du jour au lendemain, et sa colline dénudée se muera en océan chantant. Rien n’est permanent en Arcadie, ni ses décors, ni ses habitants. Un lieu peut rester stable pendant une heure ou un siècle, puis changer du tout au tout.

Lorsqu’une Fae trouve cela amusant, elle enlève un humain. Elle remplace sa victime par un Pantin, un être d'ingrédients divers liés magiquement, sans individualité, qui vivra désormais sa vie à sa place, parfois sans avoir vraiment conscience de leur propre nature. L’entourage ne verra que des changements mineurs, comme souvent chez un enfant ou un adolescent.

En Arcadie, le captif est forcé de servir son maître de diverses manières. Certaines seigneurs voudront une danseuse pour les divertir dans leur palais de sable, d'autres ont besoin de mineurs pour construire jour et nuit des galeries tentaculaires dans le volcan perpétuellement en éruption qui leur sert de trône. Chaque humain ainsi piégé
s'imprègne petit à petit de la nature même d'Arcadie, et se transforme ainsi peu à peu en une créature duelle, à la fois mortelle et imaginaire, un changelin. C'est son environnement et son quotidien qui vont définir pour lui ce qu'il deviendra. Quelque part, le changelin s'imprègne donc de la nature de son maître ... ce qui rend d'autant plus insoutenable le simple fait de se regarder dans le miroir, même quand on a réussi à s'enfuir de ce cauchemar.
Ceux des changelins qui parviennent à rester lucides, à ne pas sombrer dans les remous de la sublime folie du royaume de Féerie, peuvent parfois s’échapper. Il reviennent alors sur Terre à travers la Haie, se coupant aux ronces et aux arbres épineux, et ils y trouvent leur place occupée par le leurre. Ce dernier parfois convaincu d’être l'original, loyal à la Fée ou juste terrifié par ce qui l'attend, et peut donc offrir des réactions très diverses face au retour du
captif Arcadien.

Il n’est pourtant que très rarement possible que le changelin reprenne sa place : il a changé, le monde aussi, et sa vie lui a été volée. Il peut très bien avoir trente ans alors que, dix minutes avant, il a quitté la Terre à l'âge de dix ans. Ou bien découvrir que ses parents sont morts alors qu'il n'a vieilli que de deux jours. C’est la pire des cruautés que les Fae infligent aux changelins : ils n’ont plus de vie propre, et doivent s’en recréer une.

Alors le Changelin s’éloigne à pas lents de chez lui, et se cherche des amis. Il les trouvera parmi d’autres Égarés et, surtout, parmi les Cours. Oui mais voilà ... certains maîtres Fées viennent parfois traquer leurs serviteurs enfuis.

Cela peut tout particulièrement arriver quand Égaré brise certains serments, justement jurés sur le nom de son maitre pour décourager la traitrise. Le noble Fée est alors informé, par exemple par la sonnerie d'un cor d'argent dans son château d'Arcadie, et peut quitter sa terre et le pourchasser. Il arrive que des Changelins ne parviennent pas à rompre le lien avec l’Arcadie et se remettent au service des Fée, ou qu’ils en deviennent fous et commettent des crimes atroces.

Bienvenue dans Changelin : les Egarés. J'espère que vous, vous tiendrez le coup ; Clochette, elle, est toujours internée.


Source

Le dossier de Changelin
Repost 0
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 15:41

Tout afflue à Paris.

 - Jean-Jacques Rousseau

 

Pour la majorité des membres de la famille, la Camarilla n’est rien d’autres qu’une cour des miracles instaurés par un vampire aujourd’hui disparu du nom de François Villon. L’un de ses infants un ancien brigand de même envergures connu sous le nom de « Cartouche ». L’idéologie de la Coterie de François Villon s’est inspirée d’une ligue unique qui accepterait toutes les tendances plus proches des dogmes révolutionnaires selon eux. Un seul chef et un seul étendard et bien sur François Villon ou l’un des siens au pouvoir. Malheureusement pour les autres ligues certains des plus jeunes membres de la famille croient et cette utopie. La « Camarilla » est étendu sur une grande partie de la couronne parisienne, la sertissant diront les uns et l’encerclant diront d’autres. Un réseau d’informateur, de brutes et de cerveau qui se fait de plus en plus omniprésente et qui a su tenir tête aux autres ligues. Une autre chose tend a donner une distance entre les « salons » et la rue, c’est le nombre de membres de la famille de tout horizons, de toutes lignée possédant des capacités inconnu de tous, et l’inconnu a toujours fait barrage.

