Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 21:41

Le Quartier des Ruines

Le Quartier des Ruines est le plus grand du stalite. La population en surnombre s'y entasse, étouffant, mourant de faim ou de maladies. Les Ruines sont un quartier de miséreux, un vivier d'hostilité à peine contenue qui finit parfois en bain de sang. Une faction appelée les "Tigres" a réussi à transformer ce quartier qui n'était qu'un immense coupe-gorge en une zone moins dangereuse. Les Tigres ont imposé des lois que les prôneurs n'arrivaient pas à faire appliquer. L'atmosphère générale est maintenant plus calme et le sang ne coule plus dans les souterrains pour abreuver les crocodiles ou arroser les champignons des souterrains. Les lois implacables des Tigres ont en apparence apaisée tous les différends, mais un trouble est toujours perceptible. La rage et la haine sont prêtes à éclater à la moindre contrariété.

 

L'organisation générale y est plus clanique que dans le reste du Charnier. La loi du plus fort est immuable. Si par malheur une personne n'appartient pas à l'une des familles ou à un clan, elle a tout intérêt à garder profil bas pour survivre. Grâces à la présence des "Tigres", il est plus rare de se faire trancher la gorge. Mais il arrive encore de se faire surprendre et de se réveiller dépouillé de ces biens voir d'être retrouvé dans un vivier à rouilles. Les prôneurs autrefois réglaient les différends et rendaient justice mais très vite dépassée, ils ont dû abandonner devant les assassinats dont ils étaient victimes. Ce sont donc les Tigres qui ont su limiter les guérillas, les meurtres ou les extorsions. Ils ont imposé des lois et leurs jugements sont implacables.

 

Ces Tigres sont invisibles et imperceptibles. Personne ne les connaît ni ne sait où les trouver. Ils n'appartiendraient pas aux konkalites et ceux-ci semblent ne pas tenter de leur prendre leur monopole. Les Tigres ne sont pas des saints : ils prélèvent des impôts et ceux qui ne payent pas peuvent disparaître à tout jamais. Les Tigres ont créé un système d'entraide pour les familles qu'ils protègent : les enfants et les veuves qui payaient une protection se voient nourris et entretenus.

 

Avant, les escrocs n'hésitaient pas à retirer une vie ou deux pour se nourrir ou pour s'enrichir. Ils tuaient souvent leurs victimes. Maintenant ils utilisent plutôt le nœud (une sorte de garrot) et ils préfèrent faire perdre conscience à leurs victimes. Il est même dit qu'ils se fondent dans les pierres de l'Avant et ont le pouvoir d'apparaître et disparaître à volonté.

 

Dans les Ruines, les Fouineurs largement majoritaires tentent de leur mieux de trouver de quoi se nourrir au jour le jour. Les habitants ont tout de même des facilités du fait des bâtiments qui les protègent des trop grands vents ou des raz de marées absorbés très vite dans les sous-sols. La température est souvent plus élevée dans les bâtiments et les sous-sols. Pendant la saison des grands froids, elle peut même atteindre vingt degrés dans les bâtiments clos et surpeuplés. La population vit pour beaucoup de champignons et leurs cultures souterraines ont peu à envier à Micos. Certains se recouvrent même de ces champignons ce qui leur permet de se camoufler ou de survivre aux grêlons et au vent.

 

Bâtiment des Prôneurs

Il reste huit édifices presque intacts faits en ferraille ou en pierres de l'avant. Certains ont la particularité de disposer de murs en verre protégeant parfois plusieurs niveaux du vent et du froid. Ces bâtiments de l'Avant sont l'apanage des plus puissants clans ou de la caste dirigeante. L'un de ces monuments totalement caparaçonnés de verre armé et parfois même de lumières appartient à l'une des plus anciennes familles de prôneurs de la ville. Autrefois, il servait à rendre justice, à établir les lois ou à recevoir les membres les plus prestigieux du stalite pour qu'ils assistent protégés aux déferlements des éléments de Sombre-terre. Maintenant il ne reste plus qu'une dizaine de prôneurs respectés par la population mais mis au ban de leur caste. Leurs rôles étant maintenant réduits à organiser, au sommet de l'immeuble, des monomachies, ersatz de jugement tenant plus du divertissement populaire que d'une quelconque sentence. Dans le passé, les jugements etait rendus grâce à ces rites : celui qui tombait était jugé coupable. Les monomachies ressemblent quelque peu à des combats de catch mais, sur le toit, franchir les limites du terrain entraîne une chute mortelle. Les étrangers trouvent barbare que la seule loi soit celle du plus doué en lutte ou du plus fort.

Maintenant moins souvent mortelles, les monomachies sont l'objet de paris qui divertissent la population. Selon l'intérêt suscité, les combats peuvent permettre au vainqueur du tournoi de gagner un toit où dormir, de quoi manger et boire et parfois même plus. Les autres prôneurs n'osent pas s'opposer à ces combats de peur de provoquer une insurrection populaire. Les étrangers qui ont dans l'intention de s'installer ont tout intérêt à s'inscrire dans ces combats pour s'attirer la protection d'un clan. Les combats ont (en général) lieu un soir par semaine, mais lors de mauvais temps il arrive que tous se retrouvent en hauteur pour s'y divertir.

