Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 19:24

Une petite chapelle troglodyte où se retrouvent les croyants qui se retrouvent ici une fois tout les quatre ans pour un pèlerinage. La vieille battisse semble incruster dans la montagne et le peu de lumière la rend presque inconnue de beaucoup de non croyants. Son accès est escarpé mais le lieu est providentiel quand des nazis patrouillent dans la région à la recherche de résistants. Nous sommes en effet en 1943 à quatre heures de marche de Lons le saunier.

 

En s’enfonçant dans la caverne un étroit passage mène à des escaliers taillé à même la pierre tout comme la chapelle que l’ont voit en arrivant en haut des marches. La lumière est faible, les seules sources de luminosités sont des cierges disposés ça et là. Dans la chapelle huit personnes dont un religieux, un prêtre bedonnant et rougeaud. La chapelle est empli d’une brume et d’un odeur de Myrte du à l’encens qui brûle à côté de l’autel.

 

L’homme de foi qui rejoignait Besançon a sentis du réconfort et a su trouver l’accès à la chapelle ; l’image à son entrée lui a rappelé la persécution des Catholiques qui se dissimulaient pour prier. A la vu du lieu il est bien dans une chapelle Catholique, la vierge est en place et le christ en bois sombre crucifié. Il s’approche de l’un des bancs et s’asseoit, les croyants se retournent et lui sourient le religieux ayant vu la robe de prêtre sourit et se signe et d’un signe de tête le remercie de sa présence.

 

Le religieux se retourne et prend une bible épaisse à la couverture de cuir très usée, il l’ouvre et se place derrière son autel ce qui semble satisfaire le nouvel arrivant.

 

« Comme je le disais, nous autres catholiques présentons Satan comme le chef des anges rebelles à Dieu. Il a était vaincu comme vous ne l’ignorez pas… Votre Catéchèse n’est pas loin ! »

 

Les personnes présentent sourit puis rient

 

« Très bien ! Les anges fidèles conduits par l'archange Michel, les ont été chassés du Ciel et condamnés à l'Enfer. Un grand nombre de représentation montre Saint Michel abattant le dragon qu’est Satan »

 

Il indique un tableau ou un Dragon mord le bras de Saint Michel qui lui-même à sa lance qui traverse le corps de l’Adversaire qui a prit la forme d’un dragon.

 

« Mais vous l’aurez compris Dieu ne les a pas banni à tout jamais ! Non ! Dieu les a placés dans un Enfer, un lieu qui semble empli de force que Dieu à lui-même créer ! Si Dieu avait voulut anéantir le Mal absolu ne croyez vous pas qu’il aurait d’un simple mot effacé de la création ces rebelles ? Non… Il nous test ! Il fais de la terre un purgatoire un lieu de souffrance de haine et de racisme ! Voyez votre vie aujourd’hui ! Quelle religion pratique l’oppresseur ? L’occupant ? Certains se disent même Soldat de dieu ! Non je vous le dis ! Satan est loin d’avoir était terrassé, loin de ne plus avoir de forces ! Quel mal avait il fait ? Il a aimé l’homme ? Une créature plus proche de lui que de Dieu ? Il a aider Adam et Eve à se libérer de cette prison… de ce laboratoire divin mettant Dieu dans une colère divine ! Une colère dont il n’est toujours pas sortit ? D’une punition sur nos ancêtres qu’il n’a toujours pas levé ? »

 

Le dernier arrivé sent un certain malaise… un sermon qui frôle le blasphème… qui mettrais en branle les moins solide dans leur foi… Mais il ne dis rien écoute mais fini par s’assoire il ressent une pression tel sur son âme qu’il doit y mettre toute sa volonté.

 

« Si vous êtes là ! Dans cette chapelle ! N’est ce pas pour comprendre ? Comprendre ce que voulait Dieu et ce que les hommes lui ont fait dire dans le second testament ? Bien sur Saint Jean à dans ses écrits était perspicace ou tout simplement plus proche de l’adversaire… de la bête qu’on le pense… Ou tout simplement fou à lier et c’est dans folie qu’il a perçu les choses à venir ! »

 

Bien sur Jésus a indiqué comment repousser le malin, il a repoussé ses démons dit-on… Mais croyez vous qu’accepter d’être sacrifié pour tous les hommes est un acte de Chrétiens ? Oeil contre œil et dent contre dent ? Non il a conversé avec ses démons et comme son père lui a apprit il a essayé de comprendre sans juger ! Peu lui a importé que l’on donnait au démons, que ce soit le Séducteur, le Tentateur, le Menteur, le Malfaisant, le Mauvais, le Malin, l'Accusateur, l'Adversaire, l'Ennemi, le Prince de ce Monde... et bien d’autres en n’oubliant pas la « Bête » de l'Apocalypse de Saint Jean que j’ai cité précédemment et que vous ne manquerez pas de relire cette nuit !

 

Est-ce Dieu ou Jésus qui ont dis que le démon entraîne l'homme dans le péché ? Non ! Cela s’est décidé entre gens de foi lors du concile de Latran IV en mille deux cent quinze! Plus de Mille ans après la naissance du Christ, l’écriture des bibles et encore bien plus du Premier testament ! Le pape Paul VI é défini le démon comme un «être purement spirituel » Plus ou mois spirituel que Dieu ? Je lui pose la question ! Il est dit aussi qu’il est l'orgueil qui incite l'homme à se vouloir semblable à Dieu, sa pire ruse consistant à faire croire qu'il n'existe pas.

 

Dieu nous fait il croire qu’il existe lui ? Oui vous êtes des moutons et moi je suis un berger, le Berger mais mon but n’est pas d’avoir l’ascendant sur vous, mais bien de vous apprendre à analyser est à penser par vous-même.

 

Les gens disent tous « Amen » à la fin du sermon et ils empruntent un petit passage qui semble mener à des geôles. La seule femme présente, une brune très maigre dépose un baiser sur la joue du prêtre.

 

« Merci Père Grégoire » et ils lui sourit « Appelez moi Philipe de Cassis ma sœur ! »

 

Le Père s’approche du religieux dernièrement arrivé.

 

 - Veuillez me suivre je vais tout vous expliquer mon Père.

 - Je ne crois pas… Je n’ai entendu que blasphème… je pense que vous…

 - J’ai besoin de me confesser… vous n’avez pas le droit de refuser que Dieu me donne son pardon… si ?

 - Je ne… vous êtes sincère ?

 - On ne peux plus sincère… que Dieu me foudroie sur place si je mens…

 - Je suis le Frère Aaron du monastère de Saint Denis…

 

Le Frère Aaron et Frère Grégoire rejoignent une pièce de réunion derrière l’autel. Leurs échanges concerneront la théologie vous ne pourrez en savoir plus car le moine se doit de garer el silence sur leur discussions.

 

Selon les règles tout le monde se lève pour chaque prière et celle des matines on fait prendre conscience aux deux religieux que leur discussion fut longue et que demain la journée n’en sera que plus difficile.

 

Dans la journée tout le monde est partit dans les montagnes à la recherche de nourriture, d’argent et surtout d’information sur la situation politique de ces derniers jours. Le moine y a retrouvé la vie en communauté et en a fait autant qu’il pouvait pour passer une nuit de plus et essayer de comprendre…

 

En début de soirée le frère Aaron est présent, une autre personne est présente, un jeune homme malingre, des cheveux blond un peu crasseux des yeux bleu… Un Nazi ? Puis il a commencé à parler et s’il avait un léger accent venu d’on ne sait ou il parle plutôt bien le français et semble ne pas apprécier les allemands… Comment autant de monde ne peuvent ils pas soutenir le Gouvernement… Dieu et vouloir appeler les allemands envahisseurs alors qu’ils sont là pour soutenir la France… Ils ont le courage de leurs mots…

 

Le jeune homme est au côté de Père Aaron et il pose sa main sur la sienne et lui sourit, sa main est chaude sèche mais agréable le Père Aaron ressent une agitation malsaine et toujours malvenue de son bas ventre. Il retire sa main mais ne peu plus dissimulé qu’il en a apprécier le contact… le Père Aaron s’est retiré de la vie pour éviter ce genre de tentation…

 

 - Frère Aaron je présume ?

 - … Oui en effet… enfin oui c’est moi !

 - Je ne vous connaissais pas et je suis très curieux !

 - C’est un vilain défaut et un péché de surcroît

Le Frère Aaron pose un mur entre l’éphèbe pas si beau que cela mais sa raideur n’en dément pas…

 - Je le confesse mon Frère… j’ai péché mais Dieu ne pardonne t’il pas de petit péché ?

 - Je n’ai pas saisis votre nom…

 - Appelez moi Pee-wee mon frère !

Aaron regarde Pee-wee est recule un peu plus pour mieux appréhender son interlocuteur et mettre un peu plus de distance.

 - Vous êtes anglais ?

 - Anglais, américains… Je suis tombé de Babylone comme nous tous, je suis un voyageur, un aventurier prêchant la bonne parole ! Enfin j’aide les gens qui en ont besoin surtout en fait !

 - Alors vous agissez pour avoir votre entrée au paradis… Je prierais pour vous !

 - Je fais ça pour l’homme mon frère ! Paradis ou Enfer je saurais trouver des gens que j’ai aidé et cela suffit pour mon âme !

Le frère lui sourit mais s’asseoit et baisse la tête

 - Je me dois de me recueillir excusez moi…

 

Pee-Wee va se placer au côté de l’Autel

 

« Je vais remplacer ce soir pour le sermons notre amis qui a aujourd’hui préféré venir avec une femme du village, il nous rejoindra un peu plus tard.

 

Bien… Déjà commencez par poser vos bibles nous n’en auront pas besoin, je ne suis pas ordonné car si selon beaucoup je travail pour Dieu j’ai d’autres impératifs « professionnels ». Les questions que je veux que vous vous posiez sont celle-là… Si Dieu vous a donner tant de défaut croyez vous que c’est un cadeau divin ? S’il veut que vous  souffriez c’est pour mériter votre place au paradis ? Un paradis qu’il réserve à ces préférés ? Un mère comme un père ne se doivent t’il pas d’aimer leurs enfants de manière égales ? Non… et puis ce paradis… Ou cet enfer ne croyez vous pas que ce sont des notions pour faire peur ou une simple carotte pour que certains élu puissent diriger une masse comme des moutons ! Non Dieu dont les voix sont impénétrables vous a laissé des chances… Et ce soir je suis l’une de celle-là !

