Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 18:35


Il fut un temps ou les Disciples de Seth, était dans les îles de Grande Bretagne mais la concentration d’autres suceurs les ont poussés à laisser couler leur « corruption » dans les terres. Ils ont concentré leurs efforts pour s'établir à Londres mais après la réussite de leur installation ils ont donné une raison aux Tremeres et aux Ventrues pour combiner leurs forces et les expulser très rapidement.

C’est ce que disent en tout cas les Séthites, les autres clans riraient de cette soit disant alliance Ventrue-Tremere. Ce qui est plus sur est que le manque de grâce de quelques suivant de Seth ont était traqués aussi bien par les Tremeres et les Ventrues.

Les Nosferatus chuchote que cette traque n’a jamais existé et que les Séthites ont simulé cela pour disparaître officiellement. Ce qui est sur c’est que les Serpent préparent quelque chose de grandiose dans l’enceinte de Londres. Leurs influences s’épanouissent, corrompant les pions des autres clans pour leurs profits. Tous les clans ont l’habitude de leur cracher dessus, mais ils savent ou trouver les Serpents surtout dans la situation actuelle. Ils soutiennent les luttes présentes dans l'espoir d'y prendre davantage de pouvoir.

Ils ont essuyé des assauts mais ont réussi à se faire oublier, pour éviter de finir comme les Brujah. Ils laissent croire aux Tremeres qu'ils leur sont dévoués gagnant grâce à cela beaucoup d'avantage comme celui de marcher sur les pieds des Nosferatus. Ils voient d'un très mauvais œil la progression du clan Giovanni qui c’est offert un vivier au cœur de Londres et dont les influences dépassent déjà de loin la plupart des clans camaristes. Les disciples de Seth ont conscience que les Ventrues ont était acheté par les Giovanni, mais ce qui peut être acheté une fois, peut l’être deux… Puis trois… etc…

Ils comptent faire avec et ne désespèrent pas, n'ayant jamais été habitué à la facilité. Dans tous les cas se sera une victoire de leur dieu, ou leur mort. Récemment ils ont commencé a s'introduire dans les populations minoritaires d'Angleterre, stimulant rage et mécontentement. C'est en temps de guerres que le vice se propage, les enfants de Caïn se donnent toutes les excuses pour leurs écarts en faveurs des Séthites. Le clan Tremere n'est pas le dernier à s'associer avec eux.

Ils jouent avec les Tremeres les mettant dans des situations risquées comme celle de passer devant les Nosferatu qui domine maintenant tout les trafique d’armes et hantent les organisations illégales. Ils comptent bien qu'avec l'aide des Tremeres, les Nosferatus lâchent la bribe des affaires qui leurs reviennent de droit, au pire ils pourront lâcher des informations sur leurs associations avec le clan des sorciers... Que donneraient les Ventrues pour ce genre d'information ?

 

Camarilla

Brujahs : Ils ne voient pas les mains de notre clan autour d'eux. Leur rage est leur haine pour les Ventrues est une faiblesse à exploiter. Fournissons les en armes et en cibles…

Malkaviens : Même le diable ne convoiterait pas ces âmes... Ils glissent vers la direction que nous espérons…

Nosferatus : Les Serpent mangent toujours les rats, la digestion est plus ou moins longue mais le serpent ne s'étouffe jamais... à méditer enfants des égouts...

Toréadors : Ils aiment déjà le vice, mais ne le recherchent pas. Nos anciens ont raison ils ont besoins de tout ce que l'ont à, s'en est presque pas amusant...

Tremeres : Ils ont tout entant besoin de nous que nous d'eux. Ils ont fait des promesses quand cela sera fait, ils auront les rats à dos à moins qu'il ne tiennent pas leurs promesses dan ce cas... ont lancera les rats (rire)

 

Ventrue : Les Ventrues nous détestes en général et ils savent nous le faire comprendre. Ont les garde de coté, des braves types a cour d'idées...

 

Sabbat

Lasombras : Ils sont les maîtres en conspirations et les corrompre est la plus grande victoire. Ils sont présent est presque aussi malin que nous… Evite les ils jouent presque au même jeux… 

Tzimisces : Ils corrompent les chairs quand nous corrompons les esprits, ils sont inquiétants. S'ils sont là c'est pour servir le grand Seth, mais ils l'ignorent…

 

Indépendants

Assamite : Argh ! Ne tentons pas ces cannibales... ils pourraient nous convoités... De toute façon ils ont de grand besoin, et nous les assistons discrètement.

Gangrel : Pauvres petits loups... ils n'ont plus de collier... Ils sont au bord du précipice s'intéresser à eux c'est sauter en même temps.

Giovanni : Un jour ou l'autre ils auront besoin de nous, si ce n'est pas le cas je crains qu'ils ne finissent comme les Tremeres ! Mordus par des rats...

 

Goreb

Le Guerrrier d’Apophis

Sire : Alisha « le Cobras »

Statut : Ancien

Fonction : Défenseur du clan, et de la voie du Typhon

Génération : 7e

Nature : Monstre

Attitude : Défenseur

Description : Il ne parle que peux avec son clan, mais prend le dessus lors de leurs assemblées. Envers les Caïnites il montre encore moins de pitié (il considère ne pas être descendant de Caïn, mais bien d’Apophis). C’est un homme ne dépassant pas les uns mètre soixante, la peau sombre et les traits négroïdes. Il ne dissimule pas ses yeux reptiliens ni les traits du serpent sur sa peau. Des rumeurs disent qu’il commande aussi aux ombres…

Historique : Quelques personnes ont connaissance que Goreb est originaire d’Afrique de l’Ouest, il aurait était étreint au Etat Unis et se serait libéré du dictat de l’Angleterre, il a combattu ardemment la couronne, et son clan l’a porté à travers sa rage. Goreb a pris ce nom au cour du XIX siècle, quand il a pris la décision d’unir son clan pour lutter contre le dictat Ventrue pour la Gloire de Seth. Depuis quelques années, il pense être contacté par Seth et il a pris conscience que Seth n’est qu le masque d’Apophis, et il le suit aveuglément. Il semble lié d’amitié avec l’Assamite Rodrigo Diaz mais leur relation est basée sur une confiance sans bornes (en apparence), mais surtout sous le sceau du secret. Goreb semble être de ceux qui gonflent la puissance musulmane extrémiste dans le pays… Rodrigo semble quant à lui, la seule personne derrière le fanatisme…

 

 

 

 

Kharanethan

La Hiérophante

Sire :

Statut : Ancienne

Fonction : Ambassadrice et Hiérophante

Génération : 6e

Nature :

Attitude :

Description : Loin de renier la beauté de certains membre de son clan elle est marquée par la sagesse et ce n’est pas innocent qu’elle fait partit des rares à visiter Lady Anne avec qui elle entretiens une relation amicale depuis presque plus d’un siècle. Elle sort peu de son Temple préférant les ténèbres aux lumières des Elysiums.

Historique : Kharanethan est née en Angleterre issue de l’immigration juive à Londres. Elle fut envoyée dans les grandes universités d’Angleterre puis de France. Des rêves l’on très vite attirée à voyager en Egypte et elle se maria avec un Noble pour rejoindre l’Egypte. En arrivant en Egypte elle se trouva capable de comprendre la culture égyptienne sous le sceau musulman. C’est naturellement qu’elle prit contact avec le clan Séthite… « Karanethan » c’est le nom qu’elle se donna… l’un des rares noms donnés par Seth dans ses Prophéties… Elle passa plusieurs années dans un Temple au Sud de l’Egypte pour y étudier les textes Séthites. Elle fut étreinte par l’un des Hiérophante du clan et il la poussa a suivre le chemin de Seth dans le désert… Elle revint plusieurs semaines plus tard éveillée à la sorcellerie en ayant bu l’eau du Du’at de la même manière que Seth trouva les eaux sombres qui lui permirent de se venger des infamies de sa famille divine…

Elle s'initia longuement à la magie du sang de celui de ces frères mais aussi des Tremeres qui commencèrent a entrer de plus en plus en Egypte… Quand ses rêves la poussèrent à rejoindre Londres elle le fit et s’y installa, passant très longtemps pour une sans clans… Puis le sommeil la pris pendant plus de trois siècles et c’est sur l’époque Victorienne qu’elle pu de nouveau ouvrir les yeux. Elle s’immisça dans les salons et prit en main le travail de conversion de caïnites à Seth. Depuis elle continue ses études sur la magie du Sang quand elle ne retourne pas en Egypte quelques mois par ans. Elle représente le clan en tant qu’Ambassadrice et a les faveurs de la Reine de Londres.

Repost 0
Published by MaeL - dans MDT - Londres
commenter cet article
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 18:22


Ce sont des temps peu agréable pour appartenir a ceux que l'ont nomme des Caïtiffs et cela ne peut pas être pire. Les Sans-Clans sont vue comme des escrocs et des saboteurs ou comme de la chair à canon. Ils sont souvent étreint, trahi et détruit dans la même nuit sans que les sires ne soient inquiétés. Sans clan et indésirables, ils sont les résultats d'aventures d'une nuit, d'amours, d'Étreintes frénétiques et d'erreurs grossières. La plupart ont, au mieux, de vagues souvenirs de leur Sire et de l'Étreinte. D'autres n'ont même pas cela. Trébuchant dans le brouillard de leur nouvelle existence, chacun finit par trouver les clefs de la survie - généralement sous la forme d'un autre Paria à la recherche de nouveaux venus - ou meurt en essayant.

 

Les Sans Clans son très nombreux dans Londres et ses environs. Victimes de quelques Assamites et d'une coterie se faisant appeler les Trompettes de la Géhenne qui se donnent prennent le droit de briser la loi de la destruction en donnant la mort finale à tous les sangs clair. Le clan Brujah à qui l'ont leur prête une alliance de sang, perd de sa résistance depuis plusieurs mois. Leurs protecteurs tentent d'éviter tout contact avec ceux ci pour une raison qui restent dans les ombres. Les recruteurs du Sabbat semblent réussir a séduire quelque un de ces Caïtiffs en leur promettant une appartenance à un clan, et donc le respect qui s'en suis. Certains ont déjà franchis le pas mais la majorité restent sur leurs positions et motivent le reste pour garder cette indépendance. Ceux qui ont sont passé de l'autre coté ont conscience d'être un pied dans Londres pour le Sabbat.

 

Les Parias se sont tout d'abord développés durant ce siècle, particulièrement depuis la deuxième guerre mondiale. Des vampires alarmistes désignent l’explosion du nombre de sans clans comme le présage de la Géhenne. Mais des vampires plus intelligents voient le problème comme symptomatique d'une rupture des ordres sociaux traditionnels. Les Parias se regroupent souvent, formant des coteries par désespoir et pour leur défense. Les groupes de sans clans ont généralement une courte espérance de vie. Ils se détruisent, se fragmentent et se reforment régulièrement. Les Parias viennent de tous les horizons. La plupart reçoivent l'Étreinte par un coup du sort plutôt qu'intentionnellement et cela signifie donc qu'il n'y a pas de candidat "typique" pour devenir Paria.

Tout ce que partage les Parias est un don pour s'être trouvés au mauvais endroit au mauvais moment. Il y a très peu d’avantages à être un paria, mais ceux qui sont encore en vie ont une position qui pourrait leur être enviée. Les sans clan sont considérés comme des espions et des saboteurs par quelques-uns, et comme des pions jetables par d’autres. Il est tout à fait possible d'être étreint, trahi et tué tout cela dans la même nuit, sans savoir pourquoi. Les Parias survivants tenteront au maximum d’éviter leur pair. De temps à autre, quelqu'un tente d'organiser les Parias dans une structure clanique. La tentative échoue inévitablement, en partie parce que la société des Parias est fractionnée de manière spontanée et en partie parce que les clans établis ont un intérêt certain à laisser les Parias désorganisés. Sur une base quotidienne, l'organisation paria fonctionne au mieux au niveau local et la plupart du temps pas du tout.

 

Camarilla

Brujahs : Nos frères qu'ils se disaient ! Que craignent t'ils tout d'un coup ? Les Brujahs nous abandonnent, alors que nous pourrions être leurs alliés. Ils se laissent écartés de nous ! Veulent ils rejoindre les rangs de la camarilla ?

Malkaviens : Ils sont partout ceux là, leur nombre est étonnant. Ils sont avec les Brujahs mais ne nous abandonnent pas. Ils préparent une plaisanterie est tous sont dans la confidence…

Nosferatus : Ils ne nous chassent plus autant qu'auparavant, il semblent même vouloir nous protéger... il est agréable de savoir qu'il y a plus bas que soit parfois...

Toréadors : Les tapettes ? (Rire) ils se pensent libres ?

Tremeres : S'ils te regardent fuit ne leurs parlent pas... Ils sont pourrit en ont ne peut pas faire face à eux aussi désunis…

Ventrue : Connard ! Une bande de connard dans leur vêtement de deuil.

 

Sabbat

Lasombras : Leurs pouvoirs sur les ombres sont unique, ils sont géniaux dommage qu'il soit dans le Sabbat... enfin certains des notre savent faire pareil de toutes façon… Infiltrés nous ? De simple paria ? On aura tout vu…

Tzimisces : Ils me font froid dans le dos ceux là...