 

MAE-KAL

Mae-kal est l’oreille la plus sur du quartier, toutes les bonnes rumeurs semblent tomber dans ses oreilles. Il se peut aussi qu’elle soit parfois l’instigatrice des rumeurs. Malgré cela ces sources sont en général plutôt sur. Elle semble même détenir des renseignements sur les groupements qui se combattent secrètement dans le charnier. Elle passe très facilement pour une folle à ceux qui la voient pour la première fois. Habillé de ces vieux oripeaux, portant sur le dos un gros sac qui semble si lourd qu’elle marche légèrement voûtés. Elle semble avoir un don pour se trouver toujours au mauvais endroit au mauvais moment. Certains lui pensent même un don pour “ apparaître ” de façon magique… Elle vend ces informations à qui est prêt à mettre le prix.

Age : La trentaine

Nature : Humaine

Fonction : Fouineuse

Voie : Aucune

 

MELCHORTZ

Antithèse d’un prôneur type, et pourtant prôneur tout autant que ces détracteurs. Il a etait mis à l’écart dans le quartier du fait que son sang, est infecté par l’essence Shankr. Melchortz est de haute stature, les yeux ressortant de son crane, son visage mangé par une pilosité abondante mais soigneusement entretenu. Sa mère est morte en couche, mettant au monde l’enfant d’une créature Shankr. Elle a fait promettre de le garder et de ne pas lui faire de mal. Melchortz a donc etait élevé par un père honteux, mais ne voulant pas renier la promesse qu’il a fait à sa femme. Ce qui c’est passé est que Melchortz était mis sous la protection d’autres prôneurs malgré l’évidence de sa nature. Il étudia tout le même la foi, et fut un élève assidu des autres prôneurs. Depuis la mort de son père il est mis dans ce coin du stalite dans l’espoir qu’il y reste. Il a reçu un léger soutient des Tigres, et les aident dans leurs ouvrages. Il vient de les rejoindre, il y a peu de temps.

Age : 27

Nature : Sombre fils

Fonction : Prôneur

Voie : Aucune

ROLPH

Un petit vieillard à la voix tremblotante et pourtant autoritaire, il est toujours dans des costumes crasseux car malgré, son age vénérable il met toujours les mains à l’ouvrages. Il chapeaute d’une main de fer, les autres bâtisseurs du Quartier des Ruines. Il doit son statut à l’ouvrage qui fait référence dans le quartier, le bâtiment des prôneurs. Il a donné sa vie et son père en avait fait de même à ce bâtiment. Il est de notoriété qu’il est sous la protection des Tigres.  Les autres bâtisseurs profitent de cela pour agir comme ils le désirent et ne payent pas les taxes.

Age : 60

Nature : Humain

Fonction : Bâtisseur

Voie : Aucune

 

ZILA DES FATIMS

Qu’est venu faire une aussi jolie prôneuse, avec de longs cheveux d’un blond si clair qu’ils semblent presque blanc. Elle en fait postulé pour rejoindre l’Alliance Runkas, et recevoir l’alliage céleste. En échange, elle doit traquer les tigres, les débusquer et lancer le dernier assaut. Son autosuffisance maladive, pourrait lui coûter cher, dans un quartier ou il ne suffit pas d’être prôneurs pour être respecté. Cette jeune prétentieuse à beaucoup à faire, dans le quartier.

Age : 23

Nature : Humain

Fonction : Prôneur

Voie : Alliance Runkas

 

KIKOOT MEZZA

Ancêtre et vénéré de la famille Mezza, qui a le privilège de partager l’immeuble des Prôneurs. Il n’a plus visage humain, et son aspect ressemble bien plus à une souche d’arbre vitrifié qu’a un humain. Il croule sous le poids de ces hôtes - une sorte de carapace de champignon - et de ce fait ne se déplace que très peu. Il est assisté de sa femme Miloka une jeune fouineuse et de ces deux enfants, dont un qui développe quelques champignon sans y avoir etait exposé. Kikoot parle de façon très lente et de façon presque inaudible. La famille Mezza est une famille de nourrisseurs qui impose son pouvoir aux autres familles de leur Caste. Ils sont connus sous le Sobriquet d’"Hommes Champignons" dont la majorité des mâles en sont recouverts.

Age : indéfinissable

Nature : Humain

Fonction : Diriger sa famille

Voie : Voie de l’Homme

 

SALOME MEZZA

Premier fils de Kikoot et détenteur du même charisme que lui lorsqu’il sévissait dans le Quartier.  Son apparence quant à elle est inconnue, il est toujours drapé de façon à ne pas laisser entrevoir une partie de son corps, si ce n’est un visage meurtri par des champignons. Il est souvent accompagné de deux autres (peut être ces frères) qui ne parlent jamais. Salomé est en fait l’un des tueurs appartenant aux Tigres. Il est recouvert d’un type de champignon qui mimétise son environnement, il a les capacités d’un vrai caméléon.

Age : indéfinissable (mais la voix et assez vieille au contraire de sa rapidité)

Nature : Humain

Fonction : Homme de main

Voie : Sans

 

Partager cet article

Repost 0
Published by MaeL - dans Dark-Earth
commenter cet article

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Maelkavian
  • Maelkavian
  • : Mes aides de jeux et créations.
  • Contact

Recherche