 

Je vais vous parler d’un Art qui mérite d’être connu celui du mouton qui veut devenir berger, celui qui veut vraiment aider son prochain… Car le sacrifice est bien ce dont je parle ! Votre voisin meurt de faim combien de temps aller vous prier pour qu’il ai à manger ? Jusqu’à sa mort ? Un autre voisin que vous croisez à l’église vous a bafouer allez vous sincèrement tendre l’autre joue ? Et s’il tue l’un des votre ? N’allez vous pas crier vengeance ? Il ne faut plus être aveugle ! Vous avez tous le moyen de vous en sortir, de faire le bien d’aider les autres de lutter contre des inégalités et faire comme ce Christ dont tout le monde parle ! Par un sacrifice mais aussi faire des heureux… Vous semblez tous d’accord… et Frère Aaron aussi… mais si j’avais mis les mots vous auriez eu peur ! Car Dieu veux que chacun porte sa croix ! Dieu ne sait pas ce qu’il veut !

 

Moi je vous parle d’une transaction, d’un sacrifice final pour rendre ce monde plus beau comme l’a fait Satan l’adversaire… bien que je le haïsse tout comme vous il a fait ce qu’il penser le mieux pour l’homme ! Si quelqu’un ce soir peut vous aider et bien c’est moi ! C’est vous ! C’est nous, tous unis ! Oui Frère Aaron vous avez compris de quoi je parle… Je parle de l’infernalisme… Le moyen et je dirais même l’Art du sacrifice en échange de coups de pouces…

 

Frère Aaron se lève renversant le banc et regarde vers la sortie…

 

Mon frère… Frère Aaron… ou devrais-je dire Thierry Chaloupe condamnée de pédérastie en Bretagne… Vous osez vous indigner ? Vous osez porter la robe et vous signer à chaque mot que je place et qui ne vous plait pas ? Je ne condamne pas votre vie moi, mais l’église à brûler des pédérastes et vous ne serez pas le premier à vous dissimuler auprès de l’église pour dissimuler votre péché… Je vous aurais condamné et je ne serais pas le seul si vous aviez agis à l’encontre de la vie…

 

Le frère regarde Pee-wee

 

 - Vous êtes un serpent ! Le diable ! Vous usez de votre sorcellerie infâme pour tromper !

 - Un serpent… le Diable non bien qu’a long terme les choses peuvent se discuter… Mis approchez vous… Jetez moi la pierre vous qui n’avez jamais péché ! J’accepterais ma sentence si je me trouve avec un homme qui a la foi en un Dieu qui ne l’a pas aidé…

 

Le Frère Aaron s’approche crispe les poings mais au dernier moment s’écroule en larme… Il hurle de rage et se relève les larmes coulant de ces yeux…

 

 - Vous ébranlez ma foi tous… J’ai péché oui… J’ai aimais d’autres hommes simplement aimés pour la plupart… Que dieu m’aide tout de suite ou plus jamais…

 - Maintenant je vous laisse partir…

 

Un homme entre en hurlant il porte son fils dans ses bras l’enfant est couvert de sang, il semble mort.

 - Ou es le Père ? On m’a dis qu’il saurais aider mon fils… il est passé sous une voiture et le médecin a dis qu’il aller mourir dans les jours à venir !

 

Frère Aaron s’approche et sent la détresse du Père et prend l’enfant dans ses bras

 - Vous êtes le Père ? Mon fils n’a pas était baptisé… Il ira en enfer s’il meurt…

 - L’enfer ?

Il regarde Pee-wee et prend l’enfant qu’il dépose sur l’Autel.

 - Ma vie contre celle de cet enfant… Je veux partir avec au moins cette satisfaction…

 - On ne fait pas tout payer mon Frère… Apporte le dans l’une des cellules je vais m’occuper de lui… va me chercher de quoi le panser !

Le Frère regarde celui qui lui a ouvert les yeux… Un démon, peux être mais s’il avait raison ? A peine heure après l’enfant pouvait s’assoire et manger une soupe. L’ancien frère Aaron épuisé a beaucoup de choses à dire et à faire… Le don de guérir lui permettra peux être de racheter son âme…

Repost 0
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 07:08

J’invite le conteur à en inventer d’autres, celles-ci sont présentées en guise de démonstration. Je conseil aussi de voir les familles féales qui ont en leur sein des infernalistes, suite à leur « particularité ».

 

Les Ruffec, les Cannibales

Une famille mafieuse irlandaise, qui remonte des premiers temps de l'Irlande. Ils ont perpétués des rites pendants de longs siècles. Les dimanches se passent en familles, autour d'un humain savamment préparé (bien qu’ils le mangeaient cru à l'origine) choisis par le chef de famille. L'autre particularité est leur relation avec les fantômes. Ils peuvent s'entretenir avec leurs revenants et leur demander des services.

Avantage : Ce sont des médiums, en consommant de la chair humain, peuvent obliger les revenants à exécuter leurs ordres. Ils ont donc l'atout « Médium » et peuvent obliger les morts à le rendre des services après avoir manger avec eux.

Inconvénient : Tout les dimanches, ils vont dans leurs familles (en Irlande), peu importe ou ils se trouvent. Ne pas être là est très mal vu par le démon familial et le Ruffec perd toutes ces talents particuliers tant qu’il ne s’est pas fait excuser par le chef de famille.

 

Les Vaelscu, l’esprit de ruche

Famille roumaine, longtemps isolée en hongrie. Ils ont la réputation d'être des personnes robustes. Ils vivent de différents élevages et quitte rarement leur nid. La famille Vaelscu peut depuis la chute du communisme être retrouver en Europe, dans le nord de la France en Amérique du Nord et au Texas, ou vit actuellement la matriarche.

Avantage : Ils possèdent une sorte d'âme, une conscience partagée par tous. Ils peuvent piocher des informations chez leurs ancêtres, et peuvent faire appel à la force de la famille sur un jet de corruption diff. 7 et monter à plus de 5 en force (mais ne peut pas dépasser leur score de corruption)

Inconvénient : Ils sont souvent dans un brouhaha de paroles, de pensée. Ils ont un malus de 2 pour toutes action qui demande un jet de Perception de vigilance.

 

Bashinoussa, les Mangeurs d’yeux

Cette famille indoue, toujours nomade ne se mélangeant rarement aux autres gens du voyage. Ils sont appelé les « mangeur d'yeux » et son très craint. Une autre famille d'Europe du Nord est connue pour avoir les mêmes capacités. Mais ceux ci bénéficient de leur héritage, et ne se réunissent que tout les cinq ans au cours d'une grande orgie pour enfanter les générations futures. Ils n’ont aucunes relations intimes hors de cette période sous peine de perdre toutes leurs capacités et de devoir s’isoler pendant plusieurs semaines en communion avec le démon familial.

Avantage : Ils peuvent accéder aux informations de ceux à qui ils mangent les yeux. Des pensées les plus intimes, aux souvenirs les plus lointains, tant que la victime est consciente. Ce pouvoir terrifiant est très recherché chez les infernalistes, mais les Bashinoussa peu partageur.

Inconvénient : Ils dégagent une aura de menace, leur regard et celui du prédateur, de celui qui lit votre âme. Ils ont un malus de 2 dans leurs interactions avec les autres. Ils ont par contre un bonus de 1 point pour les jets d'intimidation et d’empathie.

 

Duillon, les fastes

Cette famille française est originaire de la noblesse, elle vit toujours - pour la plupart des membres - dans le strass et le rêve. Ils sont le reflet des groupes déviant de la cour du roi qui se complaisaient dans le vice et la luxure. Ils sont en général très beaux.

Avantage : Ils ont un corps parfait, aucunes cicatrices aucuns défaut de peaux, ils ont une sorte de protection qui leur permet de soigner plus vite leur blessures. En dépensant un point de volonté, ils font un jet de volonté temporaire, le nombre de succès soignant une blessure contendante, deux succès pour une létale. Ils ne peuvent se soigner que dans le plaisir de la chair. En laissant une personne manger de leur chair et boire du sang, celui-ci bénéficie des mêmes capacités, et il est « adopté » par la famille et porte le symbole de la famille qui est une tache de vin sur le bras droit. Un point permanent de volonté peut guérir toutes les blessures sans méditation ou pour augmenter l’apparence au-delà des standards humains (ne pouvant dépasser leur score de corruption).

Inconvénient : II ne peuvent pas vivre comme le quidam moyen, il leur faut toujours le meilleur. Il souffre d’un luxe extrême et ne peuvent se mélanger aux autres facilement, et se doivent d’avoir toujours de plus belles choses et de vivre dans le faste.

Repost 0
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 07:02

La Convoitise

Ambition, Désir et Envie.

Sobriquet : Les Enchaînés

Les Enchaînés sont motivés par le besoin de posséder, les choses. Ils ont toujours besoin de tout posséder que ce soit leur prochain ou tout autre types de pouvoir. Ceux qui pèchent par Convoitise plongent de plus en plus profondément, repoussant les limites de leur moralité pour en tirer toujours plus de plaisirs. Ils aiment sortir de la marge, que ce soit en bien ou en mal, ils doivent être révérés ou craint les deux parfois. Les Enchaînés ne sont jamais assez riche, assez connu, assez puissant ou assez érudits…

Démons : Leurs démons sont exigeants, ils n'aiment pas les faibles, ceux qui reviennent sur leurs paroles ou qui avoue quelconques faiblesses.

Avantage : Les Enchaînés ont une connaissance étendue de ce que peux convoiter l'homme. Il est ainsi capable de sentir la chose qui pourrait faire pencher la cible de sa perception. Perception + Empathie diff. (Manipulation + Subterfuge de la cible).

Inconvénient : II doit toujours avoir en vue une chose à posséder, il ne changera pas d'objectif tant qu'il n'aura pas atteint celui là, pour s’en détourner il doit faire un jet de volonté diff. 8 pour orienter son esprit sur d’autres sujets. S’il rate, il est capable d’agressivité, voir de violence en cas d’échec.

Volonté : 5

Citation : Tu es un rêveur... la fin a toujours justifié les moyens, et cela n’a rien de monstrueux, c’est humain ! Allons suis moi et allons nous venger de ce qui t’ont fait ça ! Ensuite tu me donneras ce que je veux ! D’accord ?