 

Indépendants

Assamites : Bande de bâtard de suceur en série, vous ne nous aurez pas tous, mais on aura la peau de ceux qui risquent leurs canines dans nos cous...

Disciples de Seth : Avec eux ont est traité en Caïnites pas en Caïtiffs, trop gentil pour être sincère... tout de même !

Gangrels : Ils ont de la compassion pour nous mais ce sont leurs griffes dont nous avons besoins pour combattre pas de leur compassion !!!

Giovanni : Il parait que ce sont comme des ventrues mais qui aiment les morts... beurk…

 

Les Anarchs

Les Anarchs ont toujours était très actifs dans les îles, mais depuis quelques années ont peut dénoter une augmentation sans précédent de leurs nombres. Ils s'étendent dans les terres ne craignant plus les traditions de ces Caïnites poussiéreux. Tout à commencer lors de la recrudescence d'anarchs aux cheveux vert et aux épingles dans le nez qui firent leur apparition dans les années 70-80. Les Vampires que l'ont connaît sous le nom d'Anarch restent des rebelles, mais il apparaît des organisations qui se proclament "Anarch" ou pensent l'être. Leurs "unlife-Motive" est le retour aux anciennes valeurs, ou à la lutte contre despotisme Ventrue et le tyranisme Tremere et réciproquement. Bien sur ils restent encore une grande majorité d'Anarch qui pensent que le seul moyen de parvenir à ses buts et l'anarchie, la violence. Briser par les luttes Tremeres et Ventrue essentiellement, ce qui les mets en rage et ils répondent par des actes de violences et de subversion qui augmentent dramatiquement.

 

God Save the Queen

Il n'y a qu'en Angleterre que l'ont peut voir des Anarchs atypiques pour leur philosophie issus d'un traditionalisme extrémiste. Ils ont reprit le nom d'une chanson d'un célèbre groupe punk les "Sex Pistols" ou plutôt l’hymne national… A part cette référence et les coups terroristes ponctuelles ils ont assez peu de point commun avec l'anarch type. Leurs rendez vous se fait une fois par mois à la pleine lune dans un lieu toujours différent chaque fois, ne devant se revoir que rarement entre temps sauf s'ils ont déjà des liens d'amitiés.

Ils n’ont Pas de blousons en cuire, ni de foulards, et encore moins de cheveux teints, ceux ci préfèrent les tenues très variées allant d'une mode obsolète aux vêtements de tous les jours. Ils n'ont rien qui peut trahir leurs appartenances aux "God Save the Queen".

Leur objectif peu faire sourire il se sont réunis pour protéger la reine contre toutes les tensions, et de faire valoir son droit au contrôle de Londres. Ils ont bien d'autres objectifs mais tous tendent à la protection des traditions ancestrales mais dans un respect parfois « élastique » des traditions. Certains placent leurs pièces pour prendre les postes convoités auprès de la reine, ou la remplacer si les choses devaient mal tourner, ce qui ne devrait pas arriver. Certains ont dans l'idée de la faire tomber dans la lutte finale tout en portant les lauriers… En tout et pour tout une vingtaine, ils sont essentiellement composé de Ventrues bien évidemment beaucoup de conservateur, dont quelques Toréadors, Malkaviens ou Nosferatus sont dominant dans ce groupe d'anarch, tous jouent un rôle dans la politique actuelle de prés ou de loin.

 

Les Vicieux

Ils vont du Punk le plus caricaturale au Bureaucrate mais tous ont un point commun qui est la musique, et souvent un objet a l'effigie du groupe de Sid Vicious, allant du simple badge, au tee-shirt. Leur objectif et l'expansion du chaos et du vice. Ils gèrent ce qui fait appel aux vices. La motivation du cerveau de cette meute et de déstabiliser les tentaculaires Giovanni et Nosfératus qui n'ont pas leur place dans le marché du Vice selon lui. Ils sont et ce sans surprise sous l'influence des Séthites. Ils sont tous dans un cercle de débauche et de corruption, le seul qui garde la tête sur les épaules est Sid. Ils réunissent, Nosferatus, Caïtiffs, Brujah mais aussi un Disciples de Seth… La meute est composée d’une dizaine de membre.

 

Sid Vicious

Le Cerveau

Sire : Goreb

Clan : Disciple de Seth

Statut : Ancillae
Fonction : Recruteur Anarch pour la cause Séthite

Génération : 9e
Nature : Déviant

Attitude : Ange Gardien

Description : Il est hautain et continuera a se sentir supérieur même la tête cassée dans le caniveau… Mais il a aussi des « chiens » des suivant qui mourrait pour lui… Celui qui mettra cela en doute devra chuter plus profondément. Son apparence ne colle pas a celle de celui dont il a pris le nom, il à la peau très pâle et porte souvent des lunettes noires, un Carath noir ainsi qu'une casquette ou est écris "Nervermind the Bollock".

Historique : Sid est un ancillae du clan Séthite, et il est l'un des plus rusé de Londres. Il est né en Inde sous le joug des colonisateurs anglais. Il fut esclave pour ces colonisateurs toute sa vie. Il fut finalement emmené à Londres avec son maître et il vit ce que le manque d'argent pouvait faire… la prostitution… Un soir les choses ne se passèrent pas au mieux et il fut violé par deux mecs… Il erra dans Londres la rage au ventre et il attira un séthites qui en fit très vite – voir trop vite pour être honnête - sa goule. Il fut étreint en fin du dix-huitième siècle. Il lança une croisade contre la bourgeoisie anglaise. Dans les années soixante du siècle dernier il créa une coterie avec un Nosfératu tout aussi haineux que lui et la meute s'est agrandie très vite.  Depuis, il est le chef abandonnant sa rancune, les seuls vices dont il fait preuves sont sa dépendance à la drogue.

Repost 0
Published by MaeL - dans MDT - Londres
commenter cet article
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 18:07


Nous atteignons les dernières nuits, et c'est la raison pourquoi nos frères ne veulent plus se battre et ce partout dans le monde. Jadis nous changions le monde par nos écrits, nos chants et nos cris, aujourd'hui seule la violence permet d'être compris, et en ces nuits nos morts ne sont que les heureuses victimes du changement. Nous sommes seul et de moins en moins nombreux chaque nuit, c'est ce soir qu'il faut renverser la société !

Nous sommes appelé Iconoclaste et c'est en Iconoclaste que nous nous montrerons, nous briserons les images d'eux-mêmes, de leurs sociétés bancales à plusieurs vitesses. Nous sommes appelés des Idéalistes pour notre vision parfaite du monde, mais aucun d'eux ne veut se conformer à celles-ci, alors brisons nos rêves et unifions les et suivons ces Iconoclastes dans cette guerre qui nous concerne, nous Brujah et ceux que les autres appellent le "Bétail".

 

Malgré les revendications Brujahs qui relève en général de l'anarchie, les événements récents prouvent qu'ils sont toujours aussi désorganisés et épars. Ils ne sont pas unis, n'étant pas capables de faire confiance aux leurs comme aux autres. Ils sont toujours prêts à combattre l'autorité et la politique, les Brujahs ont eu souvent l'occasion de renverser les pions des Ventrues et des Tremeres ou de bien d'autres.

 

Il y a une centaine d'années, le clan Brujah équivalait en nombre au clan Ventrue, mais une lutte terrible a diminué les effectifs du clan. Le Prince n'avait jamais beaucoup accepté le trop plein de Brujah dans la ville ce qui fait qu'il n'y a que très peu de Brujahs nouveau-nés, jusqu'à la disparition de Mithras, maintenant la tendance est inversée. Les Brujah était en lutte contre Mithras, qui s'amusait de leurs rebellions pour la moindre contrariété. Il plaignait parfois ces racailles de ne pas se relever d'un Carthage qu'ils n'ont pas connu. Les anciens du clan pensent d'ailleurs que Mithras n'était pas innocent dans la chute de leur "Carthage", et qu'il aurait peut-être même été acteur en tant que Ventrue... il n'était pas de leur côté.

 

Lors des manifestations (terroristes) des années 80, ils mirent en échec les projets du gouvernement de Mrs Thatcher (qui était contrôlé par le clan Tremere pour faire diversion), il on réussis a canaliser leurs influences aux élections des années 89-90, mais ils mirent en défaut les projets du clan Tremere. Malheureusement c’est l’une de leu rare réussite…

 

Dans la lutte Tremere - Ventrue les Brujahs préfèreront briser l'un et l'autre. Leur "neutralité" dans la lutte ne fit pas d'eux des martyres ou impartiale, comme ont réussi les Toréadors. Au lieu de cela ils ont servi de chair à canon pour une lutte fratricide, ou ils se décimèrent entre eux. À présent les Brujah sont peu nombreux, en groupes isolés paranoïaque, suspicieux en dehors. Ils ont le soutien du clan Malkavien, autrefois alliés aux Usurpateurs. Il y a peu de Brujah dans Londres ou toujours en coterie suffisamment nombreuse. Les Brujah depuis leurs associations aux Malkavien semble prendre des distances de la cause Anarch, et reste en coteries isolées se méfient de la moindre coterie ou amitié qui leur est offerte.

 

Le Projet de recréer un Nouveau Carthage reste d’actualité même si cet « idéal » peu changer d’un Brujah à un autre. Pour cela ils sélectionnent un certain nombre de ville afin de déterminer laquelle sera la bonne. Le but étant de permettre au sabbat de prendre la main sur la ville, pour ensuite envoyer les gros du clan Brujah faire le ménage et prendre le pouvoir par la même occasion. C'est une vision assez anarchique de la chose : le pouvoir en place doit être détruit pour qu'un nouveau pouvoir, plus égalitaire, voit le jour… Un projet qui enflamme mais qui n’avance pas depuis des siècles…

 

Camarilla

Malkaviens : Les fous se rangent de notre côté et luttent pour les mêmes causes que nous. Nombre d'entre eux ont péri avec nous, ils sont nos frères et nos alliés.

Nosferatus : Maître de l'information et de la désinformation, il est certain qu'ils en sont pour quelques choses dans la perte de nos frères et sœurs.

Toréadors : Ils ne daignent pas bouger le petit doigt pour nous, ils vont finir avec nous dans tous les cas et là on verra vers qui ils se tournent !

Tremeres : Ces sorciers ne valent pas les ventrues dans l'art de la manipulation enfin c'est un Ventrue qui me l'a dit...

Ventrue : Traîtres ! Descendez dans les rues ont va parler de batte à tête couronnée...

 

Sabbat

Lasombras : Les Lasombras ? Il y en a pas mal en Espagne...

Tzimisces : Moi votre Dracula je l'ai pas encore vu ! (Éclat de rire)

 

Indépendants

Assamite : Ils sont avec nous et contre nous, restons distants, ils semblent vouloir dans tous les cas vouloir boire notre âme...

Disciples de Seth : Il n'y a plus de Séthite seigneur Ventrue ? Descends dans la rue je te l'ai déjà dit...

Gangrel : Nos alliés, ils ont quitté la camarilla et nous la camarilla veut nous quitter, nous les rejoindront dans leurs luttes bientôt où nous périrons...

Giovanni : Ma batte a déjà visité l'intimité de l'un de leur membre, je suis prêt a recommencer !

 

William Wallace

Le Bon, la Brute… et la Brute…

Sire : Dominic

Statut : Ancien
Fonction : "Cerveau" des iconoclastes du clan…

Génération : 8e
Nature : Autocrate

Attitude : Brute

Description : S’il peut manquer de charisme sa taille imposante un peu plus de deux mètres pour plus de cent kilos et un visage taillé à la serpe. Son regard et sombre mais il y brille une rage bien supérieur à tous les Brujahs. Il parle peu mais quand il prend la parole c’est toujours sen haussant la voix effrayant son auditoire. Son age et sa maîtrise du combat en corps à corps en fait une véritable danger publique et peu se risque a discuter avec lui… Il a plongé en torpeur des membres de son propre clan et cela lui vaut l’inimitié de la majorité de la cité… Mais il reste une arme importante et il peut parfois être orienté vers un ennemi commun… Il a déjà détruit un guerrier Séthite en plein elysium et ne fut jamais inquiété…

Historique : William est né dans la paroisse de Paisley, une ville située dans les environs de Glasgow. Il a eu une enfance heureuse et aucune goutte de sang bleue (chose dont il est très fier) dans les veines. Son nom est sorti de l'anonymat en 1297 de troubles de plusieurs régions, qui tentaient de résister à l'occupant Anglais. Tout commença quant il tua "accidentellement" le Shérif de Lanark suite à une bagarre au sujet d'un femme, et il du fuir dans la forêt pour échapper au hommes de celui-ci. De nombreuses personnes finiront par le rejoindre et l'aideront à écraser l'envahisseur anglais en massacrant toute la garnison de la ville. Cela fera très vite le tour de l'Ecosse comme un symbole de la lutte contre les Anglais. Emporté dans les tourbillons de l'histoire connue de tous. Ce William Wallace n’est pas celui dont l’histoire parle ensuite… Il n’était qu’un suivant qui fut étreint pendant l’une des batailles contre les anglais. En suivant il a pris le nom de William Wallace ce qui a fait perdre beaucoup auprès des jeunes Brujah de l’images qu’on peut se faire de cette légende… et pour cause ! Comment il a fait pour ne pas périr est un véritable mystère… Mais ce Brujah qui n’a du charisme que la légende est une brute guerre plus malin qu’a son étreinte.