Repost 0
Published by MaeL - dans MDT² - Paris
commenter cet article
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 15:40

LUXURE ET JUSTICE


Paris est la capitale mondiale du flirt cérébral :

On se soucie énormément de ce qui se dit mais ce qu'on dit n'a aucune importance.

 - Alain Schifres


Les non alignés sont de manière générale que cela, des membres de la famille ne se reconnaissant dans aucunes ligues ou ne désirant pas s’identifier à l’une d’elle. Malgré le manque de prestige et le fait qu’il est difficile de faire confiance en ces non alignés, quelques vampires affiliés a une ligues se mêlent plus ou moins allégrement a eux. Pars ses décisions ils mettent a l’écart de la vie politique et si ce n’est pas le cas le font suffisamment discrètement et évitent que les harpies aient des preuves de cela. Mais les non alignés ne sont pas tous en marge car peu décidés ou trop peureux de rentrer dans des engrenages qui pourraient mettre le Danse Macabre en danger. Parmi eux ce retrouve les Jacobins et leurs satellites, des pseudo alliances pour ne pas dire ligues non déclarées où qui souhaites rester discrètes. Une autre Alliance connu sous le nom de « Camarilla » plus ou moins connu de tous et qui se vente de défendre les premières traditions vampiriques, mais qui ne sont en réalité que des parias et des sans lois qui ont préférés le terme « Camarilla » a Guilde de « voleur ».

Repost 0
Published by MaeL - dans MDT² - Paris
commenter cet article
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 15:34

COLERE ET ESPERANCE

Paris vaut bien une messe !

 - Henri IV


Invaincus mais bafoués, trahi et déshonoré par des membres de la famille qui ont préférer offrir leur sang pour une lutte qui se devait de mourir dans l’œuf. Les Lys de notoriétés vengeurs et hargneux n’ont pas comprit cette scission en leur sein et le fait que les traîtres aient prit le pouvoirs les ont poussés dans d’horrible et meurtrières vendettas à l’encontre de leurs « cousins » perdus. Alors que les Ventrues avaient décidés le déplacement du pouvoir mortel à Versailles l’ancien Prince de Paris est partit avec la majorité de sa chambre pour encadrer et protéger le roi. Mais ce n’est pas sans compter sur deux de ces infants qui ont tout organisés pour qu’à son retour il n’ait plus aucun pouvoir. Stephan Caudry et sa sœur et amante l’Ex Marquise de Pompadour, connu comme Jeanne Antoinette au sein de la famille. Se servant du Mouvement Carthien pour aider a cette révolte dans le but de détruire leur sire et de s’assoire tout les deux sur le trône. Ce n’était pas sans compter sur l’origine roturière de l’ancienne Marquise qui en échange d’une place de choix au sein du Mouvement en échange de donner la tête du futur Prince de France. Intrigante a peine née, Stephan tenta de diableriser son sire et il périt prévenu par la sécurité de son sire il du fuir et en comprenant la trahison et le retournement du complot il se posa en victime, mais il est aujourd’hui le membre le plus imminent du Cercle intérieur et sa rancune et aussi puissante que son amour éternel pour Jeanne Antoinette qui ne semble pas lié a leur lien de sang. S’il est maintenant l’un des rare Ventrues, il s’est entouré de Ventrues dont les talents martiaux ne sont pas a négliger, on les suppose liés a une lignée, peut être une lignée qu’il a lui-même créer.

La présence des Daeva est plus que notable au sein de l’Invictus et du Cercle intérieur, si leur pouvoir vient de leur assistance a Caudry, leur nombre en fait le clan dominant et la majorité appartiennent a la lignée des Duchagne et quelques uns portent ce nom bien qu’ils ne soient pas issus directement ou pas du tout de cette famille. Les Duchagne sont les principaux selon le cercle intérieur de l’échec du pouvoir en place, un technique de saccage d’influence qui corroderait le pouvoir, mais si la vengeance est un plat qui se mange froid, certains Invictus ont choisit de faire leur « croisade » personnelle en rentrant tête baissés dans les intrigues Carthiennes pour en faire les leurs. Le Tellier est l’un de ceux là, mais il est maintenant reconnu comme Conseiller du Roy depuis quelques mois, il n’y avait plus eu de membres de l’Invictus depuis la révolution.