 

La Rage

Haine, Vengeance et Colère.

Sobriquet : Les Berserk

Dominés par des sentiments puissant, destructeur, primaire le Berserk se laisse immerger dans l'infernalisme par colère, sentiment de vengeance ou haine. L'instinct les pousse à fondre sur ce qui peux lui nuire, mais parfois il y a plus puissant que soit qui peut nuire à l'intégrité physique voir sociale de celui qui pèche par la colère. Il est très vite rongé par des sentiments vengeance et rêve de renverser la situation contre celui qui a osé le mettre en péril. Ces personnes sont dominées par l'envie de mettre à terre par tout les moyen possible leurs ennemis, qu'il soit réel ou imaginaire... Cette rage n'est pas toujours physique cela peux aussi être social, voir intellectuelle. Leurs vengeances devient vite disproportionnés... trop même, mais il est difficile de raisonner le Berserk.

Démons : Les démons usent souvent de violence, et montre ce que la puissance peu faire. La rencontre avec l’un de ces démons de haine ou de vengeance pousse l’infernaliste toujours plus profondément celui-ci.

Avantage : En dépensant un point de volonté temporaire, et en se poussant dans un élan de rage, le Berserk est insensible à la douleur pendant plusieurs tours. Le joueur effectue un jet de

Volonté temporaire, la difficulté étant de 10 - Niveau de Corruption du personnage.

Inconvénient : En cas de frustration, le Conteur demande au joueur de faire un jet de Volonté (difficulté 2 + Corruption). En   cas   d'échec  le   personnage   rentre   dans   une   rage   destructrice incontrôlable. Pour un échec critique il plonge dans la corruption et gagne un point supplémentaire dans ce trait en plus de la rage destructrice qui durera la scène.

Volonté : 4

Citation : Le Feu de la vengeance et de la colère brûle sans cesse en mon sein ! Essaye de vivre avec ça, et cesse de sourire !

 

Le Frisson

Perversité et Décadence.

Sobriquet : Les Exquis

C'est chouette d'être méchant, les gens en général font des efforts toute leur vie pour ne pas gêner leur prochain. Mais ils retiennent en eux un sentiment naturel. On a tous besoin d'être méchant, de faire du mal, pas dans le sens d'un acte gratuit mais dans celui de trouver dans cela un certain plaisir. Tous les interdits ne le sont pas sans raison, ils le sont car le plaisir est bien trop intense à l’idée de les franchir ! Ou pour être accepté par la société, ou alors l'interdit provoque cette intensité. Mais quand des règles morales ont étaient brisés, qu'il n'y a plus rien a en tirer, il faut continuer vers de choses plus risqués, des choses que l’on a pas encore vu ou franchit ! Les exquis ne se fixent que peu de limites, voire aucune pour les plus « avancés ». Les Exquis forment souvent des groupes de « recherches » des plaisirs. Ils ont en général une réputation sulfureuse.

Démons : Leurs démons sont souvent très jeune, et ont une relation presque d’égal avec les Exquis.  D’autres démons sont des guerriers qui ont besoin d’entraîner des damnés qui n’ont pas froid aux yeux.

Avantage : Les blessures - contendantes - provoquent un plein d'énergie aux Exquis, les dés de Malus se rajoutent à leurs jets concernant des attributs physiques. Cet avantage dure un nombre de tour égal à la corruption du personnage. En incapacité ils sombrent dans un plaisir intense.

Inconvénient : La douleur est une affaire de savoir vivre, les Exquis ont un Malus de +2 pour la provoquer, car ils visent des endroits plus sensibles et appréciés que d'autres. En échange il rajoute à chaque fois un dé pour provoquer les dégâts.

Volonté : 3

Citation : Allez saute ! Putain hier quand tu voyait mes potes de Jacasse ça te motivait… tu l’aura voulut…

 

Le Sacrifice

Désespoir et Dernière chance.

Sobriquet : Les Victimes

II y a toujours des moments ou une personne arrive dans une situation sans issue et la seule manière de s'en sortir et d’accepter l’aide de la seule personne qui tend une main secourable... Mais d'autres n'ont eu que le choix entre la damnation et la mort, et ils sont toujours en vie... Un terrible événement a surgis dans la vie des Victimes, qu'il soit financier, social ou physique... Que vaut son « âme » quand tout ce que l'ont a battit dans sa vie peux s'écrouler du jour au lendemain ? La damnation éternelle est bien peu de choses pour sauver ces enfants de la famine ou de la maladie. Les Infernalistes qui chutent pour ces raisons sont souvent les plus sage, capable de saisir l’étendu de leur damnation et de celles des autres.

Démons : Souvent des démons machiavéliques, qui poussent au bord de l’abyme leurs victimes avant de leur tendre une main secourable. Leurs relations sont difficiles les Victime ont souvent conscience que la situation dans lequel ils sont et de la faute de leur démon.

Avantage : Les Victimes portent une aura de malchance, ils peuvent par contre la partager avec d'autres. Ils dépensent un point de volonté et font un jet de Corruption difficulté 7, le nombre de succès retire le même nombre de dés pour une action prédéfini de leur victime.

Inconvénient : Les Victimes portent en eux la graine de la malchance, en cas d’échec d’une action, ils la ratent lamentablement. Un Echec devenant un Echec critique... et une fois par scénario un proche d'une victime subit le même malus (au choix du conteur).

Volonté : 5

Citation : La damnation n’est pas un pouvoir, mais un outil pour que notre sacrifice ne soit pas vain ! Si j’accepte les démon ce n’est pas pour attirer des connards comme toi qui pensent aider le monde en nous persécutant… Tempi pour toi et goûte à la malchance !

 

La Fainéantise

Paresse et Indolence.

Sobriquet : Les Paresseux

Ceux qui pèchent par paresse sont peux être les infernalistes les plus pathétique qui existent. Quelques démons refusent même de traiter avec de telles âmes car ils les considèrent inférieures. Ces infernalistes travaillent dans le sens de ne plus rien avoir à faire. Les Paresseux sont en général les plus faibles. Il est surprenant de savoir que certains Paresseux se délectent de telles conditions et qu'ils deviennent des agents plein de ressources et extrêmement productifs.

Démons : Ils attirent les plus paria des démons, des démons ayant était mis de côté, et qui doivent de nouveau faire leurs preuves. Ces démons ont en général moins de pouvoir que les autres.

Avantage : Les paresseux peuvent pousser les gens à agir dans le sens qu'ils souhaitent. Ils baissent de deux les difficultés pour les jets pour influencer, poussant les autres à agir à leurs places.

Inconvénient : Ils ont un malus de 2 dés dans toutes leurs actions qui touchent à des événements non prévu à l'avance.

Volonté : 1

Citation : Tu peux me filer la télécommande ? Va te faire… Trop loin…

 

Le Sang

L’Héritage.

Sobriquet : Les Sangs Maudits

Parfois l'infernalisme fait parti d'un héritage, on ne le choisis pas il nous adopte. De générations en générations, ceux qui naissent dans de telles familles sont élevés dans le péché et le blasphème. Ils considèrent ce comportement,  quelque soit sont inhumanité, parfaitement naturel. Leur âme est consacrée au sombre maître de la famille dés leur naissance et l'idée même de se retourner contre lui ou la famille est impensable. En générai ce sont d'ancienne familles, de taille modestes souvent incestueuses qui vivent isolés du reste du monde. Quelques clans enrichis et agrandis sont répandus tout autour du globe. Ces familles prévoient consciencieusement des mariages entre membres de la famille comme moyen de préserver la « pureté » de leurs familles.

Avantage : (En général) Les procurations coûtent moins chère, mais il faut se battre pour les mériter car le démon et souvent plus exigeant…

Inconvénient : (En général) Complètement soumis au démon familial, et dans l’incapacité de lui refuser la moindre chose.

Volonté : 3

Citation : Oui papa je le ferais quand tu ne seras plus des notre… Tu nous manqueras enfin surtout à lui…

Repost 0
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 07:01

Tout est une question de point de vue !

L'homme, qui a toujours eu peur de vendre son âme au diable, et aussi de perdre sa santé, son énergie, son indépendance, son intégrité

 

Note au Conteur : Les joueurs voient leur personnages en général comme des  « Super héros » du scénario ou de la chronique. Ils n'ont pas vraiment tors ; ce sont eux les personnages principaux de des intrigues. Ils constituent probablement à un certain niveau « les gentils ». Et si vos joueurs étaient en fait les « Vilains » de l'histoire... Ou en tout cas vu de l'extérieur. L'intérêt est de donner de nobles buts à de « méchants » personnages. Ils vont jouer des anti-héros, avec une faiblesse récurrente, et une vision d’eux des plus négative. Ils doivent vendre leurs âmes pour combattre des ennemis plus corrompus. La quête de l'anti-héros existe en général pour lui apprendre quelque chose sur lui même et de le rendre plus fort. Elle se termine souvent en tragédie.

 

Notes :

Définir infernaliste et rédemption !

 

Stade

Démonologue : Les démonologues considèrent les démons comme des ennemis à étudier. Ils pèchent par le besoin de connaître, d'étudier et de comprendre toutes choses. Un grand nombre des leurs ne va jamais plus loin dans leurs immersions " infernale " parfois même ils n'ont pas vraiment conscience qu'ils étaient sur le " bon " chemin, lis peuvent parfois demander des petits services, à des êtres de faibles puissance et peu nuisible.

Corruption : 1

 

Troqueur : Ils sont, passés à l'étape au dessus, en général un invocateur ne va pas souvent plus loin que demander de légers services aux essences infernales. Ils les utilisent pour avoir des informations, dans leurs recherches parfois une aide pour leurs recherches. Les Invocateurs restent tout de même peux impliqués dans ces puissances, qu'ils savent difficilement contrôlable. Ils agissent en grande partie par " échange " de bon procédé avec les démons.

Corruption : 3

 

Négociateur : On ne vend pas son âme sans y réfléchir, les négociateurs sont experts dans la vente de leur âme par petits bouts. Ils savent ce qu'elle vaut, et la négocie avec des créatures compétentes pour ne pas avoir à faire avec des larbins infernaux. Ils négocient les procurations, les avantages, et un grand nombre de choses inaccessibles au Démonologue ou au Troqueur.