 

Sergueï

Le « Prince »

Sire : William Wallace

Statut : Primogène du Clan Brujah
Fonction : Véritable Eminence Grise

Génération : 7e
Nature : Dirigiste

Attitude : Visionnaire

Description : Il se situe entre l’idéaliste et l'iconoclaste, n'acceptant aucune contrainte autre que celle qu'il s'accepte, il parle assez peu si ce n'est de sa vision du monde ou de la politique caïnite. C’est un homme digne d'un Ventrue dans le port du costume fin XIX siècle et il passe assez facilement pour l'un d'eux tant qu’ils n’ont pas parlé de sa vue du monde. Il semble souffrir du stéréotype du vampire allant jusqu'à dormir dans la terre de son pays… Les membres de son clan l’appellent le Prince pour son côté parfois maniéré et surtout sa façon désuète de d’habiller mais il ne reste pas sur le banc en cas de problème utilisant cette canne affreusement lourde.

Historique : Ancien noble d'Europe de l'Est, il fut étreint par William Wallace en 1881, à Londres lors du Congrès International Anarchiste de Londres, tant sa langue est sa diplomatie émerveillèrent l'ancien guerrier, qui l'introduisit dans le Monde des Ténèbres comme conseiller puis comme infant, de crainte que Peter soit mis sous la loi des Ventrues. Peter a parcourut les pays de glace dans les armées du Tsar pendant quatre ans, ou il vit au jour le jour avec des hommes moins éduqués et plus pratique que ceux de son sang. Il prend très vite conscience que l'unité ne se créer souvent que par les épreuves. Il poursuivra ses études à Paris ou il étudiera les sciences de l'esprit, l'astrologie et la médecine. Il Erra dans les rues de Paris cherchant des solutions pour aider les pauvres, en éduquant et en propageant la doctrine anarchiste et préparer une nouvelle révolution. Très vite repéré il vivra avec les "siens" en remettant à la mode les actes de violences politiques, il vécut ainsi pendant trois ans car il sera enfermé et puni pour ses attitudes apolitique et gênante.

Il passera sept ans ainsi et c'est à ses vingt-neuf ans qu'il quittera la vigilance de ses gardiens avec la complicité de certains de ses amis. Il partit peu de temps après en Angleterre avec d'autres ressortissant de son pays qui veulent échapper à l'absolutisme du pouvoir tsariste. Il erra ensuite dans toute l'Europe visitant les différents cercles anarchistes. Il rencontrera son mentor Pierre Kropotkine avec qui il partage beaucoup de choses autres que ses origines et sa vie tumultueuse.

C'est lors du congrès qu'il rencontrera le « charismatique » William Wallace qui faisait preuve de beaucoup de patiente en écoutant Sergueï l'ancien anarchiste. Il devint le conseiller puis la goule, devant les problèmes que la précaire santé de Sergueï et les Ventrues qui pourraient se montrer un peu trop curieux il en fit son infant au cour de l'hiver 1887.De nouveau sur pied et sous une forme immortelle Sergueï continua son chemin, avec son mentor et disciples de sire, ce qui créa entre eux outre le respect pour les actions de l'autre une puissante amitié. Il suivra son sire en bordure de la pensée Sabbatique dont il ne renie pas certaines "bonnes" idées. Il fut très rapidement le plus ancien du clan Brujah à avoir suffisamment de rage pour présenter le clan et de savoir vivre pour ne pas être détesté par Lady Anne.

 

 

James Whighs

« Litlle Frenzy »

Sire : William Wallace

Statut : Ancilla
Fonction : Force de frappe et Anarch

Génération : 9e
Nature : Déviant

Attitude : Fanatique

Description : James alias Frenzy est de petite taille mais il se revendique de sang aryen et parle allemand avec une certaine facilité – bien que des allemands pourraient se rire de son accent – et il arbore le drapeau allemand comme l’anglais en signe de fierté de son pays. Il a était étreint par Wallace en 1928 alors qu’il était a la tête de l’une des manifestations de Pécheur. Il est souvent torse nu, ou avec des vêtements déchiré. Il est connu comme ayant un bête bien plus puissante que lui, en effet a la moindre contrariété il entre en Frénésie… S’il n’a pas la rapidité de certain Brujah il dépasse de loin la force de bien des Caïnite dans la ville…

Historique : Ancien marin livré à sa rage il a attiré l’attention de son sire alors qu’il mettait le feu avec d’autres dans Londres. Il fut étreint et pris rapidement son indépendance. Il est fier de son sang et s’il peu sembler un peu « suiveur » il n’en reste pas moins un homme avec ses idées bien tranchés ce qui lui vaut quelques difficultés relationnelles.

 

 

Père Joseph

Le cureton, Révérend etc…

Sire : Dominic

Statut : Ancien
Fonction : Activiste Catholique

Génération : 8e
Nature : Opportuniste

Attitude : Juge

Historique : Etre Catholique et Irlandais n’a pas toujours était facile à Londres. Il fut étreint par le sire présumé de Wallace après son lynchage un dimanche lors de la messe. Il n’était pas encore confirmé et ne le sera maintenant plus… Il a pris en main la communauté Catholique et Irlandaise qu’il se dispute avec son « frère » de sang. Il a autre fois rejoint le Sabbat qu’il voyait comme une avancée… Il a très vite déchanté mais a du patienter que les liens s’atténuent… Mais il pu être le prêtre de quelques « fidèles » avant de les laisser préférant la fuite. Il a survécu a deux retournement de veste et il reste une cible potentielle selon lui pour le Sabbat. Il a des capacités qu’il dissimule au mieux de son possible… celle de la maîtrise de la chair assez atypique dans son clan… ou même dans la Camarilla… Mais cela pourra l’aider a survivre ou a avoir une promotion sociale s’il arrivait a remplacer un « élément » de la politique Londonienne…

Description : Père Joseph est un homme de taille moyenne, très souvent habillé avec un uniforme de Prêtre du fait de ses revendications religieuses très sûrement mais il arbore aussi parfois un costume sombre mais peu importe la tenu il ne quitte pas ses santiag noire.

 

 

Repost 0
Published by MaeL - dans MDT - Londres
commenter cet article
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 11:50

<!-- saved from url=(0022)http://internet.e-mail --><div align="center"></div>

Si la levée de la malédiction des Tremeres sur les enfants d’Haqim exacerbe la terreur des membres les plus jeunes de la Camarilla, le récent Schisme du clan est perçu comme une chance à saisir pour les plus avisés de la secte. Les attaques du Sabbat étant plus rudes que jamais, les signes de la Géhenne imminente se faisant de plus en plus évidents, la Camarilla cherche à se renforcer pour perdurer. Leurs coutumes dont celle concernant la vitae, n'était pour beaucoup d'Assamites qu'une légende mais beaucoup depuis leur libération de cette malédiction ont du mal à se maîtriser. Les guerriers sont souvent soupçonnés de pratiquer cette diablerie tant crainte, mais la vérité est difficile à établir.

L’abstinence de sang vampirique a été rude sur la caste des guerriers et les effets du rituel Baali ressurgissent renforcés. Les plus jeunes guerriers du clan y succombent sans grande résistance. Beaucoup de morts ultimes leur sont désormais attribués, toutefois la vérité de leur origine est difficile à établir. Comme tout Assamite évoluant loin du sanctuaire d’Alamut, ceux résidant au sein du Royaume-Uni ont un caractère bien trempé. Ils sont peu nombreux à y demeurer en permanence, la plupart n’étant que de passage. Cependant, l’Angleterre les intéresse à double titre. Leur créateur n’y aurait-il pas fait sa dernière apparition auprès de Mithras ? Le clan Ventrue n’y livre-t-il pas une guerre farouche au clan Tremere, sachant tout ce que ce dernier représente pour les enfants d’Haqim ? Aussi le clan a-t-il envoyé des membres éminents le représenter.

Depuis la Cassure, les Assamites se présentent souvent à visage découvert, suivant en cela l’exemple de la Princesse de York, Sakan Singh, de la caste des Vizirs, alors même que Mithras l’avait « exposée » comme son infant. La plupart des membres du clan évolueront dans cette ville plutôt que dans la capitale. Pourtant, dès la fin du Moyen-Âge, Mithras leur a permis un libre accès à Londres pour des raisons bien évidentes. Lady Anne continue de respecter ce droit à la condition que les traditions et les principes de la Camarilla soient respectés. Aussi les Assamites redoublent-ils de prudence avec tout contrat dans Londres, prudence renforcée par le probable entré des Schismatiques au sein de la secte. Dans l’ombre de la Princesse de York se trouve Rodrigo Diaz de Vivar entré dans l’Histoire sous le nom du Cid Campeador et redouté par les Caïnites de Grande-Bretagne. Les soupçons ont toujours pesé, et ce, peu après son arrivée au XIIIème siècle. Bons nombres de complots visant les Assamites et leurs alliés sont supposés avoir échoué grâce à l’intervention de ce combattant notoire. Toutefois, aucune preuve ne vient étayer cette rumeur. Personne n’a jamais vu et jamais rapporté un acte guerrier de Diaz au cours de sa non-vie, ce qui n’est pas pour rassurer. Certains voient tout de même son ombre derrière le Hunt Club.

Le clan Tremere a intensifié la recherche des Sorciers Assamites et de leur chef Tayyib ar-Rashid, depuis la révélation des filiations de Sakan et de Diaz. Profitant du trouble causé par cet aveu sur leurs alliances, il a pu porter un sérieux coup à Londres en éliminant deux éminents Sorciers et trois descendants de Diaz en une nuit. Si les Ventrues manquent soi-disant de preuves pour réagir, les Enfants d'Haqim n'ont aucun doute et sentent le venin de leurs ennemis...

La situation actuelle est donc particulièrement délicate pour les résidents Assamites. Ils sont affaiblis, intérieurement à cause du Schisme, et extérieurement car les résidents ont révélé leur filiation. Aussi resserrent-ils les rangs et cherchent-ils à tisser de nouvelles alliances. Il reste au clan des arguments de poids. La ville de York est leur nid et personne n’ose encore contester le titre de Sakan, et affronter Diaz et Tayyib.

 

Camarilla

Brujahs : Ils n'ont rien de la noblesse des Brujahs d'autres pays. Le peu d'ancien non iconoclaste méritent notre respect. Ce clan a beaucoup souffert dans les luttes qui se déroulent en ville, nous ne ferons pas les mêmes erreurs. Dans tous les cas ils ne sont pas plus fiables que les Malkaviens alors évitons les associations…

Malkaviens : Ils ne méritent pas notre confiance, nous ne leur ferons aucun mal mais les traîtres ne méritent pas la pitié même ceux qui trahissent nos ennemis. De plus il n'est pas impossible qu'ils simulent ce retournement de situation.

Nosfératus : Leurs difformités sont une sentence divine pour indiquer qu'ils ne sont pas dignes de confiance. Dans certains pays il y en a des a peu prés fiables, mai ici ils ne valent même pas la merde dans lesquels ils sont étreints…

Toréadors : Leur dévouement aux arts est admirable, tout autant que leur loyauté à la camarilla. Mais cette indépendance me laisse suspicieux... Les neutres sont bien plus à surveiller que les assaillants. Dans tous les cas il est clair qu'ils tirent un bénéfice de cette soit disant neutralité.

Tremeres : Ils ont voulut des amis et nous ont maudit, mais ils n'avaient pas pensé qu’ils nous retrouveront en se faisant repousser par leurs "amis". Dans tous les cas les Shaïtans ne méritent qu'une mort longue et douloureuse...

Ventrue : Certains de leurs membres méritent notre respect, mais ils alourdissent leur fardeau avec des traditions qu’eux seuls respectent. Ils deviennent des chiens de guerre politique occupé à distraire notre gibier, peut ont les considérer comme des alliés ?

 

Sabbat

Lasombras : Certains sont avec nous d'autres contres nous mais dans tous les cas, ils ne méritent aucune confiance. Respecte les pour leurs qualités mais cela reste des ennemis. Depuis quelques années je ressens des bras de ténèbres étouffer la Grande-Bretagne mais elles restent impalpables…

Tzimisces : Ce sont des abominations, ils sont tout aussi inhumains que les Baali et il faut les respecter avec la même attention. Ils détestent les Tremeres donc nous attendront qu'ils aient supprimé les sorciers si c’est leur but premier…

 

Indépendants

Disciples de Seth : Nous les détestons mais il nous faut connaître leurs projets. Nous avons ordre de ne rien faire à leur encontre pour l'instant.

Gangrels : Autant les Nosfératus sont détestables ici, que les Gangrels sont respectables. Ils ont abandonné leur bestialité et c'est tout à leur honneur. Ce qui est inquiétant est qu'ils quittent la camarilla, je serais curieux d'en connaître la raison... la vrai...

Giovanni : Ils ont acquis l'immortalité en prenant la vie d'un cappadocien très érudit est ce, comme les Tremeres. Ils sont tout aussi détestables, et les nécrophiles sont gourmands, il faut les garder à l'œil, les ventrues ne sont pas assez vigilants...