Repost 0
Published by MaeL - dans MDT² - Paris
commenter cet article
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 15:32

ORGUEIL ET TEMPERENCE


Paris c'est Babylone la ville de toutes les tentations.

 - Christine Angot


Tout était si simple quand il n’y avait que deux pouvoirs, l’un s’occuper du corps et la l’église des âmes. Son influence était incontestable et la présence d’un dignitaire de la Lancea Sanctum faisait trembler le moindre pécheur. Mais aujourd’hui sa présence ne semble être qu’une mascarade, comme un chien affamé que l’ont nourrit au minimum pour qu’il n’ai pas toutes ses forces au risque de vouloir arracher des gorges s’il venait a retirer sa muselière. L’une des preuves de cette attitude est que les quelques domaines attribués au plus respectés de la Lancea sont des lieux ou il est en général interdit de chasser. Cette position affaibli grandement leurs rangs n’attirant que les plus fervents et surtout ceux qui savent taire leurs prétentions politiques et surtout ceux qui n’en ont pas, ou plus. Certains pensent que c’est le seul moyen pour les bénis d’attiser la confiance des autres ligues au cas où il devrait y avoir un ou des changements.

Dans l’ombre de l’église officielle, la Lancea a subit le même revers par les révolutionnaires qui ont rejetés l’église pour créer la leur. Les membres de la famille assimilant la Lancea Sanctum au pouvoir absolu que détenait l’Invictus a du faire face aux mêmes contestations et aux mêmes destructions, parfois auréolées de parodies de jugements qui ne trompaient personne. Monseigneur Francolin évêque de l’époque a refusé de suivre cette rébellion refusant de croire a une réelle révolution au sein des damnés. S’il a prêché sur le retour d’un roi sur le trône de France comme pour guider la famille, il n’a pas su ou n’a pas voulut prendre la place vacante ce qui lui a valut le discrédit au sein des bénis. Un roi est pourtant bien remonté sur le trône suivi quelques années plus tard par un retour en force de la monarchie auprès des mortels. Sa plus grande plaie, son propre infant ayant rejoins depuis a peine une vingtaine d’année a complotés et fait accusé son propre sire de traîtrise auprès du Roi et de sa cours ce qui lui a valut une exécution sans aucun procès. Reconnu comme nouvel évêque ce n’est qu’avec les années qu’il fut vraiment reconnu par les bénis comme étant leur berger au sein de leur Requiem aidé par la destruction des plus « libéraux » de la Lancea. Monseigneur Ratisbonne, connu sous le sobriquet du « Mortifié » ou tout simplement « Ratisbonne ». Si sa foi n’était qu’héréditaire, il du accepter les lubies du Mouvement Carthien en échange du respecte de sa ligue et de la pratiques de ces rites par les plus hautes instances.

Alors que la monarchie revenait en grande pompe chez les mortels, Ratisbonne s’approcha puis aida l’Invictus toujours à Versailles au risque de sa non vie. Ce n’était pas sans comptés que l’avancée de la monarchie n’était pas inspiré par Versailles mais bien par la cour du Roy. Cette erreur capitale lui a coûté à lui comme a ses fidèles, mais c’est eux qui durent sacrifiés leur existence pour le bien de la ligue. Chaque année le 27 mai est un jour d’inactivité des bénis en l’honneur de leurs martyres. Si l’Invictus n’est pas vraiment aussi puissante qu’à l’époque, les Carthiens selon lui ont bâtit un château de cartes qui est sur le point de s’écrouler. En ces nuits le principal rôle des bénis est de prier pour des nuits plus justes, la ferveur de ces prières a poussé cet ermite de Ratisbonne a rejoindre une communauté de Nosfératu au moyen orient, il en est revenu quelques mois plus tard transformé et sa ferveur en est dorénavant palpable…

Repost 0
Published by MaeL - dans MDT² - Paris
commenter cet article
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 15:03

PARESSE ET PERSEVERANCE

 

Paris n'a pas été bâti en un jour et n'est même pas encore terminé.