Corruption : 5

 

Serviteur : Les serviteurs ne veulent entrer en conflit avec ces créatures de puissances, Ils ont vendu leur âme en échange d'une place au côté de leur démon. Ils sont des extensions de la volonté de celui ci, mais bénéficient de procuration infernales et de divers pouvoirs sans avoir à craindre pour leur âme qui est en lieu sur.

Corruption : 7

Repost 0
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 19:04
Maraudeurs et les Néphandi peuvent occuper quantité de rôles dans votre chronique. Nul besoin que se soient des vilains traditionnels. Ils peuvent personnifier des antihéros, des diversions seulement présentes pour distraire les personnages joueurs, des vilains sympathiques, ou des personnes nobles dont les buts charitables sont déjoués par les méchants personnages joueurs.

Tout est une question de point de vue. Les joueurs voient leurs personnages comme les héros de l'histoire. Ce sont les personnages principaux. Ils constituent probablement à un certain niveau les «gentils». Renversez cela. Faites d'un personnage non joueur le personnage principal d'une intrigue, et de vos personnages joueurs les «méchants» ou les alliés. Ou faites de votre personnage non joueur un vilain, mais un que l'on peut aimer, avec qui les personnages ne peuvent que s'entendre. Peut être le rencontrent-ils dans de bonnes circonstances quelques temps avant de découvrir qu'il est leur ennemi. Il les apprécie encore, et peut être ne peuvent-ils s'empêcher de l'aimer, mais il se trouvent dans des camps opposés.

Tant qu'il reste assez à faire pour les personnages, et tant que les joueurs pensent être capables d'avoir un impact sur l'intrigue, cette nouvelle perspective les changera. Rappelez-vous qu'il n'est pas nécessaire d'être le personnage principal d'une histoire pour avoir une influence sur cette histoire. Vous n'avez pas besoin d'être le héros pour avoir quelque chose à faire.

Ce sont aussi d'importantes choses à garder à l'esprit. Plus d'un Conteur enthousiaste et voulant bien faire a oublié de laisser de la place aux personnages dans une intrigue, et cela n'est amusant pour personne.

 

De nobles buts et de méchants personnages joueurs

Essayer de voir les choses du point de vue du méchant. La plupart des gens ont des raisons de faire ce qu'ils font. Donnez à votre vilain des raisons particulièrement bonnes d'agir ainsi. Donnez lui une foi inébranlable dans ses actions. Offrez lui le luxe de savoir qu'il a raison. Mettez ensuite vos joueurs en opposition à votre noble vilain Pour une raison ou une autre, ils croient qu'ils doivent l'arrêter. Ils savent que ce qu'il fait est mauvais et terrible. Mais cela n'empêche pas notre vilain de croire qu'il a raison, et que ses buts sont justes et bons. Après tout, nombre de personnes commencent avec de bonnes intentions et dérapent quelque part sur le chemin. Peut-être décida-t-il que la fin justifie les moyens (un des moyens les plus simples de mettre cette intrigue en oeuvre) et ses crimes terribles sont perpétrés au nom du bon droit.

Cela peut mettre la cabale dans de très intéressantes situations. Les mages peuvent estimer nécessaire de protéger quelqu'un des machinations du vilain, même si l'on pourrait dire de cette personne qu'elle le «mériterait». Comment se sentiraient-ils à protéger un meurtrier, un violeur, un pédophile ? Le délaisseraient-ils dans un moment de faiblesse ? Voudraient-ils le mener à la justice de la manière légale ? Toutes sortes de dilemmes moraux apparaissent dans des zones aussi grises.

Certaines situations ne sont pas aussi grises. Le Nephandus qui croit que la seule manière de débarrasser le monde des méchants est de tuer tout le monde recevra peu probablement l'aide de la cabale. Le Maraudeur dont les illusions le conduisent à penser qu'une personne innocente doit être tuée ne sait évidemment pas de quoi il parle. Ils peuvent quand même participer à des intrigues intéressantes. Comment jugez un ennemi qui ne sait pas vraiment ce qu'il est en train de faire, ou qui pense qu'il fait quelque chose pour ce qui serait une raison impeccable, si elle était correcte ?

Jouer avec des vilains qui ont de nobles buts peut être une façon intéressante de diviser les amis et contacts des personnages. Certains peuvent être d'accord avec le point de vue du vilain. Que ferez-vous quand quelqu'un à qui vous faites confiance vous dit de laisser le méchant tranquille ? Ou quand quelqu'un vous menace de vous priver de votre accès à quelque chose si vous attaquez le vilain ? Cela constitue manière de compliquer ce qui serait autrement des intrigues plutôt conventionnelles. Une petite confusion sur les motivations du vilain peut tout bouleverser.

 

Antihéros

Un antihéros est un personnage principal à qui manquent un ou plusieurs des attributs que l'on associe à un héros traditionnel. Il lui manque le courage, la grâce ou l'honnêteté, ou il possède un autre «défaut de personnalité». Il est troublé et affaibli, souvent sur le plan moral. Il pourrait trahir les personnes qu’il aime pour des buts égoïstes. Il succombe à la tentation. Il fuit le combat. Et pourtant, nous voulons le voir victorieux malgré tout.

Les Nephandi et les Maraudeurs font de merveilleux antihéros. Ils ont commencé comme des personnes plutôt ordinaires. D'un certain côté, quelques un sont toujours des gens ordinaires. Ils n'ont juste pas la fibre morale requise pour résister à la tentation. Cela peut être le Nephandus qui avait au début de bonnes intentions, mais n'a pas pu s’empêcher de succomber au pouvoir que les Néphandi lui proposaient. C'est le Maraudeur qui essaie de résister aux chuchotements déments de son Avatar, mais ne peut les contenir face à la frustration, la peur ou la tentation.

On pourrait s'apitoyer sur ces êtres, mais il est dur de les haïr. Ils nous ressemblent trop. Ils devraient rappeler aux joueurs ce qui pourrait arriver à leurs personnages s'ils baissaient jamais leur garde, même un intant, et s'adonnaient à leurs mauvais penchants. Si vous voulez accentuer un peu cette similarité, jouez subtilement sur la ressemblance de votre antihéros avec un ou plusieurs des personnages. Donnez lui un aspect similaire d'historique, d'intérêts ou professionnel. Faites en sorte que vos personnages (en particulier ceux avec qui il a des points communs) le rencontrent en de bonnes circonstances.

Peut-être l'antihéros paraît-il même être un candidat possible pour joindre la cabale. Il possède quelques traits qui pourraient faire de lui un héros, mais aussi une paire d'habitudes contestables. Rien de terrible, mais cela fait mauvais genre quand on y regarde : un problème de boisson, de jeu, ou tout autre indicateur d'une faible volonté ou de buts égoïstes. Ensuite, il fait quelque chose de terrible et presque entièrement inattendu. Peut être ment-il aux personnages pour les entraîner dans quelque chose, ou les trahit-il pour obtenir quelque chose d'un vilain. Tout est là. C'est à la base un type gentil, mais il ne peut s'empêcher de succomber à ses désirs. Il manque d’une certaine fibre morale que les joueurs et leurs personnages pensaient qu'il détenait.

Parmi tout ceci, souvenez-vous que les antihéros doivent être des personnages principaux. Vous pouvez aussi jouer avec le changement de point de vue à ce niveau. Lancez votre antihéros dans une quête, où il doit surmonter un ou plusieurs de ses défauts pour accomplir quelque chose d'héroïque. Mais il ne peut le faire qu'avec l'aide des personnages joueurs, qui possèdent un peu de la force morale qui lui fait défaut. À nouveau, les joueurs ont la capacité et l'opportunité à affecter l'intrigue entière et ne sont pas de simples Badauds, ni d'ailleurs les personnages principaux.

La quête de l'antihéros existe en général pour lui apprendre quelque chose sur lui-même et de le rendre peu plus fort. Elle peut aussi se terminer en tragédie. Cela se termine rarement par l'antihéros se jetant à corps perdu du mauvais côté des choses. Il reste toujours au fond une personne attachante ; même s'il fait de mauvaises choses, il n'aime finalement pas ça.

 

Sympathiques Vilains

Le vilain sympathique est au fond de lui-même un mauvais type. Mais il est un mauvais type du genre sympathique. Peut être que sa personnalité fait-elle qu'il est difficile de ne pas l'aimer. Il pourrait être bavard et aimable, capable de discuter intelligemment d'une myriade de sujets en de nombreuses langues. Il pourrait être une personne normale qui aime le sport et peut faire rouler les personnages sous la table. Ses buts peuvent paraître nobles. On peut le distinguer du vilain aux buts nobles mentionné précédemment, celui qui combat de méchants personnages car ses buts leurs paraissent bons à eux aussi. (En fait, la définition du vilain sympathique et celle du vilain aux buts nobles peuvent en effet se superposer.) Cela ne veut pas dire, au contraire, que les personnages sentent qu'ils peuvent le laisser finir ce qu'il accomplit.

Pour une quelconque raison, les personnages l'apprécient, ou au moins sympathisent avec lui. Ils l'ont probablement rencontré lors de bonnes circonstances. Ou peut être ont-ils juste passé assez de temps à l'affronter lors de diverses petites affaires, à s'envoyer des piques et des moqueries jusqu'à développer une sorte de rivalité amicale. Peut être étaient-ils présents quand l'horrible tragédie qui le changea en vilain arriva, et ils ressentent qu'ils ne peuvent pas vraiment le juger pour ce qu'il fait.

Un antihéros peut devenir un vilain sympathique dans de mauvaises circonstances. Soit quelqu'un l'a conduit trop loin sur cette pente glissante, soit quelque chose de si terrible est arrivé à lui ou une personne chère qu'il a lui-même franchi cette ligne.

Une manière de créer un vilain sympathique consiste à commencer avec une personne qui a vécu une tragédie dont les personnages joueurs ont été témoins personnellement. Peut être n'ont-ils pu arrêter à temps un vilain avant qu'il ne tue sa famille, et il a été la seule personne que les personnages ont pu sauver. Peut-être que quelque chose qu'ils ont fait pour contrecarrer un vilain a eu un effet secondaire désastreux sur lui. Les personnages seront très surpris de le voir revenir plus tard de l'autre côté de la barrière. Ils pourraient aussi avoir des difficultés à lui faire du mal, en particulier s'ils sont responsables directement ou indirectement de sa tragédie.