 

Rodrigo Diaz

Tueur de l’Ombre, le vizir des justes.

Sire : Thetmes

Statut : Ancien
Fonction : Prince de York

Génération : 5e
Nature : Conformiste

Attitude : Juge

Description : Rodrigo Diaz de Vivar porte la légende du Cid Campeador sur ses épaules. D'âge mûr, grand et musclé, il affiche fièrement ses traits hispaniques ainsi qu'une longue chevelure ondulée d'un noir profond et son teint est devenu mat après tant de siècles mais son occultation lui permet de garder un teint « naturel ». Soutenu par sa foi en l'Islam, il se révèle intraitable lorsqu'il rend la justice sous le titre de da'i des Justes.
Historique : Rodrigo Diaz dit le Cid Campeador est né en 1043 à Vivar près de Burgos. Fils de don Diego Láinez, il est élevé avec le Roi de Castille Sanche II et en devint le capitaine. Sanche décéda lors du siège de son frère Alphonse VI de Léon à Zamora en 1072. La couronne de Castille revint à ce dernier et le Cid lui prêta hommage, non sans avoir reçu de lui le serment d’avoir été étranger au meurtre de Sanche. Rodrigue épousa en 1074 doña Jimena, cousine du roi et fille du comte d’Oviedo.

 

Il fût de plus en plus conscient que la culture mauresque était, par bien des aspects, la civilisation la plus avancée au monde. Dans les frontières de l’Andalousie existait un âge d‘or de l’érudition, de la science, de l’art, de l’architecture et de la tolérance religieuse. L’Ibérie sous domination mauresque produisait des œuvres d’art, des connaissances scientifiques et philosophiques qui ont des siècles d’avance sur le reste de l’Europe. Elle faisait également coexister des musulmans, des juifs et des chrétiens sous l’égide de ceux qui portent les paroles du prophète dans les terres les plus à l’ouest de l’Europe.

 

Les Lasombras ne résistèrent pas à l’envie d’utiliser Rodrigue comme un de leur principal pion et en ont fait, à son insu les premiers temps, l’une de leur goule. Les intrigues politiques conduisirent à son bannissement de la Castille en 1081. Accompagné de 300 chevaliers fidèles, il offrit ses services au roi maure de Saragosse, Al-Muqtadir, pour lutter contre le roi maure de Valence, soutenu par les Catalans. Il acquît alors une grande réputation parmi les soldats musulmans, qui l’appelaient Sïdi (mon seigneur), de là son surnom. Cette renommée lui permit de se libérer du joug des Lasombras grâce à l’intervention des Assamites. Après diverses vicissitudes, il s’empara en 1094 de Valence où il régna jusqu’à « sa mort » en 1099. L’âge n’ayant plus d’emprise, il était temps pour lui de disparaître. Dans l’ombre, il soutint Doña Jimena face aux Almoravides jusqu’à ce qu’elle se retire en Castille. Sa fidélité se tourna alors vers le clan Assamite. De sa vie, reste le symbole de la Reconquête sur les Maures, mais surtout celui de la fidélité vassalique interdisant de porter les armes contre un suzerain même injuste.

 

Il sera étreint plus tard par Thetmes, l'un des plus éminents membres de la caste guerrière Assamite, pour ne reparaître qu'au XIIIème siècle à la cour de Mithras accompagné de Tayyib ar-Rashid. Depuis il a joué le rôle de protecteur de Mithras et de Tayyib ar-Rashid puis de Sakan Singh, laissant planer le doute sur son clan… Même au plus fort de la guerre entre son clan et les Ventrues, il a été fidèle au Prince de Londres. Son efficacité mais surtout cette fidélité sont telles qu’il devint un instrument indispensable. L'arrivée de Sakan a permis à Diaz "de poser ses armes" et à se laisser aller à des pensées plus philosophiques. Il a réaffirmé sa foi et ses convictions islamiques, se laissant même convaincre par certaines thèses de la jeune érudite. Sakan lui paraît comme un esprit hautement éclairé, lui dispensant des enseignements sur l'Ashirra et l'Islam, même si certaines de ses positions vont trop loin à son goût, ou trop vite...

 

Le Schisme lui a posé un réel cas de conscience entre deux fidélités à honorer, celle envers sa foi et celle envers l'Aîné, inconciliables depuis le réveil d'ur-Shulgi. Depuis l'attaque contre les Sorciers Assamites de Londres, Diaz s'était réfugié à York. Ce n'est que récemment qu'il s'est de nouveau installé dans la capitale.

 

Notes : Diaz s'est reproché la disparition de Mithras qui est un affront à son devoir. Le Schisme a également ébranlé son impassibilité. Il ne s’était pas encore positionné et savait pertinemment qu’il ne pourrait y échapper encore longtemps. La fidélité légendaire du Cid a atteint ses limites déjà une fois par le passé... Aussi prenait-il de plus en plus de recul songeant à la quiétude de la torpeur. L'attaque de la Fondation des Sorciers Assamites de Londres et la découverte d'une probable traîtrise au sein même du clan ont galvanisé un Cid proche de la torpeur. Diaz, averti par un Caïnite non identifié, est arrivé alors que la Fondation brûler. Il a pu sauver Una Mc Auley, en torpeur et qui semblait pourtant être protégée puissamment contre les flammes. Il a préféré la sécurité de York pour se reposer et placer la Sorcière à l'abri, gardant le secret sur ce sauvetage inespéré. Au bout de quelques mois, il s'est mis à la recherche des responsables avec l'aide des plus Anciens du clan. Alors que tout portait à croire qu'il s'agissait d'une campagne agressive Tremere, il a commencé à faire des rêves étranges et est persuadé qu'Una communique avec lui par ce moyen. Il a acquis la certitude que la Fondation Londonienne a été trahie de l'intérieur. Ses rêves le mettent en garde contre Tayyib ar-Rashid, mais il n'ose y croire. Il attend patiemment un signe ou que Una MacAuley sorte de sa transe afin de connaître la vérité. Alors il frappera juste et sans faillir, honorant son titre de da'i des Justes...

 

Il n’a rien à voir avec la création du Hunt Club, bien que les rumeurs l'en accusent. Et il a découverte d'une missive de Mithras dans un ancien refuge du Prince, prévoyant l'attaque imminente des Tremeres sur sa personne.

 

Sakan Singh

Princesse de York

Sire : Tegyrius

Statut : Ancienne
Fonction : Princesse de York

Génération : 6e
Nature : Perfectionniste

Attitude : Traditionaliste

Description : Originaire du Cachemire, Sakan Singh est une hindoue d'une vingtaine d'années que Mithras présenta comme son infant au XIXème siècle. Avec l'aide de ce dernier et en quelques années seulement, elle parvint à devenir la Princesse de York, l'une des principales villes d'Angleterre. Elle a révélé son appartenance aux Enfants d'Haqim en 1999 et prône l'entrée des Schismatiques Assamites au sein de la Camarilla. Nul ne semble contester le leadership de la jeune Vizir sur le clan en Grande-Bretagne. Fine, à la peau mate portant de longs cheveux noirs, elle abandonne ses vêtements traditionnels pour adopter un tailleur Chanel très conventionnel lorsque les circonstances l'exigent. La mesure guide ses décisions comme ses actions, ce qui la place en retrait dans toute confrontation avec les autres Caïnites. Nombreux sont ses adversaires à s'enorgueillir et donc à la sous-estimer.

Historique : Fille aînée de Ranjit Singh, Maharadjah des Sikhs du Cachemire, Sakan a vécu ses vingt premières années sous la conquête de l’Inde par l’empire britannique au XVIIème siècle. A la croisée des courants religieux et philosophiques, elle montra beaucoup de curiosité et d’aptitudes dans ces domaines.

 

Lors de son vingtième anniversaire, elle fut enlevée par un membre du clan Assamite afin d’échanger sa liberté contre une action armée du Cachemire sur l’empire britannique. C’était en pure perte, les rapports de force étant disproportionnés. Sakan se montra curieuse des motivations de son ravisseur et, à la grande surprise de ce dernier, discuta de l’inutilité d’une telle entreprise plutôt que se soucier de son propre sort. Le guerrier en référa à un vizir, qui admit la justesse de ses opinions. C’est ainsi qu’elle entra aux services du clan.

 

Elle reçut l’étreinte de Tegyrius, un des seuls mâles du clan mesurant tout le potentiel de la jeune hindoue. Dans les salons de lecture de la bibliothèque d’Alamut, elle développa des thèses pour le moins irritantes sur les enfants d’Haqim et le Fondateur, d’autant plus irritantes qu’elle était une femme. Son Sire l’éloigna en l’envoyant en Angleterre pour assister ses frères de sang dans leur recherche, sans grand succès jusqu’alors, de renseignements sur l’Unique.

 

Sakan surprit d’emblée Mithras par ce caractère peu commun pour un observateur étranger au clan Assamite et par sa liberté d’esprit contrairement aux personnalités présentes en Angleterre depuis plus de 500 ans. Elle rassembla toutes les données recueillies par ses pairs, témoignages mais également objets. Les investigations devaient porter aussi bien sur les terrains physique et magique que sur le plan intellectuel. Diaz se laissa tenter par quelques discussions religieuses et philosophiques. Sakan, d’une grande aisance pour son jeune âge, ébranla quelques fondements moraux et intellectuels établis chez lui. A l’inverse, elle s’attira rapidement l’inimitié de Tayyib ar-Rashid, peu enclin à écouter un point de vue féminin.

 

Avec l’appui de Mithras, elle établit un commerce d’objets d’art lui permettant de mener ses recherches, mais également de financer les travaux des Sorciers, et a posteriori, d’influer sur la société mortelle. Le Prince de Londres pouvait alors la présenter comme son infant et l'aider à prendre le trône de York. Cela ne plût pas à tout le monde et en premier lieu à certains membres du clan Ventrue. Diaz déjoua de nombreux complots à l’époque visant au mieux à la destituer, au pire à l’éliminer. Sa réputation de tueur de l’ombre en ressortit grandie, ne laissant désormais planer que peu de doutes sur ses origines.

 

Sakan attira l’attention des Sœurs d’Erinyes auxquelles elle finit par se joindre. Avec la Cassure, la Princesse de York a levé le voile sur son véritable clan et a ouvertement déclaré son appartenance aux Schismatiques. Cela n’a pas été sans conséquence, un terrible incendie élimina deux éminents Sorciers et trois descendants de Diaz. Les Investigations accusent le clan Tremere mais aucune preuve ne vient les étayer. Depuis, Diaz laisse souvent York au profit de Londres, pour des affaires bien mystérieuses. Aussi met-elle toute son énergie à sauver ce qui peut encore l'être et à tisser de nouvelles alliances.

 

Omar

Le Silencieux

Sire : Rodrigo Diaz

Statut : Ancien
Fonction : Ambassadeur Assamite

Génération : 6e
Nature : Visionnaire

Attitude : Traditionaliste

Fonction : Représentant des Assamites à Londres. Mais il organise aussi le « sale » travail tel que validé ou non des « contrats » il centralise les informations concernant ses frères de clan.

Age : 60 ou approchant
Génération : 6e
Description : On le surnomme le silencieux, par parce qu'il ne parle pas beaucoup (ce qui est tout de même vrai), mais parce qu'aucunes de ses adversaires ne l'a jamais vu venir et que ce soit en politique qu'en combat chose qu'il déteste. Jamais rien entendu, ni les personnes chargées de la protéger. Il est un maître dans la discrétion mais aussi mentor sans fatigue prêt à aider ses frères musulmans et ce peu importe le clan. Omar est un vieux malien à la peau très noire et portant les tenues traditionnelles obsolètes marquant son incapacité à s’adapter à ce siècle ou le laissant croire… Il est rarement sans sa canne et son coran en main qu’il consulte très souvent et on le soupçonne de le lire pour provoquer ceux qui lui parlent dans le but de les déstabiliser. Très maigre à la peau détendue il est de faible corpulence.

Historique : Omar le Silencieux, et le représentant officiel du clan au primogénat de Londres, il n'est pas Primogène mais conseillé et a était adopté par la Caste des Vizirs ce qui lui vaux une méfiance de nombreux guerriers du clan. Omar se montre actuellement beaucoup dans Londres. En fait pour son enquête il espère faire bouger les vampires, leur faire peur. Il se risque parfois de parler de la disparition de Mithras, espérant provoquer une erreur des responsables. Il a aussi beaucoup de contact avec les Nosfératus. Il semble avoir une obsession théologique liée à la politique. Tout pour lui est déjà écrit le Coran est toujours d'actualité et il prend ces décisions qu'après plusieurs nuits d'études de son livre sacré.

 

Tayyib ar-Rashid

Celui qui marche avec les livres

Sire : Qadir an-Nasih

Statut : Peu Connu à Londres
Fonction : Eminent sorcier

Génération : 7e
Nature : Passionné

Attitude : Grincheux

Description : Les premières apparitions de Tayyib ar-Rashid à Londres remontent au début du XXème siècle, mais certaines rumeurs font état d'une présence beaucoup plus ancienne. Il s'est souvent montré au Primogénat de York lors du siècle dernier, renforçant l'idée que cette ville était un bastion Assamite. Il semble détenir certains savoirs propres à son clan, qui ne sont pas très au goût des membres du clan Tremere. Très élancé et d'une peau couleur d'ébène, Tayyib est, et c'est le moins que l'on puisse dire, très secret. Son regard, comme sa physionomie laisse transparaître sa dureté de caractère. Il utilise toujours l'arabe moderne pour communiquer. Il peut recourir à un parfait anglais si nécessaire, sans le moindre accent, mais son interlocuteur est alors immanquablement traité en inférieur.