 - Chaval


Aussi étrange que cela puisse paraître cette ligue est la plus puissante et la plus représentative de ce a quoi ressemble Paris, la nuit. L’autre étrangeté est que la lignée du roi appartient au clan Ventrue, le Sang des Lys coule dans les veines de ces patriarches mais cela reste connu que des seuls Ventrues, Invictus inclus qui ont honte de voir un si noble lignage s’être perdu dans la fange que représente le mouvement Carthien. La faiblesse de leur lignée a forcé ces Ventrues à garder la tête dans les hautes sphères du pouvoir et dans les salons mortels les plus populaires. On pourrait croire que c’est leur faiblesse qui a fait du mouvement Carthien ce qu’il est aujourd’hui. Si en majorité ces membres le rejoignent facilement pour son esprit de « rébellion » mais en réalité et surtout car c’est ainsi que cela doit être si l’ont a pas envie de se battre et pourtant figurer dans les « VIP » de la Capitale souvent les seuls a avoir une position importante, ainsi est l’égalité au sein du Mouvement. L’autre force du mouvement est que si ces branches se situent dans les hautes sphères de vie de la famille ses racines elles s’enfoncent profondément dans la fange de cette même société. Une autre réalité est que le temps érode tout, les motivations comme l’esprit unitaire que devait avoir le Mouvement d’après révolution. Nuit après nuit l’ouvrage s’use, finit par ses craqueler et il en faudra beaucoup pour qu’il ne se brise pas dans les prochaines nuits. Le contraste anciens/ nouveaux nés y fait beaucoup et si les plus anciens voient leurs « jeunes » comme trop turbulent ou en crise « d’adolescence » ce n’est finalement que l’un des fléaux de ce siècle. Au final le Mouvement Carthien ressemble plus a un salon philosophique qu’a une bande d’enragé comme beaucoup les voient dans d’autres cités.

 

DANS LA RUE... XIII

Dans la rue le Mouvement Carthien est loin d’être aussi poussiéreux qu’à la cour, dans la rue ils sont très nombreux a avoir rejoins le mouvement Carthien. Les plus jeunes membres accusent leurs dirigeants de n’être rien de plus qu’un Invictus de vieux révolutionnaires à la retraite. Pour beaucoup le Mouvement Carthien ne se trouve que dans la rue et quand il y a des grandes assemblées ils trouvent étrange que des « envoyés » du Prince y soit présent voir animent eux-mêmes certains sujets de débats. Le Mouvement dans la rue est plus connu comme étant les Jacobins. Connue mais personne n’en fait officiellement partit mais beaucoup se reconnaissent dans la philosophie des Jacobins. Le Mouvement puise son inspiration dans la révolution et ses idéologies de l’époque où le Mouvement a prit le pouvoir. Les plus jeunes membres accusent leurs dirigeants de n’être rien de plus qu’un Invictus de vieux révolutionnaires à la retraite. La présence de l’Alliance Jacobine qui fut longtemps en île de France le bras armé et les plus turbulents Carthiens dans d’autres régions et d’autres pays les Jacobins sont un groupuscule d’anarchiste pour ne pas dire de dangereux iconoclastes. En ces nuits la résurgence de l’Alliance Jacobine n’est pas de bon présage que ce soit pour les Carthiens comme pour toutes autres ligues, car les Jacobins ne jurent que par la politique d’une saine destruction pour mieux reconstruire. Quand ils frappent, ils laissent très souvent le chiffre romain « XIII » pour rappeler qu’ils sont là, dans la rue et qu’ils peuvent être monsieur tous le monde. Le Trône du Roy n’à jamais autant était en danger et son seul rempart contre cette montée en nombre voir en puissance et la haine de l’Alliance Jacobine envers la Lancea Sanctum et le Cercle de la Sorcière dans une moindre mesure.

 

Elzévir, le Parain et Arbitre du Mouvement Carthien

Membre charismatique est qui centralise le mouvement dans la rue, il est connu comme étant le « parrain », il aide et soutiens ce qui en ont besoin et il semble avoir une grande influence à la cour comme dans la rue. Il ne sombre pas dans l’idéologie des Jacobins qu’il voit comme les tyrans qui ont massacré son peuple et qui l’ont poussé à quitter l’Afrique.

Quelques renseignements : la personnalité d’Hélène pourrait se résumer à un seul trait de caractère : rendre coup pour coup. Son esprit fort contraste avec son apparence chétive et plus d’un à Paris s’est laissé prendre au piège. Mais l’habit ne fait pas le moine et les détracteurs ont rapidement pu se rendre compte qu’Hélène cachait bien son jeu au dépend des autres. Sa langue est habile lorsqu’il s’agit de renvoyer dans la figure les moqueries qu’on lui adresse. C’est justement lors d’une réception du Prince, alors qu’Hélène se chargeait de remettre Calabris à sa place, que Béatrix la remarqua. Une place de Harpie s’étant depuis peu libérée, elle nomma Hélène sur le champs à ce poste et cette dernière accepta cette responsabilité avec reconnaissance.