Tout dépend pour quel type d'atmosphère vous optez. Le vilain sympathique créé par la cabale peut établir une ambiance de désespérance et d'impuissance. Après tout, ils perdent à tous les coups. Soit ils lui permettent de continuer à faire de mauvaises choses, auquel cas on pourrait dire que c'est leur faute, soit ils traitent avec lui, auquel cas ils rajoutent une insulte par dessus la blessure.

Si vous voulez une rivalité plus légère mais durable entre la cabale et un adversaire particulièrement intelligent, vous pouvez travailler sur un vilain qui est simplement trop «cool» pour ne pas être aimé. Dans les films cela prend généralement la forme du voleur espiègle qui charme tout le monde en même temps qu'il dérobe leurs anneaux et leurs colliers en or. Si vous voulez qu'il dure un moment, ne laissez pas votre vilain accomplir des faits horribles, restez en à de petits agissements au cours desquels personne n'est en général blessé ou tué. Plus tard, vous pourriez augmenter la mise, forçant les joueurs à décider s'ils doivent prendre des mesures plus fortes envers l'ami/ennemi des personnages.

 

Fausses pistes

Les Maraudeurs et les Nephandis constituent de merveilleuses distractions. Quand les mages découvrent que l'un d'entre eux a été repéré quelque part à proximité d'un crime ou d'une atrocité, ils penseront probablement que le Maraudeur ou le Nephandus était responsable, et vos joueurs ne sont probablement pas trop différents. Pourquoi ne pas le découvrir par vous-même ? Jetez une de ces étrangetés au milieu d'une intrigue et regardez tout le monde se démener pour tout leur mettre sur leur dos. Vous ne devriez pas même avoir besoin de mettre beaucoup d'indices pour les incriminer. Souvent leur seule présence suffit.

Peut-être votre vrai vilain est-il assez malin pour utiliser délibérément cette forme de préjugé contre les personnages. Pour une quelconque raison, il sait qu'un Maraudeur sera à un certain endroit à une certaine heure, et il planifie ses actions pour les faire coïncider avec ces informations. Imaginez que les personnages interrogent tous les témoins d'un délit et qu’ils réalisent que l'un d'entre eux ne se comporte pas tout a fait normalement. Ils font quelques recherches supplémentaires et arrivent finalement à la conclusion que c’est un Maraudeur. Décideront-ils de s’arrêter là ? Ont-ils trouvés leur coupable, ou gardent-ils les yeux ouverts ?

Que feront les personnages si, au cours d’une enquête sur un incident, ils découvrent un Nephandus, mais qu'il apparaisse que le Nephandus n'a rien fait de ce qu'ils ont trouvés ? Il n’a très certainement pas commis le délit sur lequel ils enquêtent. Que font ils ? Le tuent-ils parce qu’ils fait partie du mauvais groupe de personnes ? Le laisseraient-ils libre de commettre ses propres atrocités plus tard ?

Souvenez-vous que même les Néphandi et Maraudeurs utilisés comme fausses pistes devraient être des personnages complets et complexes. Sinon, ils paraîtront plats et éventés et cela pourrait révéler que ce sont des personnages de moindre importance. De plus, si vous leur donnez une vraie personnalité et des histoires personnelles, vous pourriez être capable de les utiliser plus tard, au cours d'une prochaine histoire. Les fausses pistes d'aujourd'hui peuvent devenir les vilains sympathique ou les antihéros de demain.

Repost 0
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 19:02

Les pèlerins noirs sont des êtres complètement damnés ou de sombres serviteurs. La Foi infernale et leur apanage, ils sont peux assez peu nombreux, mais la puissance de leur croyance force les créatures mineures de l’enfer à les respecter. Ils trouvent des lieux de foi, très souvent des églises mais ils peuvent aussi être trouvé dans des mosquées, des temples et autres lieux de foi. Ils sont en général sous l’influence directe de l’adversaire, de satan mais avoir des pions aussi puissant à la surface attise l’envie des autres démons. Ils sont crains par les envoyés de dieu mais aussi par ceux qui ont la Vraie foi et tout aussi des infernalistes.

Leur objectif est simple, ramener leurs sombres maîtres sur terres. Ce sont des corrupteurs, ils suivent leur foi d’origines, mais ils en changent les sens, corrompent les rituels. Tous les cinq ans, au Solstice de printemps, les sombres pèlerins se réunissent à Chorazin pendant une cérémonie de sept jours. Lors de cette Cérémonie les pèlerins noirs font une chose particulière . . .

Ils ne s’entretuent pas. Là se rencontrent tous suivants des puissances de l’enfer qu’ils soient mortels, vampires ou bien pires… Chorazin se trouve quelque part près des ruines de la rive nord de la mer Galilée. Les pèlerins noirs s’entourent malgré tout de disciples et de victimes mais la jalousie d’un statut important poussera parfois l’élève à tuer son mentor lors des préparations à cette festivité. Les Titres qu’ils se donnent vont de sombres moines, pèlerins noirs, inquisiteurs du diable et bien d’autres. Un être très avancé et ayant vendu son âme sera appelé Maudit, et il est la risée des autres car il a échoué.

 

Qu’est ce que la foi Infernale ?

La Foi Infernale est très semblable à ce que l’on appelle la vrai foi et tout comme la Vraie Foi, elle demande une hygiène de vie. La Infernale Foi est à la base d’une contre religion pour certain et d’une religion à part entière pour d’autres. Dans tous les cas, c’est une adhésion spirituelle, mentale et physique. Comme pour la Vraie Foi, les possesseurs de la Infernale Foi sont rares. Dans le Moyen Age, ces possesseurs se faisaient appeler Pèlerins noirs, et les plus puissant, Inquisiteurs des Ténèbres. Ils étaient le lien entre les différents sorciers, démonistes ou vampires du Clan de Baali. Leur travail était d’unifier leur forces mais aussi de condamner et de faire avouer aux êtres pieux leur appartenance a un Ange quelconque, ou a des infernalistes qui n’ont pas respectés leur contrat. Les possesseurs de la Infernale Foi sont des humains, mais elle se retrouve aussi chez certain mage, vampire des loups garous.

Note : Tous les individus qui possèdent la Infernale Foi peuvent contrer le miracle d’un vrai croyant du même niveau qu’eux même ou inférieur mais aussi contrer la magye. Ils peuvent aussi s’approcher de possesseurs de la Vrai Foi ou d’un lieu sanctifié d’un niveau inférieur ou égal au leur. Les possesseurs de la Foi Infernales doivent faire trembler les joueurs et leur donner cette place peut nuire à la qualité du jeu.

 

Niveau 1

Résistance : Permet de résister à la tentation (au désir charnel, à la Soif, au sommeil...) pour une durée équivalente au score de Foi en jours multiplié par la volonté. Un jet de Maîtrise de Soi peut toujours être demandé pour une tentation insoutenable.

 

Détection du surnaturel : Le croyant peut détecter des créatures non humaines en faisant un jet de perception + empathie diff. (Volonté de la cible).

 

Niveau 2

Crainte de la Damnation : Le croyant peut influencer une personne en lui faisant craindre la damnation en lui récitant une prière dans le langage d’Enoch ou dans une autre langue mais de préférence inconnu par l’auditoire.

Système : Le joueur doit faire un jet de Charisme + Intimidation diff. 7

 

Orateur : le possesseur de la Infernale Foi peu attirer les gens autour de lui en donnant un sermon dans la rue. Il peut aussi retourner des personnes contre une tierce étrangère ou au mœurs peu connu. En clair, faire ressortir une phobie de l’étranger ou de l’inconnu dans les masses d’incultes.

Système : Le joueur doit faire un jet de Manipulation + Subterfuge avec une difficulté de : intelligence maximum du groupe + 4, sois 7 en général.

 

Niveau 3

Guérison douloureuse : L’inquisiteur peut donner l’impression de guérir des blessures. Les blessures se feront par la suite des plus douloureuses. Pour un humain, le temps de guérison reste le même que sur la troisième édition de Vampire. Les douleurs sont si intenses pendant la guérison qu’elles empêchent le malade de bouger pendant : nombre de jour/ réussites supplémentaires. La douleur fera que le malade aura envie de se damner pour ne plus subir de telles souffrances. Ces douleurs le maintiendront en incapacité. Il n’est pas rare que pendant cette souffrance un démon de pacte ai envie de soulager ces douleurs . . . et partager le prix de l’âme avec le Pèlerin noir.

Système : Intelligence + Médecine diff. (Volonté de la cible) si 5 réussites sont données, l’humain mourra dans d’atroces souffrances et le vampire passera 1d10 heures en torpeur quand il arrivera au terme de sa souffrance. L’âme ainsi gagner reviendra au Pèlerin.

 

Maîtrise des créatures maligne : L’inquisiteur peut aussi influencer de viles créatures en faisant un sacrifice a la Hauteur de la faveur à demander en répétant le nom de la cible. Il devra donc faire un jet de charisme + occultisme (diff. Volonté de la créature) jusqu à ce qu’elle arrive. La créature ne pourra faire autrement que de venir et d’accepter le sacrifice. Mais le croyant peu aussi repousser ses mêmes démons. Un démon mineur ou un créature démoniaque a une diff. de 7 et 3 réussite sont obligatoires et 10 pour un entité importante des enfers, il peux aussi convoquer un vampire ou un Néphandi…

 

Niveau 4

Aura du Démon : Une lueur du Malin vient frapper le thaumaturge, ce qui lui augmente deux de ses vertus de 2 points et tous ses Attributs Physique de 2 points. Il n’y a besoin d’aucun jet mais une dépense d’un point de volonté est nécessaire.

 

Guérison Infectieuse : L’inquisiteur, avec ce pouvoir, peut guérir des blessures, ce qui ressemblera à un miracle mais le blessé aura en fait toujours ses blessures. Elle seront simplement refermées (la blessures va quand même continuer de gangrener le corps mais aussi l’esprit). L’humain va se transformer intérieurement, il ne sera que pue et infections. Son esprit va changer de nature et il deviendra plus négatif qu’il ne l’était, jusqu'à devenir un monstre. Son corps va se tordre et le rendre physiquement monstrueux avec une attitude de conformisme pour l’inquisiteur. Un vampire ou un garou se fera submerger tous doucement par le ver et ils deviendront des serviteurs de l’infernaliste.