Historique : Tayyib ar-Rashid passa sa vie au contact des livres. Il était traducteur à Bagdad, capitale d'un Empire abbaside en déclin. Transcrire les parchemins grecs, araméens et hébraïques en arabe était sa vocation et sa profession. Tayyib apprenait les langages avec une facilité déconcertante, faisant de lui un scribe très recherché. Au sein de la prestigieuse Maison de la Sagesse, ses mains ont vu passer de rares ouvrages condamnés à disparaître dans les vicissitudes de l'histoire.

Les années s'envolèrent alors que les textes s'empilaient dans de sombres alcôves. C'est alors qu'une nuit, Tayyib remarqua la trame commune aux plus secrets des livres qu'il avait traduits. Des mots sans signification précise (et pourtant essentiels) apparaissaient, disparaissaient, changeaient et réapparaissaient tout au long des textes les plus anciens de la Chaldée. Le lien qui unissait ces mots était tenu mais Tayyib découvrit la clef linguistique dans les derniers travaux de Salomon. Enfin les mots prenaient un sens, révélant toute leur puissance.

Il ne fallait pas se précipiter, Tayyib savait que le pouvoir demande du temps (de la sagesse disent certains) pour ne pas être consumer. Un soir, un homme vînt à lui. Qadir an-Nasih était son nom mais il n'était pas humain. Un malaki - ange - ou un shaitani - démon - peut-être et une seule certitude dès le premier regard, la vie de Tayyib allait changer. Ses talents linguistiques devaient être préservés de l'usure du temps. Il avait longtemps oeuvré pour le clan Assamite et Qadir était là pour le récompenser. Ainsi Tayyib entra directement aux services du sorcier, et son apprentissage commença.

Dans les bibliothèques et les laboratoires d'Alamut, Tayyib développa son art pour les Arcanes. Mais il faisait des envieux, il le sentait, il le savait. Il ne fut pas surpris lorsqu'on lui ordonna de partir dans une contrée lointaine et barbare afin d'y recueillir les indices sur l'Unique. L'écarter des livres et du savoir n'a rien d'une récompense.

Accompagné d'un membre de la caste guerrière chargé de sa protection, il débarqua sur cette île froide. Tayyib laissa volontiers son protecteur, aux codes moraux si réducteurs, parlementer de leur mission avec les Caïnites inférieurs. Commença alors la longue investigation de ces terres étranges à la recherche d'indices sur le Fondateur.

La Magie imprégnait certaines des provinces, une magie toute particulière avec des créatures l'étant bien plus encore. Mais elles étaient néanmoins dangereuses, et son protecteur montra qu'il avait au moins le mérite d'être un combattant valable. En échange de quoi, il lui accorda la faveur de tenir profil bas vis-à-vis des Caïnites qui assiégeaient le clan en Orient. Una Mc Auley fut une expérience presque réussie. Tayyib analysa l'origine de cette magie mais ne pu se l'approprier. Pour ne pas se mettre à dos son protecteur, il se contenta de faire d'Una son infant et, alors dénuée de tous ses dons, s'en désintéressa un siècle plus tard.

Les Tremeres, et leur perpétuel conflit avec les Ventrues, offraient un spectacle plus intéressant. Comment ces Magiciens avaient-ils réussis à lancer une telle malédiction? Quelle était la source de leur pouvoir? Des questions plus utiles que la provenance d'une magie onirique, somme toute bien peu attrayante. Et puis il y avait sa découverte sur les plus noirs des livres du temps où il respirait encore. Il lui fallait persévérer vers le pouvoir. Comme si la situation n'était déjà pas assez insupportable sur ces terres barbares, voilà qu'on imposait une jeune vizir à la tête du clan... Au moins cela eut le mérite de l'éloigner de Londres et d'avoir davantage de moyens pour ses recherches.

Le XXème siècle apporta son lot de vicissitudes; les guerres, les génocides... et la disparition de Mithras, remplacé par Lady Anne. Les femmes seront à l'honneur au cours de ce siècle. Una Mc Auley, se sentant poussée des ailes, lance ses propres recherches au sein même de la capitale. Son entreprise prend de l'ampleur lorsque, contre toute attente, elle reçoit l'aide d'un nouveau vizir, Ogier d'Argouge.

Pendant ce temps, Tayyib poursuit ses travaux et ose prononcer un nom. Son existence bascule définitivement et son pouvoir augmente. Grâce à ses nouveaux dons, il fit sien le propre élève d'Una. Pourtant, le danger se révèle pleinement lorsqu'elle prétendit un contact avec le Fondateur. Ce ne pouvait être possible, une telle faveur ne pouvait être destinée à cette infidèle. Tayyib a donc préparé l'attaque de la Fondation de Londres. Une fois celle-ci tombée, Una et Ogier rayés des mémoires, il lui était simple de manipuler Diaz et Sakan pour faire croire à une campagne Tremere. Il débarquera bientôt à Londres pour s'approprier le leadership du clan, enfin trouver le Fondateur et prendre son pouvoir et son Sang… C’est dans les voies infernales qu’il marche enorgueillit par l’âge et l’expérience.

 

Una Mc Auley

L’Emissaire des rêves

Sire : Tayyib ar-Rashid

Statut : Aucun à Londres
Fonction : Sorcière Assamite

Génération : 8e
Nature : Martyre

Attitude : Visionnaire

Description : Alors que l'Irlande était encore un pays libre il y a des centaines d'années, Una Mc Auley prodiguait ses conseils en échange de la protection bienveillante des gens de son village. Qui l'a entraînée dans le Monde des Ténèbres est un mystère. Toujours est-il que sa présence discrète a été remarquée dès le XIXème siècle à Londres. Elle est supposée suivre la cause Anarch, mais rien n'est moins sûr. Depuis quelques années, personne ne l'a vu réapparaître en public. Ses cheveux pratiquement rouges provoquent un grand contraste avec son teint blafard. Du haut de ses 30 ans, elle a des formes féminines plutôt généreuses et son caractère ombrageux est malgré tout loin de rivaliser avec celui des iconoclastes locaux.

Historique : Una Mc Auley a apprit à manier le pouvoir des superstitions et des légendes de l'Irlande. Mais avant tout, elle était maudite. Depuis son enfance, elle voyait ce qui était interdit aux yeux des autres. Elle ressentait la présence d'êtres surnaturels et pouvait même leur parler. Elle était souillée mais suffisamment sage pour distiller ses conseils en échange de sa tranquillité.

Cela dura 30 ans. Vinrent alors deux visiteurs sur les terres; deux étrangers en quête de savoir pour les villageois, mais pour elle deux messagers de la mort. Ils ne mirent pas longtemps à avoir vent de sa malédiction et à la trouver. Lorsque le premier entra, elle fût subjuguée. Il était certes agréable à regarder mais surtout il émanait de cet être une grande Noblesse... d'âme! Quel paradoxe pour un Démon… Si le premier la fascina, le second la terrifia. Le plus érudit des deux, mais également le plus impatient, semblait excité. Elle ne pu lutter lorsqu'il lui demanda de les suivre. Comme elle savait qu'elle n'aurait pas la force de résister au Démon… Après tout, n'en portait-elle pas la marque? Elle était promise aux Ténèbres qu'ils lui offraient, c'était écrit et elle les suivit.

Elle découvrît rapidement leurs terrifiants pouvoirs et l'effroyable efficacité de ces prédateurs. Si le plus âgé profanait son âme par son regard et son sang, son salut venait de celui qu'il nommait "Sidi". Lui seul prenait la peine de lui adresser la parole et de lui seul vint la vérité. Il était son soutien, son protecteur et celui de Tayyib veillant aux dangers extérieurs comme à ceux tapis au fond de son âme. Eh oui, Sidi était un démon avec une âme...

Des décennies furent nécessaires à Tayyib pour comprendre le don qui liait Una au monde des rêves, mais il ne pouvait se l'approprier. Cela était impossible, aussi l'entraîna-t-il vers la damnation éternelle. Il fit d'elle son infant pour préserver son don au sein du clan, mais espérant secrètement briser ce qu'il ne pouvait posséder. Peine perdue... Una arrivait toujours à se connecter au monde onirique, mais ne s'en vanta guère. Tayyib se montra un piètre et cruel professeur, mais peu importait à Una. Sidi était son guide, celui qui lui avait montré la voie et son salut. Vint enfin le moment où son Sire se lassa de son jouet. Deux cents ans étaient passés, son pays et le monde avaient changé. C'était le temps de la découverte et elle choisit de s'établir à Londres. Peu de Caïnites s'intéressait à elle et elle était tout aussi indifférente à leur égard. Sakan foula le sol de Grande-Bretagne et Sorcha rejoignit le monde des Ténèbres. Ce fut l'époque des possibilités. Sakan lui permît de faire ce pour quoi elle était douée, rêver. Sorcha était son ancre vers la réalité... et Sidi son guide de toujours.

Et l'incroyable se produisit! Le Fondateur lui parla dans ses rêves, à elle, Una Mc Auley, l'irlandaise chrétienne de basse extraction. Impensable! Sakan, Diaz et Tayyib étaient en émoi, contenant difficilement le secret d'une telle révélation... jusqu'à ce que l'espoir se brise... jusqu'à ce que le rêve parte en fumée... Una n'est pas morte durant l'incendie et fût sauvée in extremis par l'intervention de Diaz. Depuis des mois, elle est en transe, dans une sorte de torpeur, ne communiquant pas... enfin peut-être pas... Diaz, depuis son retour dans la capitale, l'a placé dans un de ses refuges les plus sûrs à Londres, et attend la nuit où elle se réveillera enfin afin de frapper "juste".

 

Tadek « le Souriant » Taleb

"Le Sorcier Souriant"

Sire : Sayyar

Statut : Ancilla
Fonction : Substitut aux sorciers Tremeres

Génération : 9e
Nature : Survivant

Attitude : Optimiste

Description : Un jeune homme d’origine égyptienne à peine sortit de l’adolescence. Il arbore en toutes conséquences un sourire qui dérange beaucoup. Il est habillé en général de façon contemporaine mais arbore en général des fétiches orientaux ne dissimulant pas  voir exhibant son orientation vers l’occultisme une provocation envers le clan Tremere.

Plus qu'un Tremeres ces connaissances en sorcellerie.

Historique : Hors du commun très tôt il a compris la facilité qu’il avait d’arnaquer et de se faire passer pour ce qu’il n’est pas auprès de ces « clients ». C’est en travaillant pour un ermite dans le sud du Caire qu’il a découvert une passion pour l’occultisme… mais plus comme un moyen d’arnaquer en plus les anglais occupant son pays qu’un véritable attrait pour le surnaturel. Mais ses recherches d’ouvrages pour l’ermite attirèrent l’attention des Assamites. Prenant son sire potentiel pour un touriste juif, il le baratina comme il en avait l’habitude… Mas le poisson était plus gros que Tadek le pensait et il le découvrit bien trop tard… Il gagna des vacances toutes payées à Alamut ou il comprit dans quelle situation il s’était mit. Il s’intéressa donc à l’occultisme comme tout bon sorcier mais ne demanda pas deux fois son reste quand il fut autorisé à partir ce que peu de sorcier font en général… Et c’est vers Londres qu’il se dirigea voyant cette ville comme un paradis pour un jeune égyptien souriant. L’accueil fut on ne plus froid et il se réfugia auprès de Diaz après une « entourloupe » a un ventrue. Depuis il s’est quelque peu calmé bien que son instinct de survivant ne soit pas endormi. Il a capturé un Tremeres avec l'aide d'Omar, et le torture pour lui soutirer des informations sur la Thaumaturgie. S’il ne maîtrise que la Sorcellerie Assamite ses travaux plus « hermétique » lui ont permis de comprendre les fondements de la sorcellerie Tremere. Il vous par « nécessité » une haine aux Tremeres mais il ne fait pas au fond de lui de grande différence entre eux et les autres non-Assamites. Il découvre à peine la religion musulmane et à choisit par intérêt de s’aligner avec les Schismatiques.

 

Malik Abdul Rahmann

Le Traqueur de Serpents

Sire : Hillal

Statut : Sans
Fonction : Guerrier omniprésent à Londres

Génération : 10e
Nature : Monstre

Attitude : Juge

Description : Loin de suivre la voie du Sang mais tout aussi loin de suivre la voie de l’humanité, il a épousé la voie de la nuit chose assez rare dans ce clan bien que cela ne dénote que peu avec l’image que l’ont peu avoir des Assamites. Le visage légèrement asymétrique un nez protubérant et des lèvres très fine presque inexistante.