Image : une jeune femme de 26 ans, rousse aux cheveux court ébouriffés et aux yeux vert. Elle est plutôt jolie mais sans plus. Sa démarche est fière et alerte.

Repost 0
Published by MaeL - dans MDT² - Paris
commenter cet article
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 00:00

AVARICE ET PRUDENCE


Ce que Paris conseille, l'Europe le médite ;

Ce que Paris commence, l'Europe le continue.

 - Victor Hugo


La chambre du roi est une assemblée connue mais non reconnue, composées des intimes, mignons et plus fidèles défenseur de la politique du Roi dont le nombre et les personnes peuvent changer d’une nuit à l’autre, mais cela reste plutôt rare. La Chambre du Roi, serait selon les « ont dits » l’antichambre des décisions que peuvent prendre les Conseillers. Si la chambre est aussi composée de quelques Conseillers cela n’est pas une généralité. La Chambre du roi est plus un Salon de l’élite et qui officiellement soutiennent la politique du Roi mais aussi et surtout le roi. Etre accepté dans la Chambre du Roi ouvre véritablement des possibilités au sein de la ville et de son gouvernement, mais aussi un territoire et différents avantages en nature. Les détracteurs dénoncent le côté ultra monarchique et contraire à la philosophie du Mouvement Carthien. On y parle de nombreux rituels, tel que d’assister au coucher comme au lever du Roi. La position de la chambre a une position salutaire, elle discute et pèse chaque décision avec beaucoup d’attention, et semblent rechercher plus un statuquo qu’un changement bien que les membres de la Chambre s’en défendent et certaines décisions du Conseil « validée » par la Chambre ont largement portées leurs fruits. Il serait depuis quelques mois en discussion au sein du Conseil qu’il n’y ai plus qu’un seul groupe décisionnel et exécutif ce qui abolirait le pouvoir illégitime de la Chambre du Roi. Le nom de ce groupe d’ancien garderait le nom de « Chambre du roi » ce qui n’est pas de l’avis de la lie du Mouvement Carthien. La Chambre du Roi a tout de même un rôle officiel, celui de juger et d’administrer les conflits et d’ordonner les réparations.

Au cœur de la chambre, règne la discorde et l’hypocrisie, la chambre est composée des plus manipulateurs et vindicatifs membres de la famille qui sont en lutte à couteau tiré pour attirer l’intérêt du Roi et pour leur bien personnel, quoi qu’ils en disent. Il ne serait pas étonnant que la Chambre du Roi décide purement et simplement son « retrait » car s’il est la pierre fondatrice de ce Salon, il est aussi le monolithe qui gène l’accession  au véritable pouvoir.

 

Le Roy, Prince de Paris, de France et d’île de France

Le Roy, personne dans la ville ne peut se permettre de l’appeler autrement sous peine d’être accusé de trahison. De toute façon personne ne connaît la véritable identité du « Roy » si ce n’est que c’est un secret de polichinelle au sein de sa Chambre et donc les plus anciens. Le Roy dirige sa Chambre d’un main de fer, et la moindre de ces excentricités restent au sein de sa Chambre car elle est sous le sceau du secret, et la folie du Prince de Paris serait une nouvelle trop grave si cela venait a se savoir, bien que ceux qui ont eu la chance de le rencontrer en personne apprécient son « originalité ».

Jeanne Antoinette : J’ai confiance

Torn : Il est dangereux, et ses objectifs sont flous

Le Turc : Un ami aussi sincère qu’il est possible.

Eugène-François : Bourru mais efficace, il sait s’adapter

Mousquet : Fatiguant, mais sa présence est salutaire pour l’instant

Johannsen Garn : Une âme sœur, il semble lire en moi, comme moi en lui

Mazu : Détestable mais utile

Piotr Biisk : L’homme à abattre

 

Jeanne Antoinette, la Régente

Le Roy a toujours eu une régente, dans un premier temps pour l’encadrer alors qu’il n’était que nouveau né, puis elle est devenue la face la plus visible du pouvoir à Paris. Bien plus respectée et tout aussi crainte par les membres de la famille qui ont plus intérêt a se placer sous sa coupe que de s’opposer a cette femme honteusement rancunière et qui ne compte que très peu d’adversaires.