Système : Le joueur devra faire un jet d’Intelligence + Foi Infernale et le nombre de réussite déterminera le niveau d’infection.

1 réussite Douce gangrène : toutes les fonctions de la partie du corps guérie pourront soit être perdues, accélérées ou simplement ralenties. L’infection reste à son état si elle est soignée médicalement. Pour ce qui est de l’esprit peu de changements, si ce n’est des énervements irraisonnés. Les vampires et garous seront pendant 1D10 heures plus susceptible de rentrer en frénésie (majoration de +2)

2 réussites Suppuration : La partie touchée fera perdre un point de volonté temporaire. Leur corps va subiront de petites modifications comme des boutons ou des éruptions de pue sur le corps. L’esprit sera influencé et sa nature deviendra "indifférent".

3 réussites déliquescence : Le corps d’un humain commencera a être touché par la gangrène ou une forme de peste. Un vampire aura une difficulté de +2 dans ces mouvements pendant la nuit et il perdra un point de sang par heure. La victime changera sa nature par manipulation ou égoïsme. La blessure s’ouvrira comme pour à deux réussites. Les garous bien sur se feront lyncher par les leurs a ce moment là.

4 réussites Corruption : Après le départ de l’inquisiteur, le corps de l’humain va se transformer en quelques jours, ses muscles vont se tendre, sa peau exultera des graisses acides et odorantes. Il sera un monstre aussi bien mentalement que physiquement, il perdra 1 point d’apparence par jour dans d’horribles souffrances. Le vampire quant à lui, perdra aussi définitivement 1 point d’apparence et aura une nature de corrupteur ou de monstre selon sa nature de base.

5 réussites Fomori : L’humain deviendra après toutes les influences indiquées auparavant un suivant. Les vampires perdront leurs points d’apparence et il sera attiré vers le corrupteur dès qu’il en décidera le moment.

 

Niveau 5

Infection spirituel : Le croyant peut polluer l’esprit ou créer un désordre dans l’esprit de la victime. Il peut créer un vice, une obsession, une dépendance ou une phobie quelconque. Il faut avant tout faire parler la victime de ses péchés ou des choses qu’il se reproche. L’inquisiteur doit faire un jet de Manipulation + Subterfuge, diff. Volonté de la cible.

 

Visite de l’enfer : Le croyant peu se déplacer très vite en passant par un passage infernal ce qui lui permet après une longue concentration d’emprunter le pont de l’enfer. Il pourra se déplacer en réalité de 100 km heure/ succès.

Repost 0
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 18:34

L’infernalisme c’est une sorte de crédit sur ton âme, dans tous les cas tu payeras toujours plus que tu n’avais demandé !  - Un infernaliste philosophe


Des bonbons ou une Farce ? Les deux sont le plus employés par les démons qui ont bien des choses a gagnés de ces échanges. L’objectif est de soumettre le demandeur à l’Enfer au Démons puis à ses propres maîtres… A trop vouloir des choses ont finit par les avoir parait-il. Quelques infernalistes ont pu y goûter et ils en on très sûrement encore le goût amère dans la gorge… Mais en général la « victime » prend conscience de ce qu’elle peut faire avec ce fabuleux génie qui peut exaucer parfois plus de trois vœux…

Le futur infernaliste en appel donc à un démon que cela ressemble à une cérémonie Satanique, un repas dans un fast-food ou dans son rêve… Le démon chercheras toujours a avoir l’âme en un seul bloc, elle ne lui sert à rien parcellée, mais faire ce genre de « petits cadeaux » peux attirer au démon une bonne publicité… Mais il a tout de même un rendement a respecté… Mais les démons qui arrivent à sortir des enfers ne sont en général pas les plus puissants. Les plus puissants en générale ne peuvent et ne veulent sortir de leur « havre » infernal.

            L’enfer est une grande multinationale qui sait rester « humaine » sans oublier ses objectifs. Les démons en général ne peuvent donner que des « dons » qu’ils possèdent. Mais ils ne sont en réalité que des comptoirs de l’Enfer et ce qu’ils n’ont pas, ils peuvent essayer de se le procurer. Bien que cela soit plus difficile est assez mal vue de ne pas savoir orienter un client vers des choses plus « accessible ». Un démon se méfie aussi de la personne avec qui il signe un contrat, il est arrivé souvent ou le démon se faisait emmêler dans un nœud de procédures ou de demandes « mal faites » ou mal « détaillées » qui peut prêter a confusion et arranger son « client » En cas de conflit ouvert il semble que l’Enfer puisse trancher entre l’un et l’autre des partis voir d’imposer un changement de Démon pour un client un peu trop « pointilleux ».

Un grand nombre de question sur ce qu’il se trouve en enfer, ces puits de flammes, de pouvoir et surtout la quintessence des pouvoirs du malin. Rien n’est donné éternellement, et la finalité restera que l’âme donnée n’est plus rachetable bien que certains disent le contraire. Pourquoi vendrent des âmes et surtout la sienne ont le sait car c’est la clé de nos désirs les plus secrets. Mais pourquoi achètent t’ils des âmes aussi faible qu’elles sont vendues ? Une vision « boursière » peut laisser penser que l’Adversaire doit dépasser 51% des âmes pour dicter sa vision des choses à dieu. D’autres Infernalistes ayant une vision plus « militaire » disent que les âmes seront l’armée de l’Adversaire quand il reviendra de l’enfer. La dernière et celle qui a était très solide pendant le moyen age jusque le siècle des lumières et que Satan faisait subir de terribles tourments à ceux qui vendent leurs âmes.

Dans les ages sombres cela pouvait suffire mais il est évident que les projets de l’enfer quand à ces âmes ne seront pas connus avant longtemps… Avant la Fin pour ne pas dire ! Ou peut être monter en grade dans la hiérarchie infernale…

 

Tu es un rêveur... la fin a toujours justifié les moyens, et cela n’a rien de monstrueux, c’est humain ! Allons suis moi et allons nous venger de ce qui t’ont fait ça ! Ensuite tu me donneras ce que je veux ! D’accord ?

De nombreuses choses peuvent attirer des âmes saines vers l’infernalisme. La première Motivation est la convoitise en général qui poussent les âmes à s’enchaîner pour toujours plus… Ont les appelles les Enchaînés et ils sont motivés par le besoin de posséder, les choses. Ils ont toujours besoin de tout posséder que ce soit leur prochain ou tout autre types de pouvoir. Ceux qui pèchent par Convoitise plongent de plus en plus profondément, repoussant les limites de leur moralité pour en tirer toujours plus de plaisirs. Ils aiment sortir de la marge, que ce soit en bien ou en mal, ils doivent être révérés ou craint les deux parfois. Les Enchaînés ne sont jamais assez riches, assez connu, assez puissant ou assez érudits… Ils s’enflamment souvent très vite et disparaissent tout aussi vite ! L’un de leur moyen de survie et d’emmener d’autre avec eux dans les feux de l’enfer et de les aider a vendre leur âme pour en tirer un petit peu plus de pouvoir…

 

Le Feu de la vengeance et de la colère brûle sans cesse en mon sein ! Essaye de vivre avec ça, et cesse de sourire !

Une seconde Motivation est la Rage en général, ces infernalistes se nomment eux même Les Berserk car constamment dominés par des sentiments puissants, destructeurs, primaires. Le Berserk se laisse immerger dans l'infernalisme par colère, sentiment de vengeance ou haine. L'instinct les pousse à fondre sur ce qui peux lui nuire, mais parfois il y a plus puissant que soit qui peut nuire à l'intégrité physique voir sociale de celui qui pèche par la colère. Il est très vite rongé par des sentiments vengeance et rêve de renverser la situation contre celui qui a osé le mettre en péril. Ces personnes sont dominées par l'envie de mettre à terre par tout les moyen possible leurs ennemis, qu'il soit réel ou imaginaire... Cette rage n'est pas toujours physique cela peux aussi être social, voir intellectuelle. Leurs vengeances devient vite disproportionnés... trop même, mais il est difficile de raisonner le Berserk.

 

Allez saute ! Putain hier quand tu voyais mes potes de Jacasse ça te motivait ! Tu l’auras voulut !

Les Exquis sont motivés par le frisson, la perversité et la décadence. Ils trouvent cela chouette d'être méchant, les gens en général font des efforts toute leur vie pour ne pas gêner leur prochain. Mais ils retiennent en eux un sentiment naturel. On a tous besoin d'être méchant, de faire du mal, pas dans le sens d'un acte gratuit mais dans celui de trouver dans cela un certain plaisir. Tous les interdits ne le sont pas sans raison, ils le sont car le plaisir est bien trop intense à l’idée de les franchir ! Ou pour être accepté par la société, ou alors l'interdit provoque cette intensité. Mais quand des règles morales ont étaient brisés, qu'il n'y a plus rien a en tirer, il faut continuer vers de choses plus risqués, des choses que l’on a pas encore vu ou franchit ! Les exquis ne se fixent que peu de limites, voire aucune pour les plus « avancés ». Les Exquis forment souvent des groupes de « recherches » des plaisirs. Ils ont en général une réputation sulfureuse.

 

La damnation n’est pas un pouvoir, mais un outil pour que notre sacrifice ne soit pas vain ! Si j’accepte les démons ce n’est pas pour attirer des connards comme toi qui pensent aider le monde en nous persécutant… Tempi pour toi et goûte à la malchance !

Les Victimes… Les uns diront que c’est une position naturelle quand pareils fléaux arrivent… D’autre que c’est le plus grand acte de courage. Même si le désespoir causé par certains aléas de la vie ne sont pas le fruit de démons il faut bien se dire que rien n’arrive jamais par hasard. II y a toujours des moments ou une personne arrive dans une situation sans issue et la seule manière de s'en sortir et d’accepter l’aide de la seule personne qui tend une main secourable... Mais d'autres n'ont eu que le choix entre la damnation et la mort, et ils sont toujours en vie... Un terrible événement a surgis dans la vie des Victimes, qu'il soit financier, social ou physique... Que vaut son « âme » quand tout ce que l'ont a battit dans sa vie peux s'écrouler du jour au lendemain ? La damnation éternelle est bien peu de choses pour sauver ces enfants de la famine ou de la maladie. Les Infernalistes qui chutent pour ces raisons sont souvent les plus sage, capable de saisir l’étendu de leur damnation et de celles des autres.