Historique : Guerrier Assamite qui préfère le titre de Juge, il a la réputation de traquer le serpent dans son vivier. Il est d'origine algérienne ancien militaire avec son frère jumeau Arif qui était son supérieur. Malik n'avait pas de prédisposition au pouvoir comme son frère mais le destin (et les séthites) en on choisit différemment. Malik a rejoins le nid de l'Aigle pour suivre un enseignement, et son frère fut recruté par les Serpents, pour il ne sait qu'elle raison. Il a finalement entendu parler de la présence d’un autre « abdul Rahmann » à Paris puis à Londres. Depuis il est plus réticent a accepté des contrats et a dans l'idée de détruire tous les serpents qui lui tombent sous la main…

 

Amar

Le "Furieux" ou le "Brujah au teint sombre"

Sire : Hocine

Statut : Respecté par les Anarchs
Fonction : Brise le mythe de l’Assamite

Génération : 12e
Nature : Battant

Attitude : Brute

Description : Figure emblématique des Anarchs sans pour autant être cité comme le plus représentatif d’entre eux. Loin de suivre la voie du Sang mais tout aussi loin de suivre la voie de l’humanité, il a épousé la voie de la nuit chose assez rare dans ce clan bien que cela ne dénote que peu avec l’image que l’ont peu avoir des Assamites. Le visage légèrement asymétrique un nez protubérant et des lèvres très fine presque inexistante.

Historique : Un nouveau né étreint il y a quelques années pour son manque d’humanité et son orientation à la violence facile. Issu de l’immigration et on ne peux plus haineux de ce pays qui lui a pris son père et ses deux frères. Il faisait parti des activistes Islamistes avant d’être étreint et relâché par un Assamite du Sabbat apparemment. Mais il fut remarqué par Diaz qui la placé sous sa protection tout en le laissant infiltrer la cause Anarch. Il passe maintenant pour l’un des leurs bien que sa facilité à entrer en frénésie laisse penser qu’il est du clan Brujah.

Repost 0
Published by MaeL - dans MDT - Londres
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 19:32

Le Gardien de la Première Tradition (La Mascarade)

La position de Gardien de la première Tradition est l’une des plus sensible. Elle est sensible, beaucoup de vampire la respectent, mais tout autant flirte avec le bris de cette tradition. Le rôle du Gardien de la Mascarade est de sauvegarder le voile, et pour cela il peut utiliser toutes les ressources mises à sa disposition. Que ce soit les média, la police ou la haute administration tout est utile pour couvrir des bris de Mascarade ou les prévenir lors de réunions caïnites. Le Gardien de cette tradition est aussi en charge de punir ou de prévenir celui qui a enfreint cette loi. Il peux aussi demander au gardien de la Sixième Tradition, la destruction d’un caïnite réfractaire au respect de cette loi, ou pour punir un bris de Mascarade ayant mis en péril la cité. Un rapport de chaque action doit être rapporté auprès du Shérif de la ville. Londres considère que l’utilisation de don peu discret ou utilisé dans un lieu susceptible d’être vu par les mortels, tel que la rue. Ne pas se conformer à la mode actuelle est aussi condamner si le caïnite doit être dans un lieu entouré de mortels, ou se rendre dans un Elysium accoutré de façon anachronique. Il est fréquent est toléré que les petits bris soient redevables en faveur du Gardien de la Première Tradition.

 

Le Gardien de la Seconde Tradition (Le Domaine)

Etre Gardien de la Seconde Tradition à la réputation d’être l’un des postes les plus reposant. En apparence, en effet le Gardien se doit d’être de toutes les assemblés non-claniques bien qu’il peut s’y inviter pour s’assurer de la conformité de la réunion. Il agis en général ainsi, quand l’assemblé peux être trop mouvementé et qu’elle n’est pas situé dans un Elysium. Le Gardien du Domaine doit aussi gérer les deux Gardiens des Elysiums, et leur apporter son aide quand une zone non-Elyium sera déclarée pour une durée déterminée Elysium. En plus des Elysiums le Gardien doit gérer le bon fonctionnement des Râteliers de la ville. La seconde partie de son travail est d’assurer le confort des caïnites qui ont un domaine. Cela prend en compte de gérer les squatters, et d’indiquer aux Maîtres des Domaines la présence de nouveau squatter. Les Domaines à gérer sont aussi bien des zones de chasses, des lieux ou se trouve le refuge du caïnite, mais aussi les zones d’influences sur les mortels. La tranquillité d’un domaine et aussi celui de la cité.

 

Le Gardien de la Troisième Tradition (La Descendance)

Le Gardien de la Descendance est l’un des plus surveillés pour des raisons évidentes. Le vrai pouvoir d’un prince repose aussi sur le respect de cette tradition. Le Gardien est celui qui accorde le droit d’infanter, bien qu’il doive toujours s’en référer au prince. Il a aussi pour mission d’informer la Gardien de la Quatrième Tradition des nouveaux étreints. Il doit aussi faire la demande de juger les caïnites qui n’ont pas respecté cette tradition. Le Gardien selon ces critères, peux demander la destruction de l’infant (voir du sire), de les Proscrire ou s’arranger contre faveurs de le faire accepter par le Prince. Un autre rôle important est la gestion des serviteurs liés au sang aux caïnite. L’accord de posséder un serviteur est aussi dépendant du gardien de cette Tradition. A l’égal du Gardien de la Cinquième Tradition celui de la Descendance enregistre l’arrivée des goules, et parfois des simples serviteurs, mais les déclarer n’est pas une obligation, si ce n’est pour la Mascarade.

 

Le Gardien de la Quatrième Tradition (La Responsabilite)

En tant que Gardien de la Responsabilité, le caïnite aide les autres caïnites qui ont infanter à bien éduquer leur infant et les conseils sur les démarches à effectuer pour le présenter. Il enregistre l’infant bien qu’officiellement il n’ait aucun droit. Il donne son accord à la destruction de l’infant. Il gère aussi les fautes des infants, comme des goules qui sont aussi sous sa protection. Il peux refuser la présence d’une goule, et donc demander sa destruction si sa présence est un danger aux Traditions. Sur demande officielle il peux demander au Gardien de la Troisième Tradition d’accorder une nouvelle goule (mais n’est en rien obligé de le faire). Son travail s’arrête après son accord de présenter au Prince l’infant. Ce gardien peut aussi prendre en charge les nouveaux arrivants, ou les caïnites étant à la recherche d’un Mentor.

 

Le Gardien de la Cinquième Tradition (L’Hospitalite)

C’est sur le Gardien de la Cinquième Tradition que l’ont appel le Gardien de l’Atrium. Il a pour but d’accueillir les nouveaux arrivants, de les identifier puis de valider ou non leur arrivée. Il est chargé d’avoir un maximum d’information sur le caïnite, que ce soit personnel ou des questions relative aux Traditions et à la Camarilla. Les renseignements pris, il doit vérifier par lui même la crédibilité de ceci en cas de doute. Il peut orienter les nouveaux arrivants vers le Gardien de la Quatrième Tradition qui les dirigera vers une personne apte à présenter la cité. Il doit orienter les nouveaux arrivants acceptés vers les Gardiens de la Deuxième et Troisième Traditions.

 

Le Gardien de la Sixième Tradition (La Destruction)

Le Gardien de la Destruction à pour mission la plus sombre et avec le moins de liberté. Il doit recevoir les demandes de destruction, des vampires ayant à se plaindre de bris de traditions sur leurs domaines. Le Gardien doit prendre en compte l’avis de tous, s’assurer que ceci n’est pas une simple vengeance et déposer la demande auprès du Prince. Il est aussi l’exécuteur des ordres du Prince et fait appliquer son ordre.

Repost 0
Published by MaeL - dans MDT - Londres
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 19:31

Londres

Scientia non est potentia, quae prologum potentia solidum est

Description : On discute de tout dans ce Salon pourvu que cela ait un rapport avec Londres. Beaucoup aiment y décrire la capitale et en expliquer les endroits les plus merveilleux. Fréquenter ce Salon est aussi un bon moyen de se faire bien voir des puissants, lorsqu’on vient d’arriver en ville, il est après tout nécessaire de se renseigner sur la cité dans laquelle on est. Enfin les habitués ont parfois droit à quelques indiscrétions de l’un des conseillers.

 

Les Royalistes

Ne invoces expellere non possis

Statut : +2

Description : ce Salon aborde essentiellement les thèmes du Royalisme, de son importance et décrit le pouvoir royal tout en le légitimant et en le justifiant, le décortique jusqu’à son essence première. Etre un habitué de ce Salon est un excellent moyen de se faire des alliés puissants mais gare à celui qui agit par opportunisme, la colère du Primogène Ventrue est parfois un risque qu’il vaut mieux ne pas courir…De plus les habitués de ce Salon sont les plus susceptibles d’obtenir des entrevues auprès de la Régente, des renseignements sur les intrigues. En outre ce Salon est l’un des plus puissant. Les membres s’attirent aussi beaucoup de haine pour le fréquenter.

 

Finance et Commerce

Mors principium est

Statut : +1

Description : Ce Salon traite des mécanismes théoriques des finances (publiques ou internationales) et du commerce (national comme international), qu’il met ensuite en œuvre afin de faire fructifier l’argent des habitués. Le fréquenter est le meilleur moyen de se tenir au courant de l’évolution de tel ou tel domaine économique afin d’investir ou de vendre au bon moment. Ces membres sont des passionnés, spécialistes qui ne répugnent en aucune façon à enrichir un peu plus leurs confrères : après tout dans votre monde l’argent n’est qu’un petit instrument de pouvoir.

 

Quand Art rime...

Frontis nulla fides

Statut : +2

Description : Ce Salon est sans aucun doute le plus côté parmi tous ceux proposés. Plus qu’un Salon d’art, c’est aussi le rendez-vous incontournable de tous ceux qui souhaitent se faire voir et rencontrer un maximum de personnes en un minimum de temps. Il est important d'en faire partie pour savoir ce que pense les harpies en ce moment. Il n’est pas rare de parler de politique dans ce salon et un bon mot y est très apprécié.

 

Ni dieu ni maiître

Sunt pueri pueri, pueri puerilia tractant

Statut : -2

Membres :

Description : Ce sont eux qui ont permis de remettre en état le lieu de réunions des Anarch. Ils vouent un intérêt sans bornes aux libertés absolues, abolition de la monarchie et des privilèges au profit d'une politique du peuple. Les liens du Salon avec les Anarchs sont très proches, certains appartiennent d'ailleurs à ce salon.

 

Les non-Alignes

Omne ignotum pro magnifico est

Description : Ici les sujets concernent les clan qui n'ont pas rejoins la camarilla ou que l'ont ne trouve pas à Londres. Ils discutent des membres prestigieux de ces clans, de leurs politiques et tentent de les comprendre. Se sont en général des camaristes qui apprécient certains "autres" clans ou des indépendants qui veulent faire connaître leur clan.

 

Une odeur de soufre

Scientia est potentia

Statut : +1

Description : ce Salon ouvert par la primogène Gangrel est un projet ambitieux qui en a étonné plus d’un. Il est particulièrement apprécié car il permet aux caïnites de découvrir ou de faire découvrir des ouvrages ou des idées touchant l’occultisme. Il est aussi possible d’y parler d’autres habitants surnaturels du Monde des ténèbres. En général le salon est thématique.

 

Nocturnis Dualis

Exercitato Artem Parat

Statut : +1

Description : le nom de ce Salon résume parfaitement l’activité qui s’y déroule. Disposant d’une dérogation à l’interdiction de duel, membres et habitués " des duels nocturnes " se défient pour le plaisir, échangent des anecdotes sur l’escrime, des conseils et des bottes secrètes. Fréquenter ce Salon est le meilleur moyen de se tenir au courant des usages mortels en matière de duel et de l’évolution des passes d’armes. Un grand nombre de membres y pratiquent plus la boxe qui pour eux est le seul art noble en Angleterre.

 

Le Black-Crow

Elysium :

Royal Festival Hall National Theater Hayward Gallery

Repost 0
Published by MaeL - dans MDT - Londres
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 19:25

L’abbaye De Carfax

Connue comme étant le refuge londonien du comte Dracula. Celle-ci est contiguë à l'asile d'aliénés tenu par le Docteur Seward, dans le domaine de Purfleet... une petite localité à environ 25 km du centre de Londres. Carfax et ses quatre hauts murs qui entourent une construction fort ancienne de lourdes pierres, en ruine depuis des lustres... Le domaine s'appelle Carfax, sans doute une forme corrompue du vieux français "quatre faces", étant donné que la maison tourne chacun de ses côtés en direction d'un point cardinal. Carfax comprend quelque vingt acres de terres entièrement ceintes par un solide mur de pierre... La maison fort grande remonte au Moyen Âge... et comporte quelques fenêtres haut placées, protégées de barres de fer. On jurerait un vieux donjon jouxtant une ancienne église ou chapelle.

En fait le nom de Carfax (quatre faces ou quatre côtés) serait peut-être inspiré par une vieille superstition populaire qui voulait que les suicidés soient enterrés à un carrefour et que toute personne ayant choisi cette mort soit susceptible de devenir vampire après celle-ci. Haut lieux de la scène résurgente de Londres, ce club récemment ré ouvert est également le lieu de réunion de la population grandissante des Anarch londoniens. Il accueille en général des personnes habillées en noir, de dentelles, et couvertes de fond de teint blanc. Carfax Abbey fournit aussi un lieu de ralliement pour les nouveau-nés mécontents (et pour les Anarch du dimanche) – Ventrues et Tremeres s’y rendent parfois pour grignoter, l’Abbaye étant ouverte à tous les caïnites à condition de savoir se tenir.