Le Roy : Bientôt dépassé mais je dois le protéger

Torn : Un très bon élément fidèle et suffisamment sournois

Le Turc : Sans intérêt

Eugène-François : Un homme droit qui devrait suivre tout changements

Mousquet : Rafraichissant, mais vite ennuyeux

Johannsen Garn : Etrange… ami ou Ennemis ?

Mazu : Intéressée et opportuniste, mais influençable

Piotr Biisk : Il deviendra dangereux…

 

Torn, Conseiller Nosfératu

Torn est apparut à Paris à la fin du XIX e siècle, originaire de Londres la raison de sa présence à Paris n’est pas vraiment connue, s’il y en a une. Apprécié de ses frères de clan il est le seul membre du Cercle de la Sorcière à présider une aussi haute position dans la société vampirique, bien qu’il soit seulement Conseiller du clan Nosfératu. Royaliste modéré il semble avoir trouvé ce qu’il cherchait dans Paris, mais reste une épine dans le pied d’un Mouvement Carthien « libertaire ». Si ce n’est pas un grand ami du Roy, il est très souvent vue en compagnie de la Régente.

Le Roy : Obsolète

Jeanne Antoinette : Intrigante, véritable cerveau

Le Turc : D’un intérêt a ne pas négliger

Eugène-François : Brute de décoffrage… moi aussi

Mousquet : Un abrutit auto satisfait

Johannsen Garn : Un Ventrue trop brillant… A éteindre quand il fera nuit

Mazu : Craintive mais avec trop de liens pour être effacée

Piotr Biisk : Une autre possibilité


 

Le Roy, Prince de Paris, de France et d’île de France

Le Roy, personne dans la ville ne peut se permettre de l’appeler autrement sous peine d’être accusé de trahison. De toute façon personne ne connaît la véritable identité du « Roy » si ce n’est que c’est un secret de polichinelle au sein de sa Chambre et donc les plus anciens. Le Roy dirige sa Chambre d’un main de fer, et la moindre de ces excentricités restent au sein de sa Chambre car elle est sous le sceau du secret, et la folie du Prince de Paris serait une nouvelle trop grave si cela venait a se savoir, bien que ceux qui ont eu la chance de le rencontrer en personne apprécient son « originalité ».

Jeanne Antoinette : J’ai confiance

Torn : Il est dangereux, et ses objectifs sont flous

Le Turc : Un ami aussi sincère qu’il est possible.

Eugène-François : Bourru mais efficace, il sait s’adapter

Mousquet : Fatiguant, mais sa présence est salutaire pour l’instant

Johannsen Garn : Une âme sœur, il semble lire en moi, comme moi en lui

Mazu : Détestable mais utile

Piotr Biisk : L’homme à abattre

 

Jeanne Antoinette, la Régente

Le Roy a toujours eu une régente, dans un premier temps pour l’encadrer alors qu’il n’était que nouveau né, puis elle est devenue la face la plus visible du pouvoir à Paris. Bien plus respectée et tout aussi crainte par les membres de la famille qui ont plus intérêt a se placer sous sa coupe que de s’opposer a cette femme honteusement rancunière et qui ne compte que très peu d’adversaires.

Le Roy : Bientôt dépassé mais je dois le protéger

Torn : Un très bon élément fidèle et suffisamment sournois

Le Turc : Sans intérêt

Eugène-François : Un homme droit qui devrait suivre tous changements

Mousquet : Rafraichissant, mais vite ennuyeux

Johannsen Garn : Etrange… ami ou Ennemis ?

Mazu : Intéressée et opportuniste, mais influençable

Piotr Biisk : Il deviendra dangereux…

 

Torn, Conseiller Nosfératu

Torn est apparut à Paris à la fin du XIX e siècle, originaire de Londres la raison de sa présence à Paris n’est pas vraiment connue, s’il y en a une. Apprécié de ses frères de clan il est le seul membre du Cercle de la Sorcière à présider une aussi haute position dans la société vampirique, bien qu’il soit seulement Conseiller du clan Nosfératu. Royaliste modéré il semble avoir trouvé ce qu’il cherchait dans Paris, mais reste une épine dans le pied d’un Mouvement Carthien « libertaire ». Si ce n’est pas un grand ami du Roy, il est très souvent vue en compagnie de la Régente.