 

Tu peux me filer la télécommande ? Va te faire… Trop loin…

Ceux qui pèchent par paresse sont peux être les infernalistes les plus pathétique qui existe. La fainéantise est un vice qu’il ne faut pas ignorer et peu peuvent se dire jamais touché par ce vice… Quelques démons refusent même de traiter avec de telles âmes car ils les considèrent inférieures. Ces infernalistes travaillent dans le sens de ne plus rien avoir à faire. Les Paresseux sont en général les plus faibles. Il est surprenant de savoir que certains Paresseux se délectent de telles conditions et qu'ils deviennent des agents plein de ressources et extrêmement productifs.

 

Oui papa je le ferais quand tu ne seras plus des notre… Tu nous manqueras enfin surtout à lui…

Une autre cause est peux être la pire et celle du Sang, ceux qui se fourvoient dans le mal depuis leur plus jeune âge. Ils n’ont pas toujours le choix et à l’extérieur ne leur permet pas de vivre mieux qu’au seins d’une famille déjanté mais familière elle… Ce sont les Sang Maudits pour qui l'infernalisme fait parti d'un héritage, on ne le choisit pas il vous adopte. De générations en générations, ceux qui naissent dans de telles familles sont élevés dans le péché et le blasphème. Ils considèrent ce comportement,  quelque soit sont inhumanité, parfaitement naturel. Leur âme est consacrée au sombre maître de la famille dés leur naissance et l'idée même de se retourner contre lui ou la famille parait impensable. En général ce sont d’anciennes familles, de tailles modestes souvent incestueuses qui vivent isolés du reste du monde. Quelques clans enrichis et agrandis sont répandus tout autour du globe. Ces familles de Sang Maudits prévoient consciencieusement des mariages entre membres de la famille comme moyen de préserver la « pureté » de cette famille. La course au mérite et souvent offert au sein de ces familles et l’entente entre membre n’est en général pas des plus cordiale pour s’attirer les « bienfaits » des démons.

Repost 0
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 18:32

Note de l’auteur : Un sujet intéressant que l’infernalisme quand j’ai proposé ce sujet je me suis dis c’est simple tous le monde connaît tout dessus. Les Conteurs manquant le plus d’imagination ont su utiliser ces « méchants » très facile d’accès. Donc travail de base de recherche qui parait on ne peux plus facile. Dictionnaire, Encyclopédie… rien… Ha tiens étrange ! L’église a du passer par là pour ne pas nous tenter :o) Peux importe. Le sujet, le thème est donc très sensible je ne veux pas créer des vocations d’Infernaliste, de toutes façon vous le comprendrez il y a tout à perdre et rien à gagné.

Repost 0
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 18:31
Si pour beaucoup comme Jean-Paul Sartre l’enfer c’est les autres le notre est bien présent et en général bien plus développé et détaillé que celui des « autres ». En Europe le concept d’Enfer c’est vraiment développé au moyen Age dans l’imaginaire des artistes. L’ancien testament parle du « Shéol »  et qui laisse entendre que cet « enfer » ou plutôt « Hadès » traduction plus proche et réaliste de ce Shéol. On sait juste qu’il se situe sous terre. Mais il n’était en rien le lieu décrit comme l’Enfer mais bien le séjour des morts. C’est une tombe commune où vont tous les morts sans exception. C’est un pays de ténèbres et de silence où repose Abel, le premier à y être allé. Dans une telle configuration il ne semble pas facile de trouver des « infernalistes » ou cet Infernalisme ne serait pas très différent de spiritisme !

Dans le dernier testament notre enfer est appelé « Géhenne » un lieu baigné de flammes ou vont ceux qui ont agis contre Dieu et ses lois. C’est un lieu qu’il faut craindre et y préféré la perte de ses yeux ou de ses membres. Notre Enfer vient d’un peu tout cela, de l’enfer grecque comme étrusque…. Tout de suite notre Enfer !

 

            Il faut se dire que peu le fonctionnement de l’enfer a un rôle important dans l’infernalisme, même si pour l’infernaliste il est sombre et chaotique en général ! Mais imaginez une administration ou le fait de faire le mal peu apporter quelques promotions, mais imaginez aussi que certains sont là depuis des centaines d’années et d’autres des millénaires… Tellement plus compétents ! Le stress, la paperasse, les règles et toutes ses choses qui peuvent faire d’un travail apparemment si amusant un véritable enfer ! Bienvenue vous y êtes ! Une administration avec un fonctionnement pyramidale ou quelques infernalistes ont pu faire leur place… Et pas qu’en âme mais bien par eux même !

Mais a votre choix (On a tous un enfer si personnel !) cet enfer peux être aussi Chaotique, Tribal ou avoir garder une organisation Médiéval… qui peut refléter la période dans lequel les joueurs peuvent incarner leur personnage ou la persistance de cette organisation en enfer, Satan n’est plus Président Directeur Général mais Roi des Enfers, régnant sur son lopin de terre ! Cela demandera peu de travail d’appliquer l’organisation médiévale à l’enfer, en reprenant le Clergé, la Noblesse et la Paysannerie.

J’ai pris part de faire de l’enfer une grosse machine étouffante ou même le plus ingénieux infernaliste peux se faire briser par des lois qui lui étaient inconnus, des démons qui marchent sur d’autres pour prendre l’infernaliste ! Donc le choix d’organisation « reflet » de la classification selon la Kabbale avec une vision plutôt épurée !

 

Le Paradis en Enfer : Ou qui habite à quel étage ?

La hiérarchie de l’Enfer et le reflet de celle des Anges, les démons sont de l’autre côté du miroir, ce sont des anges déchus avant tout !

 - Séraphin (Les Etres saints)

Les Séraphins se trouvent tout en haut de la hiérarchie. Ils incarnent à eux seuls l’enfer dans toute sa noirceur. Ils ont en charge les grands objectifs tels que la Corruption, les Ténèbres, l’Obscurcissement et la conquête de la Lumière. Ils sont les Généraux du mal ultime s’ils ne sont pas le Mal Ultime à eux seuls. Ils dirigent a eux quatre tout l’enfer et s’ils sont quasiment inaccessibles il leur faut peu d’effort pour obscurcir le chemin des croyants et autres « non-croyants ».

L’Adversaire ou Satan, un vieux bouc à corps d’homme quand il n’est pas Dragon, le seigneur ultime (en principe en tout cas) il règnent sur l’Enfer mais surtout sur le Sud de celui-ci. Il est connu comme étant l’Accusateur, le Seigneur du Feu et bien plus de noms selon les régions ! Son nom vient de l'hébreu et du grec. Adversaire reconnu de l'homme, il en est le tentateur, mais la dernière preuve qu’il soit sortis tenter quelqu’un est indiqué dans la bible lors des tentation du Christ qui fut un échec cuisant et une forte humiliation. Il n’en reste pas moins craint par les habitants de l’enfer !

            Un Général Romain à l’armure flamboyante d’or et de sang mais recouvert de vers ayant l’apparence d’un cadavre en état de pourrissement, il est le porteur du flambeau du nom de Lucifer, connu comme étant celui qui apporte l’éclaircissement sur toute choses. Il est en plus d’être le Seigneur de l’Air, il est celui de l'étoile du matin et dirige l'est de l’enfer. Des rumeurs disent qu’il est l’un des Infernalistes ayant le mieux réussit… Mais certains en parlent comme un véritable Ange déchu ! Il est souvent accompagné d’une certaine Lilith !

A l’origine un simple démon adoré des Sidoniens, Bélial est devenu l'esprit maléfique des ténèbres et il règne sur les athées et ceux qui s’opposent à la loi et à l’ordre. Bélial signifierait « Sans un Maître » il est le Séraphin de l’indépendance des régions du Nord comme de la terre et de ce qui se trouve en dessous. Il a la réputation d’être le plus dissolu, crapuleux et épris de vice de tout l’enfer. Son apparence est en général séduisante et il est souvent entouré de beaux éphèbes qui lui son dévoués d’âme mais surtout de corps… Il fut celui qui se fit accompagner de nombreux anges dans la révolte contre Dieu.

            Celui qui porte le mérite d’avoir su séduire Eve, puis Adam, connu comme étant le Grand Menteur a souvent l’apparence d’un grand Serpent. Il règne sur l’Ouest et sur toutes les mers d’où son titre de Grand Amiral de l’Enfer. Leviathan un Prince de Violence et de Fierté. Incarnant le mensonge et a s’imposer il est aussi appelé le VRP de l’enfer.

 

 - Les Chérubins (Les Roues qui Tournent)

Au nombre estimé de huit souvent représentés mi-hommes mi-animaux, ce sont les généraux qui s’ils ne sont pas sous les ordres directes des Séraphins leur sont en général fidèles. Ils ont pour but de transmettre les concepts dont ils sont l’incarnation que ce soit à leurs inférieurs comme aux hommes. Leurs pouvoirs sont immenses ce qui peu rendre jaloux leurs supérieurs. Qu’ils soient Astaroth le Duc terrible, Orias « le Marquis Céleste » qui rend l’honneur et une dignité aux hommes. Asmodée « Le Juge » ambassadeur de la luxure ou Belzébuth le coléreux, le Seigneur des Mouches et des envies et chef d’une Police secrête de l’Enfer ! Azazel qui apporte le goût du beau et de la séduction il fut le premier Ange déchus. Ou encore le Scribe Berith qui contre signe tous les pactes d’importance et Mammon le Prince des Tentateurs et de l'Avarice.

 

Les Trônes - (Les Vaillants)

Coursiers de l’enfer, metteurs en scène de nos vies et de nos déchéances, ils sont très nombreux et sont en général de fins stratèges. Alchimistes de génies transformant les plus belles qualités en terribles vices. Laviah chargé des hommes de pensées, des Savants et des Grands Personnages. Le roi du Feu Adramelec fidèle de Belzébuth. Focalor un duc des régions Infernales dirigeant plus de trente légions. Il aurait son bureau dans les mers sur un navire de Guerre et prévoit un retour en force en tant que Chérubin. Ou Maktiel le punisseur.