Se nourrir est très facile à cet endroit, même si les accidents, sont mal vus, ils seront vite maquillés ou dissimulés, et ce de façon très discrète (sans parler de faveurs de réparation). L'abbaye de Carfax est dirigée par Joy, qui rêve de faire raisonner la nuit de la gloire d'Oscar Wilde, de Stravinsky, de Johnny Rotten et de l’école du Bauhaus (pas nécessairement dans cet ordre). Ce lieu de rencontre fut longtemps interdit par Lady Anne pour “mise en danger de la mascarade”, Holden est ces alliés ont réussit à faire comprendre que le meilleur endroit pour que des vampires se cachent parmi le bétail, serait un lieu où celui-ci se ferait passer pour des vampires. Il semblerait que Lady Anne semble maintenant le tolérer. En fait, elle, tout comme la plupart préfèrent voir les Anarchs se rassembler en un seul lieu, surtout quand celui ci n’est pas dans Londres même.

L’abbaye de Carfax avant d’être la scène du mouvement underground, était réellement une abbaye. L'Abbaye est un labyrinthe rempli de passages, d’alcôves avec des coussins noirs pour des liaisons de diverses sortes, des peintures, des statues dont une grande partie érotiques ou obscènes, (selon le goût), objets pour fétichistes (louables à l'heure) et autres “bibelots” nocturnes. Trois grands bars, une sonorisation dernier cri, une piste de danse avec possibilité d’agrandissement (à l’occasion), une scène pour les concerts en live et un balcon pour les V.I.P. complétant le sombre Xanadu. Les chahuteurs sont jetés poliment par les goules de Holden, qui ont toutes eu une initiation à la Célérité. Plus sérieusement, les problèmes des vampires, sont gérer par Ian Corso un gros Brujah du genre balèze, qui apporte sa touche personnelle à la sécurité.

En ce qui concerne la musique et les affaires, cela marche très bien, L’abbaye de Carfax est un mélange éclectique de musique Goth, Darkwaves et Indus. Assez étrangement, du Reggae et du Ska peuvent être quelques fois entendus. Holden en donne pour tous les goûts, et même Sullen, la plus provocante des Goth est aux abois pour balancer des coups de pied sur Madness "House of Fun" joué à 80 décibels.

La majeure partie de la clientèle de l'Abbaye de Carfax est, naturellement, humaine. Un grand nombre de groupes s’y produisent de temps à autre. Children on Stunt, Das Ich, Corpus Delecti, Leather Strip, Psychic TV, The Wake, Gitane Demone et d’autres encore ont déjà joué dans les sombres caveaux de l'abbaye, leurs mélodies se répercutent encore via le plafond voûté et caverneux du club et de ces alcôves.  Un groupe local, dont la popularité augmente, se distingue cependant non seulement par sa musique de déterrés mais aussi par ses membres… Les Caïnites ont conscience que le groupe Persephone Seed n’est pas qu’un simple groupe Gothique mais aussi une association de vampires. Dans leurs chansons les Persephone Seed dépeignent en général la population vampirique locale, qui d’ailleurs y vient pour voir leurs semblables faire trembler la Mascarade sous les nez des aînés.

 

L'Elysium

 

Pour la sécurité de tous, la Régente a nommé de nombreuses personnes chargées de veiller à la sécurité de tous, que ce soit en Elysium ou non. Pour cela, plusieurs postes ont été mis en place. Il y a deux Gardien de L’Elysium, qui sont nommées à ce poste, possédant toutes les mêmes pouvoirs. Leur supérieur étant le Gardien de la Tradition des Domaines. Ils sont chargés de faire respecter les lois de l'Elysium, lorsque le lieu a été déclaré comme tel. Ainsi, tout acte de violence physique ou verbale y est strictement interdit, tout comme l'utilisation abusive des disciplines (les visibles). Par ailleurs, ils sont les gardiens des Traditions de la Camarilla et se doivent de punir ceux qui viendraient à les bafouer. Leurs rôles sont avant tout préventif et protocolaire. Les Gardiens de l'Elysium peuvent nuire au statut à quiconque briserait les règles de l'Elysium. Les Sentinelles sont nommées par le Shérif pour l'assister dans sa tâche. Ils sont présents lors des soirées pour stopper physiquement et sanctionner tout débordement aux lois de l'Elysium que les Gardiens n'auront su empêcher. Ils sont le dernier avertissement avant l'intervention du Sheriff voir du Fléaux...

Les Sentinelles ne sont pas immunisées au pouvoir des Gardiens de l'Elysium. Le Shérif est chargé de la sécurité et de l'ordre dans la Cité. Il est habilité à juger tout bris des Traditions ou de l'Ordre de la Camarilla et à appliquer les sentences qui s'imposent. Pour l'épauler, il choisit et nomme des Sentinelles, ainsi qu’un chef de ceux-ci. Ses interventions sont plus expéditives et sans appel. En ce qui concerne les Jugements et Sentences lourdes de conséquences, son pouvoir est délégué au Bailli. Le Shérif peut ôter un point de statut à quiconque refuserait d’obtempérer à ses requêtes en ce qui concerne l'Ordre. Le Shérif est immunisé au pouvoir du Gardien de l'Elysium.

 

Les Salons a Londres

C’est à l’un des Gardiens de l’Elysium, qu’incombent la tâche d’accorder à un vampire le droit d’organiser des soirées dans l’Elysium. Elle apporte fréquemment son aide lors de ces évènements pour que le futur hôte ne perde pas de statut pour une erreur minime. Le Gardien de l’Elysium peut accorder d’utiliser des œuvres d’art appartenant à la couronne ou à l’un des nombreux musées de Londres.

Une des particularités du milieu vampirique de la ville est la distinction que la Régente créa dès son ascension au pouvoir entre les rassemblements officieux de vampires (les coteries) et des groupes officialisés par lui sous le nom de (Salons). Un Salon est une coterie ayant sollicité une officialisation auprès de la Régente. Le groupe devra donner le nom de chacun des membres et décliner le thème du Salon. La Régente peut opposer son veto à la proposition de nouveaux membres. Tous vampires londoniens entendant parler au nom d’un groupe se verra demander qui il représente. Si sa légitimité et celle de ses arguments ne provient pas d’un Salon, ses dires seront tout simplement pas pris en compte et il sera alors traité comme un simple agitateur. Construire son propre Salon avec des alliés est encore le meilleur moyen de trouver ses appuis pour réaliser ses buts, gagner du statut, se faire des contacts, effectuer des alliances, bref comploter…

 

Les lois de l'etiquette :

-           Il est considéré comme impropre de demander à quelqu’un son Clan ou sa génération. Après tout si le vampire en question voulait vous faire entrer dans son intimité, il vous en aurait informé de lui-même. Seul la régente peut prendre se droit lors de l'arrivé d'un nouveaux en ville.

-           Il n'y a d’interdit, que ce qui n’est pas fait avec style. S’opposer verbalement à la régente ou à l’un de ces conseillés est même envisageable si cela est fait avec panache (Les gardiens et les Harpies se faisant juge de cela). Cette règle est cependant soumise à mains alinéas et exceptions allant de certains sujets particulièrement houleux (comme le rôle de la régente ou la présence de sabbatique à Londres) à l’humeur du Gardien de l’Elysium. Réagir avec violence est très, très, mal vu aussi bien pendant, qu’après la réunion (Rien n’empêchant toutefois soit une petite vengeance discrète)

-           Tout vampire résidant à Londres se doit de respecter les édits de la régente. Peu importe qu'il ne soit pas affilié à la camarilla, les lois sont faites pour tous.

-           Ne pas porter une tenue correcte, user d’un langage courtois peut être interprété comme une insulte aux Gardiens de l’Elysium, à la Régente ainsi qu’à l’hôte de la soirée et des Harpies.

-           Il n'est pas autorisé de se présenter avec des goules sans l'accord des Gardiens de l’Elysium de la régente et de l’hôte, et doit être justifié par écrit.

Repost 0
Published by MaeL - dans MDT - Londres
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 19:19


Les Mages à Londres sont peu nombreux, l'Ordre d'Hermès étant très présent, par les Fils de Mithras se trouvant dans un royaume d'horizon se situant sur l'actuel Temple de Mithras, et une fondation à White-Chapel dissimulé par le Fog. La Technocratie est très présente à Londres, et les mages ici maintiennent une certaine mascarade. Les deux Adeptes du virtuel travaillent sur le pôle informatique de Londres, pour y créer la Réalité 2.0 II y a aussi beaucoup d'Orphelin, une dizaine selon les estimations ce qui est beaucoup pour la seule ville de Londres. Ils se retrouvent au Camden Market, ou ils peuvent échanger des informations, des ouvrages ou tout simplement des idées. La toile de la réalité y est plus faible, le lieu semble emprunt d'un certain mysticisme, qui facilite la vie de Excavés.

Repost 0
Published by MaeL - dans MDT - Londres
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 19:14

          Les loups-garous ne sont plus très nombreux après être tombé dans un piège de la Pentex. La Pentex à crée une marée noire, à laissé des indices de manière à amener les garous aux nord, dans les anciennes terre Pictes. Les garous y sont allés, sans aucune coordination entre les clans, chacun de son côté. Le massacre fut inévitable et sanglant des deux côtés. L'autre mauvaise nouvelle et que les prisonniers ont du faire la Danse de la Spirale Noire. Cela remonte au début de ce siècle et aujourd’hui les Garou survivants se sont installé à distance de la ville.

          Les garous sont loin de Londres, les Gardiens (Ceux-qui-Marchent-sur-le-Ver) sont présent dans la politique locale, et dans les industries. Les Rongeurs d'Os ont libre accès à la ville, la Primogène Gangrel les couvrant et leur assure un certain bien être, en échange de la protection de son refuge dans Regent's Park. Les Fiannas sont les plus présent dans les banlieues de Londres. Le Caern de Mère l'Ours est mourrant, il n'a jamais était soutenu par les tribus, et aujourd'hui il ne doit que son entretien au Rongeurs et aux Gardiens. Ils se trouvent dans la campagne de York ou à Régent Park.

 

Alexander « Truefang » (Seigneur de l’Ombre, Metis Philodox, 4 Rang)

          Il est né il y a une soixantaine d’année à Londres. Son père était un Arhoun, tué durant la Seconde Guerre Mondiale, et sa mère était la fille de la meute dirigeante. Truefang fut mal accepté dans la meute, haï par son grand-père et insulté par les autres. Mais il était très fort et beaucoup plus honorable que n'importe quel Seigneur de l’Ombre pour plusieurs générations. Ce sens de l'honneur l'a souvent amené à des conflits avec les autres membres de la tribu.

          En Crinos il a une taille moyenne (pour un Crinos) mais costaux, il a un œil recouvert par un tissu (sa difformité), et son corps et recouverts de nombreuses cicatrices. Il est patient et réfléchit. Il connaît la valeur d'une action préparée et planifiée. En homidé il porte des habits plutôt cool. En lupus il a une fourrure striée d'argent et de très larges épaules.

 

Jane O´Halloran (Arpenteur Silencieux Homidé Theurge, 3 Rang)

          Jane a toujours voulue être une journaliste. Son "changement" a compliqué ses projets, mais elle a persévéré et obtenue son diplôme. Elle est devenue freelance et a parcourue le monde. Elle s’est installée il y a un an à Londres de façon provisoire... Elle cherche à établir des contacts avec tous les garous d'Angleterre.

 

Hilary Derbyshire “L’oeuil du Ver” (Marcheur sur Ver Homidé Ragabash, 2 Rang)

Elle observe les vampires de près, de très prés. Elle possède un petit ordinateur ou elle note tout. Aucun vampire n'a remarqué son manège et ils ne savent pas que c’est un garou, pour l'instant...

 

Eamonn Greenpelt (Fianna Metis Ahroun, Rank 2)

Greenpelt (fourrure vert, il a des cheveux verts dans toutes ses formes), a été abandonné à sa naissance, déshonoré par sa tribu. Il était fort et réussit à survivre jusqu'à ce que Truefang le trouve, jeune bébé de quelques jours. Truefang l'a élevé comme son fils. Il est aujourd’hui le "bras" de Truefang, rôle qui lui plais à merveille. Il a prouvé être un très bon combattant lors d'un combat à mort avec son premier Spiral Noir. Un soir Truefang l'a empêché de détruire un vampire... Ce qui l’inquiète et fait naître en lui des doutes sur son mentor...

 

Erny (Rongeur d'os Métis Ragabash, 3 Rang)

          Erny est un clodo qui crèche dans le zoo. Il est difforme et moche (dans toutes les formes). Il a été rejeté et a failli plus d'une fois se faire tuer. Il serait mort sans le soutient de Truefang et de Face de Hutch (le Nosferatu). Il est souvent avec Hutch et s'occupe de sa protection le jour.