Le Roy : Obsolète

Jeanne Antoinette : Intrigante, véritable cerveau

Le Turc : D’un intérêt a ne pas négliger

Eugène-François : Brute de décoffrage… moi aussi

Mousquet : Un abrutit auto satisfait

Johannsen Garn : Un Ventrue trop brillant… A éteindre quand il fera nuit

Mazu : Craintive mais avec trop de liens pour être effacée

Piotr Biisk : Une autre possibilité

 

Le Turc, Chroniqueur et Archiviste du Roy

Insignifiant et pourtant bien positionné dans la Chambre du Roi, et il a le don de rester neutre en tout moment. Le fait qu’il ne prenne que très rarement son droit de vote en fait aussi un élément à faire balancer un décision ou une autre. Personne ne connaît vraiment ses motivations et ses projets, son accent et sa façon de parler et très sûrement aussi son apparence en fait tout de même un membre que l’on oublie souvent dans nombres d’équations… Mais si un vampire en sait beaucoup sur la politique de la ville c’est bien lui.

 

Eugène-François, Préfet

L’un des rare non-alignés, si ce n’est le seul a avoir accéder a une aussi haute position. Dénigré par les plus anciens craint par les plus jeunes membres de la famille, il ne doit sa positon qu’a son travail et aussi a ses influences dans la capitale, qui en font un vampire tout de même trop dangereux pour être ignoré.

 

Mousquet, Délégué au Mouvement Carthien

Mousquet était présent lors de la Révolution qu’il a connu alors qu’il était encore mortel, c’est à la chute de Napoléon qu’il a rejoint la société vampirique. Ancien moine, devenu prêtre très actif lors de la révolution. Il a rejoins la Lancea Sanctum et au cours du XVIII siècle l’a renié pour rejoindre le Mouvement Carthien qui défendait avec plus d’intérêt les idéaux de la révolution. Ennemis jurés de la Lancea Sanctum, ils l’assimilent à l’Adversaire, mais n’ont jamais vraiment cherché à le faire disparaître. On le soupçonne détenir des secrets ou des choses qui font trembler les bénis. Si son apparence est celle d’un moine ventripotent tonsuré il est l’un des plus fervents défenseurs des idéaux du Mouvement Carthien et a beaucoup écrit sur les différentes politiques a mener. Pour l’instant il est l’élément perturbateur de la Chambre du Roy.

 

Johannsen Garn, Avocat du Roy

Arrivé il y a une vingtaine d’année à Paris, cet ancilla ancien avocat en droits européen. Ancilla du clan Ventrue affilié à l’Invictus, mais malgré tout qui a pu se faire un trou au plus prés du Roy. Impopulaire au possible, ce jeune arriviste a démontré son talent d’orateur et de juriste et n’hésite pas a écraser ceux qui le dérangent. Si son influence semble plsu qu’improbable au sein de la Chambre, il est tout de même l’un des rare a fréquenter aussi ouvertement le Roy et a avoir des débats enflammé sans s’en porter rancune, ce qui venant du Roy en étonne plus d’un.

 

Mazu, Conseillère Daeva

Personnalité apprécié et populaire au sein du Mouvement Carthien opposante a Mousquet. Ancienne parmi les Daeva  et l’une des plus représentative de sa lignée, elle partage nombre de passion avec la Régente ce qui lui vaudrait cette position au sein de la Chambre du Roi.

 

Piotr Biisk, Conseiller Ventrue

Piotr est le plus ancien vampire actif dans Paris. Victime de la révolution il n’est sortit de torpeur qu’au début du XIX siècle lors de travaux important dans les Catacombes. Ancien de l’Invictus il a rejoint à son réveil l’Ordo Dracul mais rejette l’idée catégoriquement le Mouvement Carthien. Respecté dans son clan il semble ne pas avoir était choisit, mais s’être choisit pour participer à la Chambre du Roy. Cynique et hautain il est tout ce que l’on déteste dans l’Invictus, et les connaissances et le pouvoir qu’il semble avoir acquis au sein de l’Ordo en fait un adversaire très dangereux, peut être même le seul possible successeur si le roi venait a disparaître avec la Régente. Les autres membres de la famille en ont conscience et s’il devait y avoir un schisme dans le pouvoir cela ne pourrait venir de lui.

Repost 0
Published by MaeL - dans MDT² - Paris
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Maelkavian
  • Maelkavian
  • : Mes aides de jeux et créations.
  • Contact

Recherche