 

Les Dominations (Les Foudres)

Sommet hiérarchique, ou véritables centre névralgique de l’enfer règnent en réalité sur bien plus de démons que ne peuvent réellement l’espérer leurs supérieurs. Ce sont les Démons les plus élevés qui prennent le temps de venir nous rendre visite en cas de désaccord sur un contrat ou pour une âme bien grasse. Ils gèrent tout que ce soit les finances, les contrats les bibliothèques et autres Agences d’Intérimaire ! Qu’il soit le Maître Nécromancien ou qu’il fasse étudier les sciences tel que Sith, le formateur d’un grand nombre de Démon.

 

Les Puissances (Les Brûlants)

            Ces Démons sont les représentant en chef, les chefs d’équipes ils peuvent se charger eux même de certaines âmes bien que ce soit plus pour le plaisir de la chasse que leur véritable travail. Leurs pouvoirs sont très grand et peuvent parfois être invoqués pour les demandes importantes des Infernalistes ! A oui les prix sont aussi importants ! Ils font de plus la Police et font respecter les Pactes et toutes les lois. Que ce soit le Comte de Vol Raum et de la Destruction représenté par une corneille où annonce sa présence par le vol de celles-ci. Ou Sonneillon qui a acquis sa place après avoir réussis a posséder au XVIe siècle une religieuse avec deux autres démons. Les Sciences occultes ont aussi leur maître en Nilaihah le démon Poète chargé d’écrire des Prophéties et d’aider les hommes sages et solitaires.

 

Les Vertus (Les Envoyés)

            Démons important ils font partis des Démons puissants les plus souvent invoqués pour des questions de prix/qualité. Ils peuvent apporter un grand nombre de chose, mai ils préfèrent le caviar aux œufs d’esturgeons et donc apprécient moyennement les néophytes de l’infernalisme. Ils servent en grand nombre les différents Séraphins et leurs talents sont en général liés a ceux qu’ils servent. Celui a qui ont échappe pas est Agares grand connaisseur en toutes les langues et qui peut localiser n’importe qui sur terre et aurait un pouvoir sur les tremblements de terres à la différence de Pursan qui peux trouver les objets et du passé comme du futur. Ariel le seigneur des eaux et des punitions et Barbetos permet aux hommes de connaître leur avenir par les augures. Le Prince des Ténèbres Belial ainsi que des Innocent qui doit son arrivée ici à Lucifer. Et le Prince des végétaux et des légumes Sealiah.

 

Les Principautés (Les Messagers)

Ils ont des rôles et des lieux bien localisés et précis, ils poussent les hommes a recherche mieux et si ne sont pas les plus puissant ils restent suffisamment intelligent et aptes a faire vendre des âmes avec infiniment de savoir faire. A l’image des Ange Gardien, leur rôle et d’asservir une ville ou une communauté précise et sont les catalyseurs de l’enfer. Parmis eux ont trouve le célèbre Belphegor, démon des découvertes et autres inventions ingénieuses qui sait aider les scientifiques. Et le Grand Aigle Nisroc Chef des cuisines.

 

Les Archanges (Les Fils D'helohim)

Inférieurs au Principautés Ils n’en restent pas moins puissants et maîtres dans tous les domaines de corruption. Ils commandent des dizaines parfois même des centaines de démons. Ce sont eux qui se chargent le plus généralement des Infernalistes trop malins pour tombe rapidement en Enfer. Ce sont d’excellents professeurs et gourous et ils restent tous de mêmes détenteurs des lois des Séraphins. Mephistopheles l’un des sept Princes d'Enfer, un Ange Déchu mais qui serait accepté par Dieu peux être comme messager… Tout comme Ramiel un Apostats qui cependant a toujours sa place derrière Dieu.

 

Les Anges Déchus (Les Semblables à des Enfants)

Proches de l’homme ils sont la plèbe de l’enfer sur terre. Guère plus évolués que les humains et détenteurs de pouvoirs très limités en général. Ce sont les ouvriers a qui ont le plus souvent a faire les Infernalistes. Plus proche de notre plan que de celui des Enfers la plupart attendent avec impatience la promotion qui leur permettra de régner sur d’autres démons. Ce sont en général de faibles tentateurs et des aides de camps pour les infernalistes.

Les Anges Déchus sont bien trop nombreux pour être cités ici. Il y a Cameron qui est l’Emissaire de Beelzebub et Astaroth si on venait à les invoquer sa présence est conseillée. Un grand nombre de ses Anges Déchu n’ont pour rôle que d’assister des plus grands ou a conduire les âme acquises en enfer. Chaque émotions, sentiments désires ou vices trouvent sont lot d’Ange et de démons et de tout ce que les hommes sont en droit de connaître et de savoir.

 

L’enfer gréco-Romain saupoudré de Mythologies Etrusque

Des centaines – non des milliers - de gladiateurs huilés aux muscles contractés et à la peau brûlante se pressants les uns contre les autres dans le seul but de ne pas être ensevelis dans cette arène ! Si cet enfer existe cela peut aussi être un paradis pour d’autres mais cela n’a rien à voir avec l’enfer selon les grecques ou les romains !

Selon eux l’enfer est un lieu souterrain ou descendent les morts pour y être jugés que ce soit pour leurs bonnes ou mauvaises actions. L’enfer selon les grecques et les romains est subdivisé en quatre régions. Une de ténèbre, sorte de corridor pour les autres protégées par le Cerbère. Une région pour les expiations au temps allant du très chaud au glacial ou tout est sujet à la douleur. Il y a le tartare réservés aux Dieux et autre énormités du type Géants et Titans cerclés par des murs d’airains. La quatrième et celle des Héros, des grands penseurs et des hommes de hautes vertus ou le plaisir et la principale activité. Celons les Etrusques chaque enfer est gardé par des monstres mais ils ont leur « paradis » comme les grecques ont leurs champs Elysées. On peut retrouver des divinités tel qu’Hadès connu sous le nom d’Aïta aussi ainsi que de sa femme Perséphone sans oublier Charon et tous les VIP de la mythologie gréco-romaine.

 

L’enfer en Afrique

Cimeries - va à cheval noir et gouverne l'Afrique

 

L’enfer en Egypte

Amon - Dieu  égyptien de vie et de reproduction à la tête bélier

Bast - déesse égyptienne de plaisir représenté par le chat

Sekhmet - déesse égyptienne de vengeance

Jeu - diable égyptien

Thoth - Dieu égyptien de magie

 

L’Enfer En Asie

- Chine/Japon/Asie
Emma-O - dirigeant l'Enfer japonais

Yen-lo-Wang - dirigeant chinois des Enfer

T'an-mo - contrepartie, homologue chinoise du diable, avidité, désir

Shiva - (Hindou) le destructeur

Samnu - diable asiatique Central

O-Yama - nom japonais pour Satan

Kali - fille (hindoue) de Shiva, haute prêtresse du Thuggees

 

- Indien

Coyote - diable indien américain

Nihasa - diable indien américain

Sedit - diable indien américain

- hindoue

 

- Celtique

Bilé - Dieu celtique d'Enfer

Fenriz - fils de Loki, dépeint comme un loup

Midgard - fils de Loki, dépeint comme un serpent

 

- Maya/ Azteque/ Inca

Ahpuch - diable Maya

Metztli - déesse aztèque de la nuit

Mictian - Dieu aztèque de mort

Tezcatlipoca - Dieu aztèque d'Enfer

Yaotzin - Dieu aztèque d'Enfer

Supay - Dieu inca du Milieu

Repost 0
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 18:28

Qu'est-ce que l'infernalisme ?

 

« Lorsque Dieu commença la création du ciel et de la terre, la terre était déserte et vide et la ténèbre à la surface de l'abîme ; le souffle de Dieu planait à la surface des eaux, et Dieu dit : " Que la lumière soit ! " Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne. Dieu sépara la lumière des ténèbres. »  - La genèse

 

Définition : L’infernalisme est l’art d’utiliser les forces de l’enfer, de les appeler et de les utiliser. Cela ressort en général par la présence d’un avatar de l’enfer avec qui commerce la personne qui l’a invoqué appelée « infernaliste ». Ce troc concerne l’âme de l’infernaliste mais cela peut aussi concerner les âmes de victimes « consentantes ou pas » de l’infernaliste.

 

 

            Des ténèbres a était sortit la lumière et définitivement séparé par Dieu, il aurait donc retiré ce qui est « lumineux » pour ne pas dire « bon » des ténèbres. L’infernaliste tire ses forces de ce que Dieu n’a pas retirer des ténèbres. Qu’il ait choisit ou non de laisser des choses dans les ténèbres est un débat pour les infernalistes et pour un grand nombre d’autres théologiens. Quelque soit la foi et l’orientation des croyances, il y des choses qu’il faut éviter dans les ténèbres que Dieu ce soit des outils de Dieu ou quelque chose que même lui craint...

 

Cette hypothèse est celle qui réunit le plus de monde, mais une autre part du principe que Dieu est la création des hommes, que tous les dieux révérés ou aujourd’hui oubliés ont étaient la création des hommes. Les hommes offrant aux dieux un panel de qualités… et parfois de défauts ! Devant l’avancer d’une Foi monolithique de nombreux « païens » ou « infidèles » se sont mis à l’écart et c’est dans l’ombre qu’ils ont vénérés leurs anciens dieu, leurs ancêtres ou les esprits de la nature. Un grand nombre de Dieux vont être placés comme facette de ce même Dieu, d’autres vont finalement être oubliés et mourir et d’autres continueront peut être a être révérés.

 

Certains théologiens pensent que l’infernalisme serait né du pouvoir que des hommes ont donnés à d’anciennes divinités qui ont vue leurs fidèles croyants se dissimuler de l’inquisition de croyants en un Dieu unique… Ils ont du continuer de pratiquer leur foi à l’abri des regards… Dans l’ombre de leur société au risque de leurs vies. La vengeance, la Haine altérant et modifiant des divinités et les poussant à trouver leurs places dans les Ténèbres, un voile que le Dieu unique défend de franchir… Des Dieux au placard toujours vénérés et réclamant maintenant une vengeance… et puisent leurs forces dans la croyance de ces envahisseurs se plaçant comme « adversaire » de ce Dieu.

 

Quel qu’il en soit des hommes ont suivit leurs croyances voir les ont eux même pervertit en faisant appel au force ennemis de la religion, tout est possible et il y a peux être une part de vérité dans chacune de ses hypothèses...

Repost 0

Qui Suis-Je ?

  • : Maelkavian
  • Maelkavian
  • : Mes aides de jeux et créations.
  • Contact

Recherche