Repost 0
Published by MaeL - dans MDT - Londres
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 18:12

          En effet, au moment où les Anciens se rassemblent à Big Ben auprès de Lady Anne pour causer de mondanités, des Caïnites se réunissent sous l'hôtel de vide de Londres pour décider de la vraie politique : c'est le Parlement des Ombres, une assemblée semi-officielle qui incarne le vrai pouvoir de Londres.

          Cette institution a été créée au début des années 60 : en effet, les Ventrues ont rapidement réalisé que Lady Anne n'était plus en mesure de diriger Londres conformément au principe de la Camarilla. En effet, à force de croire que son autorité et sa clairvoyance étaient absolues, la "Reine de Londres" croyait tenir des problèmes là où il n'y en avait pas et passait à côté des vraies questions. L'édit de réclusion qui frappait les Tremere menaçait d'être dénoncé auprès des Justicars. Et les mesures paranoïaques de la régente, occupée à déjouer des complots (imaginaires ou réels) qu'elle voyait partout, menait le pays droit dans la récession.

          Pour contrer cette influence, profitant du fait que Lady Anne s'était déclarée "Reine" mais pas Prince de Londres, les Primogènes imaginèrent le Parlement des Ombres, une assemblée "secrète", pilotée par eux, qui prendrait les décisions politiques sensibles que la Régente n'était pas à même d'accepter. Ainsi, les Tremere recommençaient à avoir un semblant d'existence "légale" dans la Camarilla londonienne. Et ainsi, les caïnites pouvaient votes sur des décisions concernant des problèmes que Lady Anne choisissait d'ignorer où qu'elle ne jugeait pas rationnellement, à cause de ses lubies.

 

Code du Parlement des Ombres.

Annoté par Lord Markby

 

Article 1 : les députés

          Le Parlement des Ombres rassemble un député de chaque clan camariste. Les clans camariste sont les clans Brujah, Gangrel, Malkavien, Nosferatu, Toréador, Tremere et Ventrue.

          Les députés doivent être dûment habilités par leur clan et notamment par le Primogène. Avant les séances, un député rédige des motions, les fait ratifier par son Primogène. Pendant les séances, un député peut présenter une motion ou s'y opposer. Il a une voix lors des votes du Parlement.

         

On peut noter que cet article, n'ayant jamais été amendé, continue à donner aux Gangrels un pouvoir politique dans la Camarilla de Londres. Mais la plupart des membres de ce clan s'en moquent pas mal.

La plupart des clans (Ventrue, Toréador, Brujah, Malkavien, Nosferatu, et même Gangrel) y sont représentés par un Mandataire. Les Tremere y envoient leur Primogène (puisqu'il n'est pas le bienvenu auprès de Lady Ann).

 

Article 2 : le président du Parlement

          Un des députés, choisi par les Primogènes, est président du Parlement. Avant les séances, le président recueille les propositions de motions, les ratifie, prépare l'ordre du jour (ou agenda) de chaque séance. Une semaine à l'avance, il fait parvenir l'ordre du jour à tous les membres du Parlement et les informe des conditions de la séance. Le président est également chargé de la préparation et de la sécurité du lieu de séance. Il peut choisir librement un consultant temporaire par séance. Pendant les séances, le président organise le temps de parole, dirige les débats, maintient l'ordre et désigne les opposants. Le président jouit d'un droit d'arbitrage final en cas d'égalité dans les votes du Parlement.

          Après les séances, le président rédige le compte-rendu de séance et le remet aux Primogènes des clans camaristes dans un délai d'une semaine. À moins d'un veto, le président annonce officiellement les motions votées et adoptées comme lois. Le président rend compte de ses actes devant le Conseil des Primogènes. Selon les circonstances, le fait de négliger consciemment ou non ses obligations peut être interprété comme une trahison.

 

Jusqu'ici, le président a toujours été le mandataire Ventrue.

On peut noter que le président choisit souvent un secrétaire parmi les autres députés. Ce secrétaire l'assiste dans la rédaction de l'ordre du jour et des comptes-rendus de séance. Le droit d'arbitrage du président n'est pas utile pour les votes de motions (avec 7 votants et un scrutin à la majorité absolue, aucune égalité n'est possible), mais il peut avoir son importance dans d'autres procédures.

 

Article 3 : l'ordre du jour (ou agenda)

          L'agenda est rédigé par le président (ou sous sa responsabilité) et envoyé par ses soins aux membres du Parlement. L'agenda commence par la date, l'heure et le lieu de séance, suivi de la liste des participants prévus à la séance. L'agenda rassemble, dans l'ordre de débat, toutes les motions présentées à la séance, en mentionnant quel député les soutiendra.

 

En fait, il n'est pas rare que le président, ayant beaucoup à faire, se fasse assister par un secrétaire. Ce titre de secrétaire est d'ailleurs souvent décerné à un autre député, en signe de faveur du clan Ventrue. En effet, si la rédaction de l'agenda et du compte-rendu (qui seront officiellement signés par le président)  sont des tâches ingrates, elles permettent néanmoins d'être informé de tout ce qui se passe et d'être au cœur de l'appareil politique.

 

Article 4 : les motions

          Le Parlement des Ombres vote sur des motions. Une motion est une proposition de loi réaliste, applicable et conformes aux principes et traditions de la Camarilla. Le texte d'une motion doit être clair, concis et précis. Les motions votées sont soumises aux Primogènes qui ont une semaine pour convoquer le Conseil des Primogènes et exercer un droit de veto qui annule le vote du Parlement. Sinon, les motions votées sont officiellement annoncées et adoptées comme lois pour le domaine de Londres.

Chaque député a le droit de présenter une motion par séance. Cette motion, ratifiée par le Primogène du clan, doit être soumise au chef de séance deux semaines avant la séance. Le chef de séance peut refuser une motion si elle est jugée irréaliste, inapplicable ou opposée aux principes de la Camarilla.

 

Les motions votées sont généralement adoptées comme lois, mais il arrive (rarement) que les Primogènes ou les conseillers de la Régente utilisent le droit de veto pour s'opposer à certaines motions votées par le Parlement des Ombres. Historiquement, le recours à ce veto indique souvent un disfonctionnement du Parlement et est souvent suivi d'un remaniement profond (changement de mandataires, disparition mystérieuse de certains représentants…).

 

Article 5 : les séances

          Le Parlement des Ombres se réunit en séance une fois par mois. Le lieu de séance doit toujours être Élyséum. Par défaut, la séance a lieu à 22h30 le premier Lundi du mois dans la Salle des Ombres. Si le lieu, l'heure ou la date étaient modifiés, le président devra le signaler à tous les membres du Parlement au moins une semaine avant la date par défaut. Si un député est dans l'impossibilité de participer à une séance, il peut désigner un remplaçant parmi les membres de son clan en signalant au président, au moins trois jours avant la séance, l'identité de son remplaçant. Si trois députés ou plus sont absents à une séance sans être remplacés, la séance est annulée.

 

Il est arrivé que certains clans manifestent leur désaccord en refusant d'assister au Parlement, mais cette pratique a quasiment disparu grâce à l'amendement Markby… il suffisait d'y penser.

 

Article 6 : les débats et votes

          Chaque motion présentée par un député sera d'abord lue par le président en respectant l'ordre donné dans l'agenda. Le député présentant la motion en question (ou son remplaçant) a alors jusqu'à 5 minutes pour développer les arguments soutenant sa motion. Ensuite, le président choisira un opposant parmi les membres du Parlement manifestant leur désaccord. Cet opposant aura 5 minutes pour développer les arguments contrant la motion. Dans les deux cas, un orateur peut choisir de céder momentanément son temps de parole à un autre membre du Parlement. Le scrutin a lieu à main levée et la majorité absolue est nécessaire pour voter une motion.

 

          La majorité absolue impose donc de convaincre trois autres personnes (en plus de soi), ce qui n'est pas une mince affaire. Le choix de l'opposant est souvent une arme pour le président, car, quand plusieurs arguments peuvent contrer une même motion, c'est finalement l'organisateur des débats qui choisit quelles théories seront exposées. Par contre, il n'est pas rare de voir les différents opposants d'allier et se céder la parole pour pouvoir exposer un maximum d'arguments contraires et démontrer, au moins dans les comptes-rendus de séances, l'âpreté des débats.

 

Article 7 : les consultants

          Certains caïnites peuvent doivent obtenir le statut permanent ou temporaire de consultant et être admis, à titre exceptionnel, dans les séances. Les statuts de consultants peuvent être donnés par vote du Parlement. Le président peut librement choisir un consultant temporaire par séance à condition de le mentionner dans l'agenda. Un consultant temporaire est autorisé à assister à une séance du Parlement : il peut ainsi apporter son témoignage en séance. Un consultant temporaire ne peut pas participer activement aux débats, il ne peut parler que si le président l'y autorise ou si un orateur lui cède une part de son temps de parole.

          Un consultant permanent est un membre du Parlement à part entière, assistant à toutes les séances : en plus des droits des consultants temporaires, il peut jouer le rôle d'opposant dans les débats. Il ne dispose par contre d'aucun droit de vote. Un consultant permanent peut, avec l'accord du président, se faire remplacer dans des conditions équivalentes à celles des députés.

         

Actuellement, les clans Assamite, Giovanni et Ravnos ont le droit d'envoyer un "consultant permanent".

Pour plus de sûreté, il arrive souvent que le président choisisse de décerner le statut de consultant temporaire à un caïnite chargé de la sécurité.

 

 

Article 8 : le compte-rendu de séance

          Un compte-rendu de séance est rédigé par le président (ou sous sa responsabilité) et envoyé par ses soins aux membres du Parlement et aux Primogènes. Le compte-rendu de séance résume l'essentiel des débats, en accordant au moins une phrase de texte par orateur.

 

Les comptes-rendus, rarement rédigés par le président lui-même, sont souvent d'excellentes lectures : selon le cas, on ne peut s'empêcher d'y reconnaître le style fleuri du député Toréador, la langage vulgaire d'un Brujah ou d'un Nosferatu,…

Selon le rédacteur, l'accent est souvent mis sur tel ou tel aspect des débats. En effet, du moment que les faits sont rapportés, les appréciations sont laissées à la discrétion du rédacteur. Il arrive d'ailleurs que certains secrétaires, facétieux, tournent le compte-rendu de manière à ridiculiser le président et que celui-ci, sans prendre le temps de le relire, l'envoie aux Primogènes. Autant dire que l'on peut perdre la face pour moins que ça…

 

Article 9 : l'annonce et le secret

          L'existence du Parlement des Ombres est secrète. Les motions votées sont officiellement discutées et adoptées par le Conseil des Primogènes. Le rôle du Parlement des Ombres est, officiellement, consultatif (au mieux) et en aucun cas exécutif ou décisionnel. Dans les faits, l'autorité du Parlement et sa légitimité sont uniquement garantis par le Conseil des Primogènes. Tout consultant doit s'engager sur sa non-vie à ne rien révéler de ce qu'il a dit ou vu et à ne jamais parler du Parlement ou de son fonctionnement. Au soin du président du Parlement, les souvenirs des consultants temporaires ou des remplaçants de député seront ultérieurement modifiés ou non pour éviter des fuites incontrôlables.

          Un député est autorisé à parler, plus ou moins directement, du Parlement à condition de préserver le secret et de ne pas nuire au fonctionnement des séances. Il n'a le droit d'approcher d'éventuels consultants pour leur demander de participer à une séance que si le Parlement a préalablement voté une motion à ce sujet. En cas de révélation, les Primogènes s'accordent le droit de régler l'affaire avec les moyens utilisés lors d'un bris de Mascarade.

 

En fait, le secret n'est pas si bien gardé. Ce qui est sûr, c'est que quiconque (hormis un député) surpris à parler du Parlement des Ombres est en grand danger. Les députés ne plaisantent pas avec cette loi car il y va de leur survie. Les Primogènes ont déjà réglé leur sort à des députés un peu trop bavard… pas forcément en les tuant, mais plutôt en modifiant grandement leur esprit et leur mémoire. Le Parlement des Ombres est présent dans l'esprit de tous les Caïnites de la Camarilla londonienne (à part la régente). La plupart pensent qu'il s'agit là d'une légende. Certains y voient simplement une coterie cachée d'illuminés qui s'intéressent à la politique. Peu nombreux sont ceux qui connaissent toute la vérité et ceux-là sont suffisamment conscients du complot pour savoir qu'il ne faut rien dire. Le secret est par contre bien gardé pour la plupart des Anarchs et pour le Sabbat qui ignorent, pour l'instant, le rôle du Parlement (pour ce que j'en sais). Pour l'essentiel des Caïnites, ce sont bien les Primogènes qui votent et prennent les décisions (et, vu le fonctionnement du Parlement, ce n'est pas si faux).

 

Amendement Markby

En cas d'absence, notifiée ou non, d'un député et si celui-ci n'est pas dûment remplacé par un représentant de son clan, les députés présents peuvent choisir, grâce à un vote à la majorité relative, d'instituer un des consultants comme "remplaçant" du député absent. Pour la durée de la séance, ce remplaçant perd son statut de consultant et est considéré comme un député à part entière.

Repost 0
Published by MaeL - dans MDT - Londres
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Maelkavian
  • Maelkavian
  • : Mes aides de jeux et créations.
  • Contact

Recherche